Prix Minorin 2012 – Jour 2, le meilleur du pire

Installez vous confortablement pour ce second jour, Gilgamesh ramène la boisson.

Installez vous confortablement pour ce second jour, Gilgamesh ramène la boisson.

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs.

Nous en sommes au second jour des festivités des Prix Minorin ! Après s’être attardé hier sur les prix musicaux nous nous attaquons aujourd’hui aux prix les plus funs, c’est à dire les prix qui récompensent le pire de l’animation japonaise. Nous verrons donc le personnage masculin le plus pénible, le personnage féminin le plus relou, la technique la plus à la ramasse et l’anime qui nous a le plus déçu. C’est histoire de se sentir bien et de se débarasser d’un point.

Rappel du fonctionnement des prix, si vous prenez le train en marche:

Ces prix auront pour objectif de récompenser le meilleur, mais également le pire, de la production animée télévisuelle de l’année 2012. Cela concerne donc uniquement les séries animées dont la diffusion ont commencées à partir du 1er janvier 2012 et avant le 1er janvier 2013. Ne sont pas comptées les séries de 2011 qui ont pris fin en 2012. Sont comptées les séries de 2012 qui ont pris fin en 2013 – d’où le fait que cette cérémonie se déroule fin mars, afin de compter des titres comme Robotics;Notes, Sakurasou no Pet na Kanojo ou Psycho-pass dans leur intégralité. Ne sont comptés que les séries télévisées et une quantité réduite d’OAV. Les films d’animation n’entrent pas en compte.

Comment ça s’est passé ? Pour donner les prix, ce sont une quinzaine de personnes qui ont été appelées à la barre – neuf des contributeurs à Minorin ainsi que sept invités issus de milieux variés de la sphère otaku française. Ceux-ci avaient donc comme mission, si ils l’acceptaient, de voter via un système de classement. En face d’eux, douze catégories pour lesquelles ils pouvaient faire un « top 5 », le premier de leur top remportant 5 points, le second 4 et ainsi de suite jusqu’au cinquième qui partait avec le point de consolation. Ils n’étaient cependant pas obligés de répondre à toutes les catégories, et n’étaient pas obligés de faire un top 5 complet – ils pouvaient s’arrêter à trois ou deux animes cités si ils le souhaitaient.

Donc pour ces quatre prochains jours, chaque soir, vous aurez les résultats de quatre catégories. Qui sont les suivantes:

Mardi: Meilleur générique d’ouverture ; Meilleur générique de cloture ; Meilleure chanson utilisée pour un générique ; Meilleure bande son

Mercredi: Personnage masculin le plus pénible ; Personnage féminin le plus relou ; Technique la plus à la ramasse ; Anime le plus décevant

Jeudi: Meilleur personnage masculin ; Meilleur personnage féminin ; Meilleur design ; Meilleure technique

Vendredi: Meilleur studio ; Scène la plus mémorable ; Coup de coeur ; Meilleur anime

Les contributeurs à Minorin qui ont participés au vote, par ordre alphabétique:

AlkaAmoMianMunnyNady NockSedetoSuryceYokathaking

Invités ayant participés au vote, par ordre alphabétique:

PirePersoM

Les gros crétins insupportables avec des couilles et une prostate.

1ère place – Haruyuki Arita

 Accel World

HaruyukiArita

retarded_fly:« Je le hais. Au début (mais vraiment au début ! ) je croyais que c’était un personnage qui sortait un peu de l’ordinaire, vu que c’est un gros lard. Aaaaah ça pour sortir de l’ordinaire. Il chiale, il a peur, il se planque sous les jupes de sa copine, il fait une dépression pour un rien,… Le lâche et la lopette dans toute sa splendeur. Oubliez vos standards sur les loser, voici Arita ! »

Yoka: « Bonjour, je suis Emo. Oh, et je suis Emo pendant 12 épisodes. Sachant que j’étais déjà chiant avant d’être Emo, j’espère que vous appréciez l’anime maintenant.« 

Axel Terizaki: « Sans hésitations. Il mérite même d’être deux fois dans mon top 5.« 

ZGMF Balmung: « Eheh. Un pleurnichard rondouillard (ça rime…) qui n’arrête pas… Sa forme avatar en plus est moche !« 

Nock:  » Et de trois. Je ne vous spoile pas le classement de la catégorie suivante, mais parmi les 6 personnages que j’ai le plus détesté cette année, 4 sont issus de l’univers SAO / Accel World créé par Reki Kawahara. C’est moi où cet auteur a du mal à créer des personnages intéressants pour ses romans ? Haruyuki est un bizut de service : le petit gros qui se fait racketter / molester par les caïd de son collège. Alors il pleurniche, et il s’enferme dans son monde virtuel, où il peut être un peu moins nul. Et puis il découvre le monde accéléré, et va vivre de palpitantes aventures et se mettre à chialer au moindre problème. Et pendant 24 épisodes, il passe son temps à pleurnicher, mais ne s’attire aucune empathie. Sérieusement, on s’énerve, on a envie de le frapper, de lui dire de se sortir les doigts du cul un bon coup. Bref, un bon « héros » de merde pour une série merdique (la piètre qualité de la série est d’ailleurs un peu liée au fait qu’elle ne possède aucun personnage convenable)

2ème place – Seiji Nômi

Accel World

SeijiNomi

Nock: « « Ouais, je suis super méchant, et en plus, je triche pour gagner au Kendo, avoir les meilleurs résultats aux exam’ et gagner mes combats dans le monde accéléré. Et mon pouvoir me permet de voler ceux des autres. T’as vu, je suis trop machiavélique et balèze. » 

Personnage insupportable qu’on se farci sur toute la fin de la série. J’avais déjà une bien piètre opinion d’Accel World, mais Nômi a réussi à détruire le peu d’intérêt qu’il me restait. Et comme les héros sont cons, ils tombent dans tous ses pièges et passent en mode encore plus pleurnichards que d’habitude (cf. le 3e de ce classement), ce qui fait qu’il ne se passe pas une minute sans qu’on ne doive supporter soit Nômi et sa grande gueule, soit le trio Haru / Chiyu / Taku en train de chialer. »

ZGMF Balmung: « LOL. Une bonne blague ce personnage. Un trop méchant garçon qui est diaboliquement diabolique mais voilà, pas de sa faute quoi le pauvre petite. LOL.« 

3ème place – Aoki Yoshifumi

Kokoro Connect

Aoki

Yoka: « Il est pas forcément pénible. Il est juste tellement insignifiant et inutile que lorsqu’il apparait, on se demande pourquoi il est là et à quoi il sert dans l’œuvre. Il pourrait ne pas être là, rien ne changerait et ça rend sa présence pénible. »

AxelTerizaki: « Il sert à rien. »

Amo: « Son utilité dans le récit ? Être le petit copain de Yui… qui elle-même ne sert pas à grand chose. Alors quand l’histoire essaie de le développer un peu, on baille gentiment et on attend quand est-ce que le trio Inaba/Iori/Taichi revient. Le symbole parfait du personnage inutile, qui au moins à permis à un doubleur de pouvoir s’acheter à manger. »

Kabu: « Le mec dont le seul trait de caractère est d’être amoureux de Yui. Son utilité est franchement basse pendant la plupart de la série.  »

 

Mentions honorables

Sakamoto (Btooom!) ; Kaito (Robotics;Notes) ; Tomoe (Divine Nanami) ; Sorata Kanda (Sakurasou no Pet na Kanojo) ; Oscar (Lupin III: Mine Fujino to iu onna)

Classement total:

Comme d’habitude, dépliez la flèche ci-dessous pour voir le classement total.

  • 1/ Haruyuki Arita (Accel World) – 27pts
  • 2/ Seiji Nômi (Accel World) – 14pts – cité 2 fois en première position
  • 3/ Aoki Yoshifumi (Kokoro Connect) – 14pts
  • 4/ Sakamoto (Btooom) ; Nobuyuki Obero Sugou (Sword Art Online) – 12pts
  • 6/ Kaito (Robotics;Notes) – 11pts
  • 7/ Seiji Matsuoka (Sakamichi no Apollon) ; Kirito (Sword Art Online) – 6pts
  • 9/ Tomoe (Divine Nanami) ; Sorata Kanda (Sakurasou) ; Oscar (Lupin III) – 5pts
  • 12/ Kouichi Sakakibara (Another) ; Godou Kusanagi (Campione!) – 4pts
  • 14/ Chihiro Furuya (Sankaraea) ; Mitaka Jin (Sakurasou) ; Haru (Tsuritama) ; Nagata Shinichi (Sword Art Online) ; Yuuya Bridges (MuvLuv Alternative) – 3pts
  • 19/ Mizuki (Divine Nanami) ; Alibaba (Magi) ; Amata Sora (Aquarion EVOL) ; Tachibana Junichi (Amagami SS) ; Kirishima Kaito (Ano Natsu de Matteru) ; Rick Elwood (Shining Hearts) ; Mahiro Yasaka (Nyaruko-san) – 2pts
  • 26/ Mamoru Itou (Shinsekai Yori) ; Kenji Yamaguchi (Tonari Kaibutsu-kun) ; Zoken Matou (Fate/Zero S2) ; Yaegashi Taichi (Kokoro Connect) ; Robert EO Speedwagon (Jojo) ; Yuuki Oojima (Koi to Senkyo to Chocolate) ; Master (Buson Shinki) – 1pt

PirePersoF

Les grognasses têtes à claques avec des seins et un vagoo.

 1ère place – Dekomori Sanae

Chuunibyou demo koi ga shitai

Dekomori

Kabu: « Insupportable gamine qui ne sert qu’à ralentir l’évolution du groupe. Quand on n’a plus besoin d’elle comme ressort comique ou pour relancer la machine à chunibyou, elle se transforme en petite fille sage. D’un coup. Super.« 

Amo: « Le tic verbal du DEATH mérite la… mort.

Après Dekomori est pas si pénible que ça, elle paie juste le fait d’avoir peu de points dans un classement très serré…« 

2ème place – Suguha Kirigaya

Sword Art Online

Kirigaya

Nock: « La remplaçante d’Asuna pour le rôle de personnage principal féminin dans la deuxième partie de SAO. Malheureusement, elle est inintéressante au possible : détestable archétype de la petite sœur atteinte d’un brother-complex (mais en fait, ce n’est pas la sœur de Kirito, juste sa cousine, tout va bien), elle monopolise le temps d’écran. Je conçois que Lyfa soit importante dans le scénario. Mais quel besoin y avait-il d’en faire l’avatar de la sœur du héros ? Bref, Suguha est naze et elle ne remplacera jamais Asuna, ni chez le spectateur (enfin moi), ni dans le cœur de Kirito (bien fait pour sa gueule). Elle ne gagnera finalement qu’un bon gros paquet de doujin hentai mettant encore plus en valeur sa déjà proéminente paire de nichons (bouh, j’aime pas le oppai). »

ZGMF Balmung: « Allez, je l’aime bien… Mais, c’est vrai que je l’ai trouvé bien « reloue » parfois… » 

retarded_fly:« Notre héros, Kirito/kazuto a -comme vous vous le rappelle- passé deux ans séquestré dans un « jeu » à la frontière de la mort. Il a vu des dizaines de camarades mourir sous ses yeux, impuissant ou non pendant que son corps était en train de se dégrader IRL. Après être sorti du jeu, il doit en plus affronter le fait que sa waifu soit toujours en idle et supporter sa propre réhabilitation. Notre Kirito à bien une vie pourrie.

Il inspire à la paix et au calme non ? 

« Nope » dit sa pseudo sœur : Sugu. Elle décide tout simplement de tomber amoureuse de son pauvre frère fraîchement sorti du coma (car en plus la coquine a appris durant de coma de celui-ci qu’elle n’était pas sa véritable sœur ! YAY ! Mi-inceste, mi-légale, KissXSis peut se rhabiller car là ils restent tout de même cousin ) et d’enchaîner crise de jalousie sur bouderie envers un légume à l’hôpital et d’afficher de la fausse compassion pour nos pauvres tourtereaux. Et ça dure à peu près jusqu’à la fin. Crevarde ! »

3ème place – Airi Yukifune

Robotics;Notes

Yukifune

 

Mian: « Seul personnage féminin à m’avoir particulièrement exaspéré cette année, les autres étant plus là pour faire du remplissage. Si vous suivez la chronique de Suryce, je ne vous dirai rien de bien nouveau. La réaction à la première apparition d’Airi est de se demander d’où sort ce bulletin météo en forme de loli. La deuxième, de trouver que le générique qui lui est entièrement consacré est une bouillie auditive sur plans fixes. Pour établir le contact, on fera mieux. Les choses n’évoluent guère après. M’attendant à Steins;Gate avec des robots, le secret gardé par Airi ne m’intéresse pas et le personnage ne me donne pas du tout envie de m’y intéresser. Après, c’est un reproche général pour ce genre de personnage: caricaturer l’attitude et la voix d’une petite fille est le meilleur moyen de ressembler à une… gogole!« 

Kabu: « J’aime la météo. Je suis mignonne. J’aime la météo. Je suis dans l’ending. J’aime la météo. OK… »

Amo: « Je peux envisager vivre dans un monde où le marché du jeu vidéo d’occasion a été détruit par la technologie et le capitalisme. Par contre vivre dans un monde où Siri prend la forme d’une gogole crétine à la voix aïgue, non merci, je déménage au Népal m’occuper de moutons en passant le reste de ma vie à jurer contre une société de moutons devenus fous. »

Mentions honorables

Citées une fois en première position:

Shizuna Mizutana (Tonari no Kaibutsu-kun) ; Nyaruko (Nyaruko-san) ; Araragi Karen (Nisemonogatari) ; Momozono Nanami (Divine Nanami) ; Komari Kamikita (Little Busters) ; Yuniko Kouzuki (Accel World) ; Nagi (Hayate no Gotoku: can’t take my eyes off you)

Classement total:

Cf. divine flèche:

  • 1/ Dekomori Sanae (Chuunibyou) – 12pts
  • 2/ Suguha Kirigaya (Sword Art Online) – 11pts
  • 3/ Airi Yukifune (Robotics;Notes) – 9pts, citée une fois en première position
  • 4/ Yomi Takanashi (Black Rock Shooter) ; Iori Nagase (Kokoro Connect) – 9pts
  • 6/ Shizuku Mizutana (Tonari no Kaibutsu-kun) ; Nyaruko (Nyaruko-san) – 6pts
  • 8/ Araragi Karen (Nisemonogatari) ; Yuuko Kanda (Sakurasou) ; Momozono Nanami (Divine Nanami) ; Komari Kamikita (Little Busters) ; Yuniko Kouzuki (Accel World) ; Nagi (Hayate no Gotoku: can’t take my eyes off you) – 5pts
  • 14/ Ombre Dorée (To-Love Darkness) ; Mei Misaki (Another) ; Himiko (Btooom!!) ; Erika Blandelli (Campione!) ; Nakata Sae (Amagani SS+) ; Walvet (Fate/Zero S2) (oui ?) ; Katsura Yukiji (Hayate no Gotoku: can’t take my eyes off you) – 4pts
  • 21/ Kiriyama Yui (Kokoro Connect) ; Kagari Izuriha (Black Rock Shooter) ; Gruier Serenity (Mouretsu Pirates) ; Chiyuri Kurashima (Accel World) ; Maman Nanba (Space Brothers) ; Arturia / Saber (Fate/Zero S2) ; Yomizoko Makoto (AKB0048) – 3pts
  • 28/ Chinatsu Yoshikawa (Yuri Yuri S2) ; Chizuru Ikeda (Yuri Yuri) ; Louise de la Vallière (Zero no Tsukaima F) ; Silica (Sword Art Online) ; Chitanda Eru (Hyouka) ; Kazanari Tsubasa (Symphogear) ; Senomiya Akiho (Robotics Notes) – 2pts
  • 35/ Frau Kojiro (Robotics Notes) ; Ousawa Miu (Estetica) ; Shiina Mashiro (Sakurasou) ; Mizukoshi Saki (Natsuiro Kiseki) ; Daitoku Junya (Robotics Notes) – 1pt

PireTechnique

Plans fixes, budget microscopique et mal utilisé, animation saccadée, musique en MIDI… ce prix revient aux animes dont la forme ruine le fond.

1ère place – Shinsekai Yori

ShinSekaiYoriTechnique

Mian: « Sans être exemplaire, la série est généralement jolie et fait le minimum syndical en terme d’animation. Soupçonnant que cette histoire, somme-toute marginale, n’ait pas fait l’objet d’un financement conséquent, je pardonne facilement les faiblesses techniques. Reste que l’épisode 5, maudit entre tous, derpe sur tous les tableaux. Faute d’explications, je présume un changement de sous-traitants, ayant un peu de mal à croire qu’il s’agit d’un parti pris.« 

Kabu: « Ha ha tous ces plans rapprochés pour faire des économies. Tous ces trucs en CG simplistes qui veulent se faire passer pour des trucs design. On vous a vu les mecs… »

2ème place – Kokoro Connect

KokoroTechnique

Yoka: « J’espère que vous aimez les plans fixes et les animations cheaps. Parce que vous allez en bouffer pendant 17 épisodes. Si vous prenez un Artbook et que vous le feuilletez très vite, vous allez avoir une animation plus fluide que Kokoro Connect, ce qui n’est pourtant pas facile. »

Nock: « Oh oui ! Tu la sens ma grosse économie dans ton budget tout serré ! Kokoro Connect sent un peu la misère par endroit. Pas toujours super bien animé. Et du coup, je ne sais pas si c’est lié ou pas, mais je trouve le chara-design un peu bizarre. Il a un côté banal, mais je ne sais pas pourquoi, il ne rend pas très bien par rapport à d’autres similaires. »

Amo: « Le visage des personnages qui change constamment de forme d’un plan à l’autre, comme si ils étaient faits de pâte à modeler… »

retarded_fly:« Budget ? Où ? Non sérieusement, je regarde là vite-fais l’épisode 3, on dirait du stop-motion. Le dessin à beau être simple, ils arrivent quand même à faire des horreurs faisant passer Sinok pour un bôgosse. Surtout quand je voie que le réalisateur (Shin Oonuma) et le studio (Silver Link) sont capable de faire des œuvres largement correctes en dessin/animation comme sur Baka to Test. »

3ème place – Little Busters!

LittleBusters

Yoka: « JC Staff vous présente Little Busters!, un anime de 26 épisodes sans le moindre Sakuga. Ce n’est pas facile à réussir, on peut ne PAS les applaudir pour avoir réussi. »

 

Mentions honorables

Cités une fois en première position:

Black Rock Shooter ; Another ; Boku no Imouto wa Osaka Okan ; Muv Luv Alternative ; Jormungand ; Litchi Hikari Club ; Campione!

 Classement total.

La flèche !

  • 1/ Shinsekai Yori – 17pts
  • 2/ Kokoro Connect – 14pts
  • 3/ Little Busters – 12pts
  • 4/ Black Rock Shooter ; Another – 11pts
  • 6/ Boku no Imouto wa Osaka Okan ; Muv Luv Alternative – 9pts
  • 8/ Divine Nanami ; Jormungand – 6pts
  • 10/ Litchi Hikari Club ; Jojo’s Bizarre Adventure ; Campione! – 5pts
  • 13/ Magi ; Symphogear ; Ozma – 4pts
  • 16/ Boku wa H ga dekinai ; Natsuiro Kiseki ; Binbougami ga! ; Lupin III: Mine Fujino to iu onna ; Hayate no Gotoku: can’t take my eyes off you – 3pts
  • 22/ Space Brothers ; Medaka Box – 2pts
  • 24/ Initial D saison 5 ; Upotte – 1pt

Deception

Parce qu’un prix de « pire anime de l’année » serait trop simple et que certaines daubes étaient attendues, nous préférons récompenser les plus grandes déceptions. Ces animes pour lesquelles nous avions des attentes, qui créaient en nous un certain enthousiasme. Une saison 2 honteuse après une bonne première saison. Une adaptation pourrie d’un ouvrage de qualité. Un anime au staff prometteur mais qui se révèle planplan et classique. Un anime qui démarre sur les chapeaux de roues pour devenir n’importe quoi au fur et à mesure de sa progression… Ces animes ne sont pas forcément mauvais, mais on en attendait tellement mieux.

 

1ère place – Sword Art Online

SAODeception

Sanji: « Cet anime avait tout pour plaire, bonne idée de scénario malgré que j’avais peur d’un « .hack » revisité. Le seul principal intérêt de SAO est que la mort du personnage amène la mort aussi du joueur, cela permet de captiver le spectateur lors des combats car malgré que le héros soit un gentil, alors le fait de tuer quelqu’un dans le jeu ferait malgré tout de lui un meurtrier.

Alors pourquoi, malgré ce postulat, est-il mon animé le plus décevant?! Tout simplement que dans la seconde partie, bah ce principal intérêt disparait et fait perdre du stress ! Cette partie est juste très classique: le héros doit aller sauver sa bien-aimée en battant le gros méchant. Rien n’a été fait pour remplacer le stress qui était dans la première partie et je trouve ça déplorable. C’est bien dommage car SAO avait tout pour être un anime dont on se serait rappelés après bien des années.« 

Mian: « Le premier épisode vend du rêve: des enjeux, la promesse d’aventure par tombereaux dans un monde plein de possibilités, servis par des graphismes léchés. L’argument Yuki Kajiura dû jouer certainement. Quoi qu’il en soit, je réalise vite regarder un shônen bateau, sous-exploité et pas crédible. Quelques jolis moments et scènes de combat réussies tout de même. Dès lors que j’ai baissé mes attentes, la deuxième partie est en fait même bien passée.« 

retarded_fly:« Décevant est le mot. C’était une série que j’attendais un peu grâce à la hype donnée et un synopsis intéressant. Pas inédit, mais le faite que cela se passe spécifiquement dans un MMORPG et avec 10000 otages pouvait être sympa. Les 2/3 premiers épisode confirme un peu cette impression. Mais vite c’est la dégradation. Des pseudo-fillers, des méchants grotesques, et surtout un rythme massacré à la claymore avec des ellipses de 6 mois pour rien, puis deux autres mois, … Mais les waifu étaient bien et malgré tout l’ambiance tendue était respectée. Sans compter que la fin d’arc était assez belle.
La seconde partie, c’est de la merde. Retirez le « bon » de la première partie, rajoutez du mauvais, et voilà la série est flinguée. »

Sedeto:  » Je n’attendais pas grand chose de SAO, mais c’était tellement piteux…« 

Suryce: « Un anime qui commençait très bien, avec un contexte intéressant et de l’action de bonne qualité, pour graduellement s’embourber dans toutes sortes de défauts et d’erreurs d’écriture. Etait-ce si malin d’adapter fidèlement une série de romans à la base auto-publiée sur le net, car justement refusée par les éditeurs ?« 

Nock: « Sans trouver ça formidable, j’ai globalement beaucoup apprécié la première partie de l’anime (l’arc Sword Art Online). Il y avait certes des défauts (ellipses pas super bien gérées, personnages secondaires inexploités…), mais c’était totalement regardable et je trouvais ça super sympa malgré tout. Et puis fin de l’arc SAO, début de l’arc Alfheim Online : l’anime perd d’un seul coup pas mal d’enjeux et récupère au passage quelques personnages merdiques (on les retrouvera plus tard dans mon classement). Grosse déception donc face à un anime qui aurait été bien s’il nous avait épargné cette deuxième partie nulle à chier. »

2ème place – Robotics;Notes

RoboticsNotesDeception

retarded_fly:« N’ayant pas vu Steins;Gate, je partais avec un a priori assez neutre.
L’anime n’est pas nul en soit. Mais c’est l’accumulation de dizaines de problème qui font que c’est objectivement un échec. Comme le fait d’avoir mis de coté l’intrigue robot, les incohérences et surtout les plotholes à la pelleteuse, la présence inutile ou complètement effacées de personnages secondaire… voir principaux, le mobile du méchant, certaine situations niaises, et une impression que l’anime ne décolle presque jamais…
Voilà, ce n’est pas à jeter mais c’est clairement raté.« 

Suryce: « « Qui se passerait-il si l’on construisait un robot géant ? » Une très bonne question à laquelle ne répondra jamais l’anime.« 

Amo: « J’espère que les doujinshi hentai avec Akiho me permettront d’arrêter de regretter d’avoir passé douze épisodes à essayer de m’intéresser à un scénario qui part dans tous les sens et arrive à être médiocre partout, bon nulle part. C’est con, parce que je croyais qu’on allait avoir du Steins;Gate en mieux mais en fait on a du Chaos;Head en aussi bien.« 

Kabu: « Merde les gars. Ce truc a 18 putain d’épisodes de vide avant que quelque chose ne se passe. Des persos amorphes, des situations absurdes et incompréhensibles, des tours et des détours pour une résolution affligeante. Une perte totale de temps après un Steins;Gate plutôt réussi prenant. Nous ne sommes pas amusés, nitro+.« 

Sedeto: « Après Steins;gate, j’attendais tout de Robotics;Notes et je n’en ai rien eu. C’est la chute la plus douleureuse de l’année sans aucun doute. »

Mian: « Peut-on encore parler de déception dès lors que l’épisode 1 me donnait le ton? Un peu tout de même. Steins;Gate étant passé par là, j’entretenais quelques attentes pour la chose, sans plus. Pas dénuée de qualités, la série est restée assez sympa pour me garder un bout de temps, en me rappelant que S;G ne m’avait elle-même pas enthousiasmé plus que ça au départ. Néanmoins, R;N n’a pas su se créer une identité marquante pour palier à son manque d’enjeux et s’est au contraire éparpillée dans deux intrigues concurrentes. A la première occasion, je l’ai abandonné sans remords. On dirait aujourd’hui que ce n’était pas une erreur. »

3ème place – Black Rock Shooter

BRSDeception

Tsundereko: « Malgré une bonne réalisation, BRS déçoit par son histoire qui se veut complexe mais qui s’avère être prétentieuse et morne.« 

 Amo: « Ca aurait été mieux avec deux épisodes en plus. Là en huit épisodes on a une série qui prend pas le temps de poser les choses, qui nous donne vingt secondes pour en avoir quelque chose à foutre de l’amitié entre les deux héroïnes et dont les bastons pourtant franchement cools sont tellement courtes qu’on peut les louper si on cligne des yeux au mauvais moment. »

Mentions honorables

Cité deux fois en première position:

Accel World

Cités une fois en première position:

Nisemonogatari ; Little Busters!

Classement total:

  • 1/ Sword Art Online – 36pts
  • 2/ Robotics;Notes – 29pts
  • 3/ Black Rock Shooter – 21pts
  • 4/ Accel World – 17pts
  • 5/ Kokoro Connect ; Tonari no Kaibutsu-kun – 9pts
  • 7/ Btooom!! ; Another – 7pts
  • 9/ Hayatte no Gotoku: Can’t take my eyes off you ; Nisemonogatari ; Little Busters! ; Hyouka ; Muv Luv Alternative – 5pts
  • 14/ Kill Me Baby ; Boku wa H ga Dekinai ; Sakamichi no Apollon ; Campione! ; Ozma ; La storia della Arcana Famiglia – 4pts
  • 20/ Medaka Box ; Sankarea ; Eureka Seven AO ; Suki tte ii na yo ; K ; Shirokuma Café ; Chuunibyou demo koi ga shitai – 3pts
  • 27/ Divine Nanami ; Natsuiro Kiseki ; Sakurasou no Pet na Kanojo ; Code: Breaker ; Ano Natsu de Matteru ; Lupin III: Mine Fujiko to iu Onna ; Fate/Zero S2 – 2pts
  • 34/ Kingdom ; Magi – 1pt

Illustrations utilisées pour les bandeaux:

  • Personnage masculin le plus pénible: illustration officielle pour Carnival Phantasm
  • Personnage féminin le plus relou: wallpaper vectorisé d’Oreimo par clraira
  • Technique la plus à la ramasse: screenshot de l’épisode 4 de Jinrui wa Suitai Shimashita
  • Anime le plus décevant: fanart de pone

12 commentaires sur “Prix Minorin 2012 – Jour 2, le meilleur du pire

  1. ZGMF Balmung dit :

    … J’aurais du quand même soigner un peu plus mes commentaires. Ehe~

    C’est triste, mais je ne peux que être globalement d’accord pour SAO, même si j’adore la série.
    (Bien content des classements de Haruyuki et Seiji.)

  2. Mian Mian dit :

    Ma plus grosse attente du Prix, l’arène des passions, le théâtre du fiel! En témoignent la locacité des votants, rien de plus convivial que mettre sa bile en commun. La déception de ne pas voir toutes mes têtes de Turc méprisés à leur juste valeur est dépassée par la plaisir cathartique de cette activité.

    Les screens d’accompagnement sont si bien trouvés, les bannières juste parfaites.

    Sinon, j’aimerai éviter un gangrape imminent contre ma crédibilité. Pour avoir passé la 2e partie de SAO dans le décolleté de Leafa, je défends mes propos: SAO n’a jamais été aussi sympa qu’après avoir cessé d’y chercher des qualités.

  3. retarded_fly dit :

    Au final, pas de grosses surprises non ?
    Juste peut-être le classement féminin, plutôt serré ou il n’y a pas franchement cette année de filles s’étant attirées la HAINEUH générale !
    (ps : je suis vraiment le seul à détester Akiho ?)

    Arita : tu es un champion, tu as écrasé le second. Tu mérites ta première place et ton rôle de paillasson préféré de tous. C’est notre gros tank qui s’attire notre aggro. Merci Arita.

  4. Nihi dit :

    Etonné par le classement « technique à la ramasse »… Shinsekai Yori est très beau et je citerais Psycho-Pass pour lequel les producteurs sont allés s’excuser de la qualité d’un ou plusieurs épisodes…
    Quelques exemples de l’épisode 18 :

    http://sphotos-f.ak.fbcdn.net/hphotos-ak-prn1/62157_275764689221622_197968750_n.jpg
    http://i46.tinypic.com/im1iqx.jpg
    http://oi45.tinypic.com/2s9udnc.jpg
    http://blog-imgs-51.fc2.com/y/a/r/yaraon/foi-37129.jpg

  5. Kramoule dit :

    « Animé le plus décevant ».
    Aucune trace de Tamako Market. Choc.

    J’ai été le seul gars barré pour avoir regardé la série ou suis-je juste passé à côté du sens profond (haha…) de l’animé ?

  6. Kramoule dit :

    Message à oublier, j’avais oublié que la série avait commencé en 2013 déjà 😮

  7. Suryce Suryce dit :

    Tamako Market est exactement ce qu’il avait annoncé être, comment peut-on être déçu par cet anime ?

  8. retarded_fly dit :

    >Suryce
    >est exactement ce qu’il avait annoncé être, comment peut-on être déçu par cet anime ?

    Exactement comme Vividred quoi ! 😀

  9. Kramoule dit :

    Sûr, j’en attendais pas des masses, mais dans le genre « on introduit des éléments scénaristiques mais on préfère les jeter que les développer », j’ai été déception 🙁

  10. Suryce Suryce dit :

    Ma foi, c’est vrai que la plupart des résolutions sont un peu timides (Choi qui touche son collier mais pas de confirmation qu’elle est même l’épouse du prince, Mochizou qui offre son enfin un cadeau à Tamako pour son anniversaire mais le triangle amoureux est pas résolu). Je pense qu’un anime avec autant de personnages aurait dû avoir une vingtaine d’épisodes (tout comme un certain Angel Beats). Les innombrables personnages secondaires tout comme les principaux y aurait beaucoup gagné, je pense (Kanna n’a pas eu le droit à un épisode dédié à elle T_T).

  11. retarded_fly dit :

    Au pire tu fais un article dessus en ces lieux, parce-que it’s so 2013’s comme anime.

    Sinon pour en revenir à shinsekai Yori, pour ce qui est de la qualité technique, j’entends deux sons de cloches bien différents.
    Autant sur la qualité du dessin j’ai mon avis (pauvre, simpliste très meguka par moment, mais propre. Je ne trouve pas qu’il y a temps de derp que ça).
    Autant pour l’animation, je n’arrive pas à savoir quoi dire.
    Puis il n’y a pas que ces deux là, il y a aussi certain trucs d’animation cheap (il me semble avoir vu du recyclage de scène sur les bakenezumi) et surtout cette 3D (peu utilisé) immonde digne de SHAFT.

  12. Liam dit :

    Bonjour,donc je laisse un message pour faire part de quelquechose.
    vous dites dans votre texte sur la deception de SAO que : « Rien n’a été fait pour remplacer le stress qui était dans la première partie et je trouve ça déplorable. »
    Pour moi le stress dans la première partie et tout aussi important que la deuxième puisqu’ils le disent très bien Oberon peut tuer Asuna et qu’il a le pouvoir absolu sur le Mmorpg puis quand il attaque kirito dans la réalité le stress et à son maximum.Je sais bien qu’il n’a pas été un excellent animé et que vous dites que l’animé à peu d’action,des coupures. Ah mon avis ce n’est pas un défaut c’est plutôt un résumé de ce qui ce passe dans ce monde pour passer directement au plus important « L’histoire d’amour de deux personnes dans un monde virtuel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *