Haiyore! Nyaruko-san W 01 – *en aparté* « Je pense que le 4ème mur de cette série est dans la 4ème dimension… »

NyarukoW01-01

MOE MOE MOE <3

 

SuryceEpisode précédent : Episode 1 saison 1 (par Munny)

Nyaruko est une série des plus… japonaises.

On y suit les aventures de Nyaruko, une abomination de Lovecraft qui bosse pour une organisation de l’espace chargée de casser la gueule à d’autres abominations de l’espace qui foutent le bordel du côté de la Terre. Le truc, c’est que bien évidemment Nyaruko prend la forme d’une jeune fille supra moe, et toute choupie, et super sexy, et pis elle est toute moe <3

Mais, hm, bref, en fait, j’ai jamais vraiment fini la première saison parce que je la matais uniquement pour le moe de Nyaruko et pas tellement la comédie romantique en elle-même qui a… quelques problèmes, qu’on va expliquer plus bas. Je m’attendais un peu à ce que la seconde saison soit parfaitement à l’image de la première, mais eh, ça valait le coup d’essayer, non ?

Pour le moe de Nyaruko <3

Haiyore! Nyaruko-san W //Studio Xebec // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur : Tsuyoshi Nagasawa

NyarukoW01-02

Le Kiraboshi, c’est tellement 2012

Cette série adore balancer toutes sortes de références, que ce soit à Lovecraft ou à n’importe quel truc un peu geek, donc bien évidemment cet épisode commence sur une référence grosse comme une maison qui m’échappe pourtant totalement. Vous allez donc pouvoir m’injurier tout votre soûl pour mon ignorance crasse dans les commentaires. Mais ainsi, cette mise en scène parodique permet à Nyaruko de résumer la situation, ou du moins de prétendre être l’épouse du héros, un délire que celui-ci interrompe alors même que se lance le générique.

La blague est orchestrée de manière géniale mais elle nous rappelle tout de suite l’un des défauts majeurs de cette série : le héros est un eunuque tue-joie. Sa personnalité est inexistante et se limite à être agacé (même pas sarcastique, juste agacé) face aux conneries des héroïnes et aux avances très insistantes de Nyaruko. Toute cette énergie du chaos et du random qui est déployée par les héroïnes se révèle donc vaine puisque dirigée vers un héros de harem ingrat qui refuse constamment de participer au délire commun, ou de ne serait-ce qu’envisager une seule fois de répondre favorablement aux diverses avances qui lui sont faites.

Dans ces conditions, pourquoi ce mec est-il le personnage principal d’une comédie romantique !? C’est complètement contre-productif ! Ça ne mène nulle part ! C’est probablement le pire héros de harem mollusque que j’ai jamais vu et ce n’est pas peu dire !

Et pis comment peut-on oser résister à Nyaruko, avec ce chara-design qui capture le regard et cette voix par Kana Asumi qui équivaut un peu à une Poplar (de Working!) en plus agressive et énergique ?? Ingrat !

NyarukoW01-03

Une référence que j’ai compris ! Yay !

Mais bref, donc, cet épisode nous ré-introduit les personnages de l’histoire d’une manière… relativement intéressante. A deux reprises Nyaruko va s’adresser à la « caméra » pour expliquer quelque chose que les personnages savent déjà, mais l’anime joue plus loin avec le quatrième mur, car la première fois, quelqu’un se met à parler hors-champ et tout le monde se tourne vers la caméra, donnant l’impression au spectateur d’être regardé, et la seconde fois, le plan suivant est dirigé dans la direction inverse et nous montre que Nyaruko s’adresse au vide. Dans les deux cas, le quatrième mur est plus ou moins préservé tout en donnant l’impression au spectateur que sa présence a été reconnue.

Enfin, bon, je dis ça mais le 4ème mur est atomisé sans plus de révérence à d’autres moments, par exemple lors que les héroïne introduisent leur nouvelle capacité : des cercles magiques qui sont basiquement des portails, qui font soi-disant mal au budget de l’anime, et que les héroïnes n’utilisent que pour s’habiller en vitesse. Cette idée rappelle au héros que les filles (oui, je considère le trap comme une fille pour des raisons de simplicité grammaticale) n’ont pas de chambre à elles, mais du coup, il se dit qu’elles devraient bien pouvoir arranger avec ce genre de technologies (car oui, elles vivent toutes sous son toit, dans le salon). Nyaruko utilise son téléphone pour commander ce dont elle a besoin sur une parodie d’Amazon, mais rate du coup le SMS de son supérieur hiérarchique lui signalant la présence d’un contrebandier alien sur Terre (oui, ils envoient leurs ordres par texto…).

Après les cours (et le sauvetage, grâce aux portails, du héros qui allait se faire sexuellement agressé par Nyaruko dans un casier du vestiaire des filles), notre héros est traîné de force (il n’a aucune bonne volonté) à Akihabara parce que les héroïne sont méga-fans de la « culture de divertissement terrienne » … ou en d’autres mots, la culture otaku. Ce gag aurait pu être marrant si ce n’était pas qu’une énième glorification de l’otakisme (je vous avais parlé des problèmes que cela pose dans ma critique de la 1ère saison d’Oreimo), qui est en plus poussée à l’extrême, puisque toute autre forme de divertissement terrien moderne est parfaitement ignorée. Et non, ce n’est pas parce que c’est une série comique qu’on peut lui excuser automatiquement cet incroyable nombrilisme.

NyarukoW01-04

C’est aussi l’occasion de faire un peu d’auto-promo

Mais ce périple en terre sainte est l’occasion pour les héroïnes de découvrir un trésor : un doujinshi yaoi portrayant le beau cul du héros, et pour lequel les héroïnes vont se battre jusqu’à accidentellement casser la gueule à son auteure, qui était justement la contrebandière.

A la fin de la journée, Nyaruko reçoit son colis de Pas-Amazon mais aussi un mystérieux coup de fil qui fait office de cliffhanger. De quoi peut-il bien s’agir pour faire dire « zut » à l’insouciante Nyaruko ? Vous le saurez dans la prochaine rev… ah nan, en fait je compte pas continuer cet anime, tchao !

Enfin non, faut que je conclue tout de même : cette saison s’annonce bien à l’image de la première. La série est sympathique et drôle avec son histoire et ses références qui vont dans tous les sens, mais à mon avis elle se repose beaucoup trop sur une Nyaruko qui est charismatique mais qui n’a pas non plus les épaules d’une Holo pour tenir tous les personnages moins intéressants et les imperfections de l’anime sur ses seules épaules. On mate quelques épisodes en se disant que c’est sympa, mais ensuite il devient vite facile de se lasser.

6 commentaires sur “Haiyore! Nyaruko-san W 01 – *en aparté* « Je pense que le 4ème mur de cette série est dans la 4ème dimension… »

  1. Avatar Baschien dit :

    C’était « Ma sorcière bien-aimée » il me semble, honnêtement je trouve ça vraiment triste que tu ne l’ai pas reconnu mais bon, c’est vrai qu’ils vont chercher loin certaines références x)
    Booon, pour le héros, je comprends ton avis mais tout de même, il a fait des progrès sur la fin de la saison 1 et il a reconnu les sentiments de Nyaruko et tout, c’est plutôt une bonne chose mais après voilà, je ne pense pas qu’on puisse lui en vouloir d’être sensé, honnêtement
    C’est pas comme si une histoire d’amour avec une alien quasi immortelle voire immortelle dont la vraie forme est celle d’un monstre et qui est surpuissante a vraiment de l’avenir quoi x) Il fait quoi s’il se met en couple avec elle et qu’elle ne peut plus rester sur Terre, il part avec elle ? En plus, tant qu’il vivra avec elle sa vie restera dangereuse et s’il participe à leurs délires c’est comme s’il disait qu’elles pouvaient rester et l’embarquer dans tout et n’importe quoi autant qu’elles le veulent, non mais sérieusement, je ne peux pas lui en vouloir d’être pragmatique personnellement, il a beau être le fils d’une chasseuse de dieux, mais bon des dieux humains quoi, ça reste un humain normal qui aime la tranquilité et qui n’aime pas risquer sa vie à tout bout de champ.
    Il aime Nyaruko et il aime bien les deux autres mais il fait le tsun parce que s’il fait le dere, il devra dire adieu à sa vie normale et le retour en arrière ne sera plus possible, personnellement je comprends totalement. S’il répond ne serait-ce qu’une fois favorablement aux avances de Nyaruko, c’est fichu, ça va encore empirer xD Enfin, je dis ça, il l’avait fait justement quand Nyaruko s’est déclarée à lui à la fin de la saison 1 mais bref
    Booon, sinon sinon, personnellement j’aime bien cet anime, bon, okay, c’est le bordel mais ça reste sympa et fun à voir, j’aime bien leurs délires en général donc bon, par contre j’ai peur que ça me paraisse un peu trop répétitif par-rapport à la saison 1, je verrais ^^

  2. Suryce Suryce dit :

    Je ne reproche pas à la série d’être random, ça fait parti de son identité et ça fonctionne plutôt bien. Mon problème, c’est les personnages qui ont beaucoup de mal à marquer à l’exception de Nyaruko, surtout le héros qui refuse en permanence de participer au délire. N’importe qui se méfierait d’une créature de Lovecraft même si elle prenait l’apparence d’une jolie fille, mais beaucoup trop d’importance est donnée à ce raisonnement alors que la série a envoyé se faire foutre toute autre forme de logique. Ce qui importe ici n’est pas la logique des actions des personnages, mais la présentation qui est faite de celles-ci.
    Qui plus est, être un tue-joie est le seul et unique trait de caractère du héros, j’ai presque envie de le traiter de « non-personnage ». Il est une machine qui répond et réagit toujours de la même manière à chaque fois qu’un autre perso essaye d’interagir avec lui.

    D’ailleurs, quand je dis qu’il manque quelque chose à Nyaruko pour être capable de tenir la série à elle toute seule, peut-être qu’en fait ce quelque chose est une relation un minimum intéressante, dynamique et à l’initiative réciproque avec le héros. Un harem repose plus que tout sur les relations entre le héros et les héroïnes, mais comme on a ici un « non-personnage » comme héros, ces relations sont super plates.
    Qui plus est, cette idée rend ma comparaison avec Holo un peu plus pertinente. Holo a une personnalité charismatique, mais c’est bien à travers ses interactions avec Lawrence que celle-ci est montrée.

  3. Avatar Baschien dit :

    D’accord, je comprends l’idée, enfin je crois ^^
    C’est vrai qu’on ne voit que trop rarement le côté dere du héros mais bon avec l’épisode 2 j’ai l’impression qu’ils recommencent à faire des efforts pour développer les interactions de Mahiro avec son harem donc bon j’ai bon espoir x) Et il me semble tout de même que ses réactions ont évoluées mais après je ne pourrais pas le certifier, et c’est vrai que le rythme est lent à ce sujet, mais il s’est passé quand même des choses dans la S1 ^^
    Enfin, pour la logique, je pense qu’ils ont voulu garder au moins un personnage qui agit de manière logique, afin de faire contraste, mais bon, c’est vrai que cet anime accorde plus d’importance aux situations qu’aux personnalités, et c’est dommage, d’ailleurs je commence à en avoir un peu marre de certains running gag de l’anime x) Ah et désolé, le fait que ça soit le bordel, je le disais juste pour moi xD Je sais que tu ne l’as pas reproché à la série, c’était juste pour donner un peu mon avis :p Oui, certes, osef de mon avis x)

    • Avatar Baschien dit :

      http://nyaruref.blogspot.fr/
      Un blog pour pouvoir admirer l’étendue des références nyarlalothépiennes ^^
      Désolé pour ce double post :p

      • Avatar retarded_fly dit :

        Ouah ce site ! °_°
        Des gens ont vraiment trop de temps dans la vie, mais c’est… impressionnant.
        Et c’est surtout là que je voie que j’ai capter moins de 10% des références mises qui ne sont pas pourtant que des privates jokes nippo-japonaises.

  4. Ce premier épisode était une merde. Pas « un truc sympa qu’on regarde de temps en temps ». Non. Une grosse daube. Quatre personnages. Un schéma de blague Nyaruko veut Mahiro, Kuuko veut Nyaruko, Hasuta veut Mahiro, Mahiro est une poutre répété ad vitam eternam. C’est quand la série tombe dans la vulgarité sans nom et les références à outrance qu’elle devient intéressante. Donc ouais, « Ma sorcière bien aimée » c’était sur trippant car bien foutu, mais à part ça… Les épisodes suivants rattrapent le truc, mais hé, on mate tous ça juste pour Nyaruko de toute. On va pas dire à cause de son moé parce que c’est DÉJÀ GALVAUDÉ (putains d’otaques), mais sa voix, son design, son attitude, ses tronches… Elle est fun.

Répondre à retarded_fly Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *