Namiuchigiwa no Muromi-san 01 – Ma stupide sirène

Umineko no gang bang koro ni

Umineko no gang bang koro ni

 

Amo

Alors donc voilà un épisode de douze minutes sur une série ou un gamin pèche une sirène, et des trucs drôles arrivent en conséquence. C’est réalisé par le studio Tatsunoko, ça adapte un manga et, oh mon dieu, c’est bizarre. Au moins l’article est court.

Namiuchigiwa no Muromi-san // Studio Tatsunoko // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 13 épisodes // Réalisé par Yoshihara Tatsuya (Premier anime)

Muromi101

PAS BIEN: Elle a un hameçon dans la bouche, godammnit, CA FAIT MAL.

Donc oui, l’héroïne rencontre le héros quand celui-ci la pèche avec un bon vieil hameçon des familles, celui bien coupant qui découpe la joue du poisson pour le plaisir. Et moi je vous jure, l’anime a beau carrément édulcorer la violence que c’est d’avoir un putain d’hameçon dans la joue, bah j’arrive pas à m’empêcher d’avoir vraiment super mal psychologiquement. En voyant la scène, en voyant le screen, j’imagine la douleur que c’est d’avoir une putain de lame qui te transperce la joue. J’imagine les aphtes de fou que ça doit ramener. J’imagine des tas de choses. Comme quand je vois un mec se faire later les couilles, ou je partage sa douleur.

C’EST CRUEL.

Muromi103

BIEN: Son sang se transforme en petits coeurs, c’est trop choupi

Heureusement l’anime arrive à rendre cette douleur supportable en faisant des flaques de sang une très joli gerbe de mignons petits coeurs <3.

Muromi104

BIEN: Le meilleur personnage de l’épisode est une mouette

L’héroïne est une sirène.

Donc un poisson.

Donc les mouettes et les chats veulent la bouffer.

OH MON DIEU J’AI JAMAIS AUTANT RI QUE DEVANT UN EPISODE DE TOM TOM & NANA OU EN FAIT ILS FONT CUIRE LES VETEMENTS DE LEUR PARENTS DANS LE FOUR DU RESTAURANT LA BONNE FOURCHETTE.

(Mais la mouette a la classe avec son regard noir.)

Muromi105

ATTENDS: Elle se tripote de manière suspecte devant le héros

Muromi106

QUOI: Elle se fait plaisir avec des méduses

Muromi107

SERIEUSEMENT: Elle en a même les yeux révulsés de plaisir

(Oh, pitié, non, tout sauf ça, ça me fout à moitié la gerbe.)

Muromi108

PARDON: Elle demande au héros de fertiliser ses oeufs et hop c’est fini

… au moins on se posera pas la question de savoir comment les sirènes se reproduisent, finalement.

 Bref, c’est quoi cette escalade bizarre de la tension sexuelle entre le héros et la sirène dès la fin du premier épisode ? C’était awkward. Je suis jamais contre un peu de tension sexuelle d’habitude mais là non, ça faisait bizarre.

 

CONCLUSION DE L’EPISODE: Je sais pas / 20

C’est pas bon quoi. Série comique pas super drôle, un peu débile mais qui donne l’impression de régresser. C’est quoi le public visé par ça, finalement ?

Le seul truc intéressant c’est l’aspect technique: c’est joli, y’a plein de petites idées ici ou là, quelques références, et ça me paraît généralement bien animé. Mais bon.

Un commentaire sur “Namiuchigiwa no Muromi-san 01 – Ma stupide sirène

  1. Nock Nock dit :

    Tu n’as pas mentionné l’Opening bien délirant de la série. C’est pas bien.

    Après, Muromi-san, c’est comme Azazel-san Z cette saison : format plus court que la normale, avec un humour assez étrange (hmm, l’épisode 3 d’Azazel-san, sur les fissures anales…) Il faut vraiment accrocher aux personnages débiles, aux histoires sans queue ni tête.
    Personnellement, autant le premier épisode m’avait bien amusé, autant je commence à m’ennuyer un peu alors que l’humour et Muromi deviennent un peu lourdingues.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *