Sasami-san@Ganbaranai 01 – Kinderceste

Ma face quand tout l'épisode.

Ma face quand tout l’épisode.

 

Amo

Ma relation avec le studio SHAFT et Akiyuki Shinbo est depuis une période indéterminée un gigantesque jeu de je t’aime moi non plus. Pourtant ceux qui me suivent depuis longtemps (et je tiens à saluer leur courage) savent qu’il y’a une période où j’étais absolument fana du type et du studio. Quand j’ai découvert Sayonara Zetsubou Sensei début 2008, j’étais certain que j’avais en face de moi le génie le plus inventif de l’histoire de l’animation japonaise et tout le tralala. Fanboyisme, quoi. Mais allez savoir pourquoi, depuis un moment tout ce que je trouvais génial il y’a cinq ans m’est vite devenu assez pénible et chiantissime. Ce qui ne m’a pas empêché d’être mis sur le cul par Puella Magi Madoka Magica qui arrivait, de manière magique, à offrir à la réalisation de Shinbo un putain de sens autre que juste décoratif. Puis après il a fait Denpa Onna, j’ai dormi et je lui ai plus jamais adressé la parole.

Mais allez, pour le bonheur de ce blog et pour le lancer sur des bonnes ondes, je viens de me mater l’épisode 1 de Sasami-san@Ganbaranai. Comme mon précédent article sur Sakurasou wa Pet na Kanojo épisode 7, je vais utiliser le schéma du bien / pas bien (et attendez vous à ce que ça devienne mon schéma « par défaut », ma signature, mon individualité, mon plaisir et mon bonheur. Tout ça.)

Sasami-san@Ganbaranai // Studio SHAFT // Débuté en Janvier 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur: Akiyuki Shinbo

Sasami0102

BIEN: J’ai pensé à Serial Experiments Lain pendant les 5 premières secondes.

Eh, c’est toujours ça de pris.Puis après je me suis souvenu à quel point Lain m’avait violé la gueule psychologiquement quand je l’avais rematé, donc je suis devenu triste et je me suis mis en position foetale, avant de dévorer trois ou quatre paquets de délicieux « fourrés cacao » de Lidl. Puis je suis allé mieux alors j’ai repris l’épisode.

Mais il faudrait que je soigne ce syndrome qui fait que quand je vois des intérieurs de PC avec un filtre un peu bleuté et tremblotant, je pense à Lain.

Dur.

Sasami0103

BIEN: … eh mais c’est super joli.

Outre l’apparition amusante du logo d’amazon (qui choque toujours moins que Pizza Hut dans Darker Than Black), eh, regardez ce screen et constatez qu’effectivement c’est plutôt joli et que du joli comme ça fait plutôt plaisir dans un monde d’animation japonaises où les personnages semblent de plus en plus avoir du plastique comme peau, et tout et tout. Bon, la joie sera de courte durée puisqu’il apparaîtra vite que ce style aquarelle sera réservé uniquement à la chambre de l’héroïne, sans doute pour montrer symboliquement que c’est le seul lieu chaleureux et accueillant pour elle. Ce genre de symbolisme bobo gauchiste, tout ça.

Sasami0104

PAS BIEN: En un épisode, j’en ai déjà marre du héros

ALORS. J’exagère un peu parce que pendant la moitié de l’épisode je l’ai trouvé un peu fun. J’adore cette idée de ne JAMAIS voir son visage et le fait qu’il est juste totalement timbré aide pas mal à offrir un héros assez original et intéressant.

Maintenant, le vrai souci c’est qu’il a une voix juste horriblement casse-bonbons. Il paaaaarle dans des graaaaaaands élaaaans comme çaaaaaaaaa et y’a eu un moment ou c’est juste plus tolérable. Et au final, bon, ils peuvent l’écrire comme ils veulent, mais ça reste un connard de mec qui a un harem à ses pieds, qui s’en doute pas une seule seconde. Et en plus y’a encore de l’inceste, là carrément explicite.

Tu es gentille, animation japonaise, mais à un moment faudra que tu te poses des questions sur tes priorités. Pense à nous les gentils occidentaux gardiens de la moralité et des vraies valeurs qui sont forcés de te voir heureux de considérer que se branler sur sa soeur, c’est hype.

Sasami0105

BIEN: SHAFT arrive à refaire une scène de brossage de dents normalement.

ON EST PASSÉ PRÊT DU DRAME.

Sasami0106

BIEN: Le générique me rappelle un peu le milieu des années 2000 musicalement.

Vous savez, l’époque ou tout le monde essayait de faire du KOTOKO ou essayait de refaire comme ce que KOTOKO essayait de faire de base. Bon, je vous le linke pour que vous voyez de quoi je parle si vous ne l’avez pas vu. Le refrain a un putain de coté super catchy tout en étant pas forcément super au top qualitativement… un peu comme beaucoup de génériques du milieu des années 2000. Enfin bref, vous voyez ce que je veux dire.

Bref, si musicalement c’est super addictif et super sympa, visuellement c’est… toujours relativement décevant de la part du studio SHAFT qui était à une époque un peu à la source des génériques d’ouvertures les plus cools qu’il soit. Et ça m’ennuie toujours de constater que le dernier générique un peu cool visuellement qui vient d’eux, c’est sans doute Denpa Onna qui va sur ses deux ans en avril prochain. Enfin, pour une fois, c’est regardable sans nausées, contrairement à Platinum Disco. Et y’a des plans cools. Donc oui c’est un bon générique d’ouverture, mais je suis super relou avec Shaft parce que je sais qu’ils peuvent faire 300 fois mieux et défoncer à sec toute la concurrence.

Sasami0109

PAS BIEN: Sankaku Complex va s’en plaindre mieux que moi mais ouais, la censure. 

En soit on loupe rien, juste une petite culotte ce qui est le truc qu’on voit tellement dans les animés qu’on en a, en soit, plus rien à faire. Mais ça sort tellement de nulle part que what the fuck. TU VOIS QUE CA. C’est comme si tu voulais absolument attirer l’attention là dessus. Ca devient juste le grand n’importe quoi. Je comprends vraiment pas la télévision japonaise, et je chercherais peut-être jamais vraiment à la comprendre, mais y’a un moment faut peut-être qu’ils se demandent si cacher des trucs dans des machins diffusés à une heure du matin ça vaut vraiment le coup et si au final ils offrent juste pas aux studios la possibilité de se faire de la thune avec des Blu Ray sans lumières bonus et de vraiment attirer l’oeil sur le fait que woh il se passe un truc censé être un chouia érotique.

Surtout que vous verrez à la fin de l’article le gros wtf de cette scène. Oui je fais tout chronologiquement.

Sasami0110

BIEN: Eh, je viens de repenser à Serial Experiments Lain

Le passage où l’héroïne essaye de sortir et se met à avoir des hallucinations et à tout voir de manière ultra difforme m’a, évidemment, re giga fait penser à Lain et à ces scènes super bizarres où elle croise des mecs en costard cravate et lunettes noires alors qu’elle fait juste que sortir de chez elle.

Bon, du coup j’ai quand même arrêté de mater l’épisode et je suis allé manger de la bonne grosse glace.

Sasami0111

BIEN: Et je pense à Take on me maintenant, aussi.

Take on me c’est ce hentai manga super cool où l’un des personnages est une vierge qui est agée de quasiment la trentaine qui est incapable de conclure où de se marier parce qu’elle a morphologiquement un corps de gamine de 12 ans et que du coup personne veut passer pour un pédophile à ses cotés.

J’espère que, du coup, la soeur du héros qui a la trentaine mais qui a morphologiquement un corps de gamine de 12 ans va finir la série à faire des threesomes avec un couple de jumeaux légèrement addicts au sexe en groupe.

Sasami0120

PAS BIEN: Le Hare Hare Yukai

Si vous n’étiez pas otakus entre 2006 et 2008, dites vous que vous avez échappé à une overdose continuelle de Hare Hare Yukai qui rendrait ridicule votre lassitude vis à vis de Gangnam Style. J’ai tellement bouffé cette danse dans tous les sens qu’aujourd’hui elle m’agace prodigieusement. Donc non, évidemment, je ne suis pas amusé quand ça débarque dans la série sans le moindre putain de sens.

Sasami0119

PAS BIEN: Akiyuki Shinbo, toujours lui-même

Non Akiyuki, non non non non non non. Tes petites transitions écrites c’était super sympa en 2006 parce que c’était frais et original et ça couvrait bien tes petits manques de temps, mais maintenant que t’es méga milliardaire, t’as juste plus d’excuses pour ça et on sait maintenant tous que ça veut à peu près dire qu’on aura une vraie scène à la place dans les Blu Ray. ON A TOUS VUS L’EPISODE DE NADEKO DANS BAKEMONOGATARI. MONSTRE.

Sasami0112

SUPER BIEN: Kana Hanazawa dans un anime Shaft

Bon, ouais, je fais partie des chanceux qui ont vus la doubleuse Kana Hanazawa devenir une star en direct, le jour où elle a décidée de chanter Renai Circulation et de doubler une jeune fille innocente, prude et totalement manipulatrice pour avoir du le sexe. Depuis Nadeko, Kana Hanazawa est devenue sans doute milliardaire en yen (ce qui est sans doute la première fois qu’une doubleuse arrive à ce statut au Japon sans montrer ses seins, même si je peux me tromper et que si je me trompe, vous pouvez m’envoyer les photos), fait 300 séries en même temps et a assez de talent pour ne pas qu’on s’en rende vraiment compte vu qu’elle peut faire 300 voix différentes.

Donc oui depuis Nadeko, qui est un peu son meilleur rôle, on avait plus trop vu Hanazawa chez Shaft, mis à part une apparition « gag » pendant Denpa Onna et, évidemment, la reprise du rôle dans les Nisenekowhateverogatari. Mais heureusement, tout va bien, et revoilà la petite enfant chérie auprès du réalisateur qui l’a rendu célèbre. Et moi je trépigne comme un petit fanboy.

En plus le personnage ressemble un peu à Shiori de The World God Only Knows et ça me file une trique bonus. Parce que j’adore Shiori et je sais que si je veux la revoir dans un animé, je vais devoir attendre la septième ou huitième saison de The World God Only Knows, et Manglobe aura sans doute compris après la cinquième que la série marchera jamais vraiment :(.

Sasami0113

SUPER PAS BIEN: … et elle double une coodere, donc.

ULTIME RAGE. Je hais les cooderes, je comprends pas l’attrait de personnages sans émotions et je comprends surtout pas pourquoi on en a partout tout le temps quoi qu’on fasse. C’est rigolo deux ou trois fois par an mais pourquoi vingt à trente fois par saison, hein, pourquoi, dites, hein.

Bouhouhou, laissez Kana Hanazawa tranquille, elle avait déjà fait Suou dans Darker Than Black II, elle a remplie son sens du devoir coodere, arrêtez de lui en refiler tous les trois ans.

Sasami0114

BIEN: Chocolate Rain

Arrive le moment tout attendu où la série se barre en couilles. Là en l’occurence on découvre que Sasami a super envie de se faire offrir du chocolat ou d’en offrir, ne voit plus que ça, et soudainement le MONDE ENTIER DEVIENT DU CHOCOLAT et il y’a mêmes des TENTACULES DE CHOCOLAT pour offrir au monde entier du VIOL CHOCOLATÉ. Donc, ce qu’on doit comprendre c’est que Sasami est comme Haruhi, mais en hikkikomori incestueuse. Ok, c’est toujours mieux que la Haruhi grosse salope bâtarde fille de pute de l’arc des Soupirs.

Donc non seulement arrive ce qui est une scène de baston super cool, mais en plus la série commence à avoir un certain sens qui dépasse le stade du « des jeunes japonais timbrés qui se disent de la merde sur fond de jolis dessins et d’expérimentions animées divers et variées. » La série va donc d’ors et déjà plus loin que Nisemonogatari (et l’on me signale que j’ai déjà brisé en deux articles mon quota de tacles arbitraires envers Nisemonogatari, fait chier.)

Sasami0115

BIEN: C’est un robot en fait et OH SHIT ON AVAIT PLUS VU CA DEPUIS LA FIN DES ANNÉES 90.

Ok, j’excuse AUTOMATIQUEMENT les personnages cooderes si ils sont des robots parce que c’est le seul cas de figure où c’est légitime. Après je continue à être super deg parce que dans le générique ce personnage a l’air d’avoir des émotions et de loucher du coté de la vicieuse manipulatrice qui est un archétype que j’affectionne.

Et oui, des boobs missiles. Ca me rappelle certains sketchs d’AMV Hell.

Sasami0117

PAS BIEN: Le héros va manger sa soeur (et oui, toute cette sous-intrigue à base de chocolats de Saint Valentin c’était pas super génial.)

Alors, j’ai adoré la réplique du héros quand il débarque et qu’il dit un truc genre « ouais je sais que Saint Valentin c’est les filles qui offrent aux mecs mais comme notre amour dépasse les genres et les sexe, je vais t’en offrir » mais tout le reste, pfrrr. Pfffrrr. Soudainement le héros devient super vulgaire et explicite l’acte sexuel avec sa soeur alors que jusqu’a présent tout était fait pour l’éviter, ensuite seulement après la soeur pète un cable et le tabasse pour le calmer, alors que y’a 3 secondes encore elle violait carrément sa vie privée avec ses caméras partout etc etc.

Les deux personnages sont pas spécialement très attachants, donc c’est un peu problématique.

Sasami0118

PAS BIEN: Le générique de fin est ??? et la petite culotte est là.

Qu’est-ce que c’était que ce générique de fin ? Je sais pas trop, mais je pense pas que bon générique de fin soit le terme le plus proche de ce que je ressens. Et, oui, là, la petite culotte est là même si « masquée » en partie par les noms du staff. Mais elle est là. Donc, oui, quoi le fuck.

CONCLUSION DE L’EPISODE: 11/20

Je vais mater la suite parce que c’est la série que j’ai choisie et que je vais personnellement couvrir « en direct » pour lancer ce blog et démontrer son incroyable potentiel, mais croyez bien que j’ai déjà vu Bakemonogatari et que j’en ai assez de voir Shinbo refaire du Bakemonogatari qui n’est pas du Bakemonogatari tous les six mois. Il s’enferme dans un style et un genre qui n’est pas super enthousiasmant, ce qui est très très dommage parce que dès qu’il en sort ça donne des trucs super biens, genre, je sais pas, Puella Magi Madoka Magica, par exemple.

Enfin, c’est pas mauvais, stricto sensus, loin de là.

Un commentaire sur “Sasami-san@Ganbaranai 01 – Kinderceste

  1. retarded_fly dit :

    Oh, pour l’opening, vous avez vu que c’est ZAQ.
    Apparemment c’est l’interprète/compositeur/chépakoi à la mode. (ou moins un voir deux animes par saison depuis cet été)
    chuu2 : http://www.youtube.com/watch?v=NeiIS4AVa-k
    Dakara H dekinai : http://www.youtube.com/watch?v=7NmEgEePSbk
    Saki side A
    Hidamari S4…
    Je trouve ces génériques plutôt sympa, mais le problème est que le « pattern » est très semblable (que ce soit couplet ou générique) d’un générique à l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *