C3-bu 02 – L’optimisme a perdu

c3bu02-01

« Senpai, vous seule pouvez sauver notre anime !« 

 

SuryceAvec son mélange d’airsoft et de filles moe, le premier épisode de cette série m’avait fait m’interroger sur sa capacité à être plus qu’un énième anime se reposant sur la mignonneté de ses héroïnes. Ce second épisode continue sur la voie du premier avec le même équilibre entre une première partie en mode « civil » se concentrant sur les personnages, et une seconde mettant en scène un match au sein duquel l’action ne manque pas.

Cette série n’est donc finalement pas très similaire à K-on, et je peux en toute joie continuer de me donner raison sur le fait que c’est une comparaison foireuse à faire, yay. Cela dit, ce second épisode pose et confirme un certain nombre de problèmes qui empêchent l’anime de s’élever.

Stella Women’s Academy, High School Division Class C3 // Studio Gainax // Débuté en Juillet 2013 // Prévu pour 12 épisodes // Réalisateur: Masayoshi Kawajiri

c3bu02-02

« Ah ! C’est un piège ! »

Vous vous souvenez du match du précédent épisode qui était coupé par un cliffhanger au moment le plus important ? Aviez-vous hâte comme moi de voir comment l’héroïne allait s’en sortir ? Eh bien, fuck that, on reprend ici l’histoire bien après le match, et apparemment notre grande héroïne Yura s’est juste laissée tirer dessus et a perdu…

Cet épisode part déjà du mauvais pied avec son faux cliffhanger, et pourtant il ne faut pas attendre trente secondes pour que les choses empirent : le personnage qu’on attendait tous, la badass Sonora, fait enfin son apparition… toute nue. Et pour une raison ou une autre, Yura hurle à la mort comme un héros de harem puceau qui est choqué dès qu’il observe l’anatomie féminine. Peut-être que j’avais en fait raison et que Yura est une lesbienne… ?

Mais bref, ce qui me dérange ici, c’est donc que le personnage qui avait l’air assez charismatique pour tenir l’anime sur ses propres épaules, est à sa première vraie apparition immédiatement dénudé. Et cela est un problème.

c3bu02-03

« J’ai un plus gros canon que toi…« 

Vous allez me dire, « pas de quoi en faire un chichi, non ? On ne peut pas dire que ce soit très malin, mais un peu de fanservice ne fait pas de mal non plus », et là je vous réponds si, du mal ça en fait. Mais diable, à quoi, à qui ? Au personnage bien sûr.

Je vous rappelle qu’on parle de Sonora, la fille cool qui se balade avec son uniforme sur les épaules et manie un duo de Desert Eagle. Le spectateur est censé la trouver charismatique, il peut percevoir l’aura qu’elle dégage et qui pousse ses pairs à la respecter. Et pourtant l’anime se tire lui-même une balle dans le pied en offrant une séance de voyeurisme au spectateur, qui s’immisce ainsi dans l’intimité de la présidente du club au mépris de sa dignité.

Et ce problème se reproduit à plusieurs reprises au cours de l’épisode. Quand les filles du club déterminent un gage pour Sonora si elle venait à perdre le match de cet épisode, qui de revêtir un maillot de bain scolaire, elle est immédiatement montrée avec cette tenue dans un plan imaginaire. Elle est humiliée d’office alors qu’elle gagnera le match ! Elle devra aussi s’habiller en robe pour le match, et aura le droit à du boobs jiggle, mais ça, ça amène encore un autre problème donc j’y reviendrais.

Bref, le fanservice est donc ici plus qu’un plaisir coupable, il est une nuisance pour la correcte présentation d’un personnage important.

c3bu02-04

« Contrat ? » /人◕ ‿‿ ◕人\

Sur un tout autre sujet, une chose un poil bizarre et mal amenée dans cet épisode est que les filles du club, à l’exception de Sonora, sont un peu des grosses chieuses. Alors que Sonora respecte la volonté de Yura et prend le temps de parler avec elle de son expérience du précédent épisode, les autres filles du club vont harceler Yura et essayer de la forcer à signer un papier d’admission. Elles auront en plus est le culot de dire que cette situation est la faute de Yura et de son indécision, alors qu’il ne s’est probablement passé qu’une seule journée depuis le début de l’anime !

Je suppose que c’était volontaire de la part du studio de donner un peu une allure d’antagonistes aux filles puisqu’elles sont les adversaires de Sonora et Yura pour le match de cet épisode, mais ils oublient aussi d’avoir une scène où elles sont punies ou réprimandées pour leur mauvaise conduite. Elles se feront battre au cours du match, mais de manière honorable.

Aussi, cet épisode, comme le précédent, semble être construit autour de Yura. A ce stade, le seul rôle des autres personnages est de la pousser à assumer ses problèmes, avec d’un côté Sonora qui joue la grande soeur qui lui vient en aide, et de l’autre, les filles du club qui l’agressent et la pousse à l’action. Ce ne serait pas problématique si seulement le développement de Yura était intéressant, mais il lui faut deux épisodes rien que pour rejoindre le club et d’ici là elle n’a pas fait grand chose d’autre que de montrer encore et encore qu’elle est timide et peu assertive, avec toujours les mêmes scènes se répétant. Il aurait à mon avis été plus intéressant que cet intégration au club ne prenne qu’un épisode, avec un rapide déclic de Yura surpassant sa timidité grâce à son intérêt pour les jeux de guerre. D’autant que pour l’instant, l’anime ne met pas beaucoup en relation ces deux choses.

c3bu02-05

Et une dent cassée pour l’idiote qui ouvre grand la bouche sous feu ennemi, une !

Ce qui sauve l’épisode encore une fois, c’est le match, qui arrive à rendre les fusillades intéressantes malgré l’animation clairement poussée à ses limites. Le truc, c’est que c’est aussi dans cette séquence que le manque d’ambition de l’anime devient plus évident que jamais. Je ne l’avais pointé du doigt la dernière fois, mais il est effectivement assez idiot de voir les jeunes filles se lancer dans l’action avec leurs jupettes et leurs uniformes qu’elles risqueraient certainement de salir, au lieu de revêtir des tenues plus appropriées pour une activité de ce genre. Mais l’anime fait encore pire dans la cohérence en ayant Sonora qui doit porter une robe qui dénude ses bras et ses épaules (bonjour les bleus), parce qu’elle joue un rôle de VIP à protéger. Et histoire d’enfoncer le clou, on nous dit que le port de la robe fait partie des règles pour ce type de match. Une règle de leur club de airsoft dicte que quelqu’un doit porter une tenue absolument pas pratique pour bouger et qui laisse une bonne partie du corps sans protection. Que.

Et la mise en scène du match, même si elle est globalement bonne, frise à plusieurs reprises le ridicule, comme avec la blonde qui médite pied nus et yeux fermés jusqu’au moment où elle entend Sonora et Yura arrivés, et qui se serait en toute logique pris une bille dans la gueule avant d’avoir pu remettre ses chaussettes si ce n’était pas pour la magie du découpage vidéo. Et il y a aussi ce moment où Sonora sort une scie de nul part et l’utilise pour ouvrir le plancher. Je veux bien que le match est lieu dans un vieux bâtiment abandonné mais ça reste la propriété de l’école ! Et l’incohérence de la scie était même pas nécessaire vu qu’il est montré plus tard qu’il y avait déjà des trous dans le plancher…

Là où je veux en venir, c’est donc que le studio ne semble vouloir faire les choses qu’à moitié pour tous ce qui concerne le domaine du airsoft. C’est le sujet principal de l’anime et pourtant il n’a pas l’air d’être vraiment pris au sérieux. Il est au final plus un gimmick qu’un vrai sujet.

c3bu02-06

« Je pourrais faire quelque chose… mais en fait, non. »

En conclusion, je suis plutôt déçu par cet anime, car il avait tout à fait le potentiel pour se démarquer du reste, mais il ne semble pas vouloir faire les efforts pour vraiment exploiter son sujet ou ses personnages. Sonora aurait pu sauver l’anime, mais malgré ses qualités, elle est trop passive en tant que présidente du club. Elle ne fait même pas régner l’ordre au sein du groupe alors qu’on nous montre clairement qu’elle voit ce qui se passe. Et le dévoilement de son intimité est bien sûr aussi un obstacle au prestige du personnage.

3 commentaires sur “C3-bu 02 – L’optimisme a perdu

  1. Noob Man Noob Man dit :

    Personnellement, mon premier contact avec Gainax ayant été Gurren Lagann, notamment les boobs de Yoko et son fusil dont le simple recul devrait la casser en deux, l’absence de réalisme dans la gestion des armes à feu et de l’action (« coucou je cours sur les murs ^^ ») et le gainaxing ne me dérangent pas plus que ça… :’D

    Cela dit oui ça manque *un peu* d’ambition pour le moment. Je n’abandonne néanmoins pas mon optimisme, la série a encore le temps d’évoluer dans le bon sens (et l’alternance batailles-personnages n’est pas gênante àmha). Et même si ce n’est pas le cas, ça reste divertissant. /o/

  2. Suryce Suryce dit :

    Le manque de réalisme n’est pas ce qui me dérange en soi. J’ai oublié de le mentionner, mais j’apprécie par exemple les acrobaties de Blonde-chan. C’est pas ultra crédible mais ça ajoute au dynamisme de l’action. C’est juste que le coup de la méditation clichée et de la scie sortie de nulle part pour casser du matériel scolaire, c’était vraiment le seuil de ridicule à ne pas dépasser à mon avis.

  3. Noob Man Noob Man dit :

    Il me semblait qu’elle sortait la scie d’une planque, limite préparée à l’avance parce qu’elle est BADASS. ‘faudra que je revoie plus attentivement la scène. :hm
    Mais t’as raison la méditation c’est nawak. u_u’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *