Golden Time 01 – Ma petite amie (autoproclamée) ne peut pas être aussi cinglée

GoldenTime-0106

Même créateur et même doubleuse que Minori Kushieda… beau pedigree.

NockGolden Time est l’adaptation d’une série de romans (pour ados ?) écrite par Yuyuko Takemiya, l’auteur de Toradora! Et la mention du précédent ouvrage me vend un peu du rêve, parce que j’aime bien Toradora! entre autres pour le travail sur les personnages et leurs relations. Et d’ailleurs, sans cette oeuvre ce site ne s’appellerait pas ainsi, et je ne sais pas vous, mais moi, je trouve que Ranka (supposition hasardeuse), ça sonne moins bien que Minorin.
Après, ça ne veut rien dire : on a déjà vu de bons auteurs faire un truc bien cool puis enchaîner les grosses bouses (un jour l’équipe derrière Eureka 7 a eu l’idée de crée E7 Ao, l’un des plus beaux massacres de l’histoire de la japoniaiserie)..
Mais pour l’instant, je pars confiant.


Golden Time
// J.C. Staff // Série débutée en octobre 2013 et prévue pour 24 épisodes.
Réalisé par Chiaki Kon (Higurashi et Higurashi Kai, Nodame Cantabile : Paris et Finale), d’après un light novel de Yuyuko Takemiya (Toradora!)
En France, la série est diffusée légalement et en simulcast par Crunchyroll.

Golden Time nous narre les « aventures » d’un jeune homme, Banri Tada, fraichement débarqué à Tokyo pour y entamer des études de droits.
Peu habitué au gigantisme de la capitale, il va se perdre le jour de la rentrée, se tromper de métro et enchaîner les petites mésaventures du quotidien qui, manque de chance, vont le faire arriver en retard à la cérémonie de rentrée dont il n’entendra que les derniers mots.
Stalkant deux étudiantes se dirigeant vers la fac, ce qui est tout de même plus simple et sain que de proprement demander son chemin lorsqu’on est perdu, il va se faire semer et rencontrer du même coup Mitsuo Yanagisawa, un de ses désormais camarades de classe, qui a choisi d’employer la même technique que lui pour trouver son chemin.

Ne faites pas ça chez vous les enfants.

On n’a pas l’air con avec nos glaces, tout va bien.

Sympathisant avec Mitsuo, il va de fait faire la rencontre de Kouko Kaga, la petite-amie autoproclamée de ce dernier, une jolie jeune fille, qui va débarquer soudainement, gifler Mitsuo à plusieurs reprises avec un bouquet de roses.

GoldenTime-0104

– Ne vous inquiétez pas, j’ai retiré les épines.

Après cela, elle repart aussi vite qu’elle est apparue, laissant derrière elle un Mitsuo traumatisé et un Banri subjugué par sa beauté.

GoldenTime-0105

Premier coup de foudre de la journée…

Par la suite, lors des premiers cours, Mitsuo va expliquer à Banri que s’il est venu dans un fac de troisième ordre alors qu’il a été scolarisé depuis son enfance dans une école préstigieuse rattachée à une non-moins prestigieuse université, c’est afin de fuir Kouko, dont on va découvrir qu’elle est une Ringo Oginome en puissance. Explication :
– lorsqu’ils étaient enfants, les deux ont promis qu’ils se marieraient (enfin, il semblerait plutôt que ce soit une décision unilatérale émanant de Kouko) ;
– Kouko vis en suivant un scénario parfaitement élaboré et s’y tient à la lettre près, et il se trouve qu’épouser Mitsuo fait partie du scénario ;
– Mitsuo, afin de fuir, a choisi de fuir un avenir tout tracé et se trouve de ce fait en froid avec ses parents qui refusent de l’aider financièrement pour ses études…

Mitsuo nous offre quelques minutes de pétage de cable, sous l’œil amusé de Kouko, dont il n’a visiblement pas remarqué la présence.

La jeune fille se comporte donc en stalkeuse de premier rang, profitant de la position de son père (un directeur d’hôpital plutôt fortuné qui fait des dons importants à de nombreuses universités tokyoïtes) pour retrouver son futur mari. Elle considère également que si celui-ci la fuit et ne cesse de lui dire qu’il ne l’aime pas et qu’il souhaiterai la voir disparaître de sa vie, c’est simplement parce qu’il est tsundere.

GoldenTime-0109

– Aaaaargh !! Elle était là, elle ,a tout entendu !!

La suite et fin de l’épisode s’orchestre en deux parties principales : alors que Mitsuo s’enfuie de la salle de classe pour échapper à Kouko qui s’était infiltrée là et a donc tout entendu de leur discussion, Banri fait la rencontre de Chinami Oka, une de ses camardes de classe. D’apparence enfantine, c’est une jeune fille assez joyeuse qui aime les belles personnes (sans distinction de sexe) et est de ce fait, totalement fan du « couple » formé par Mitsuo et Kouko.

GoldenTime-0111

Chinami Oka, une chic fille (à première vue… je parie qu’en fait, elle est névrosée)

Par la suite, alors que Banri sort de la fac, il se retrouve en pleine pagaille : les clubs de la fac recrutent. Assailli par des footballeurs américains, les filles du clubs de cérémonie du thé, et un groupe de danseuses exotiques, il est tiré d’affaire par « Linda » Hayashida, belle étudiante de deuxième année.

GoldenTime-0112

Les fictions japonaises me vendent du rêve avec leurs clubs…

GoldenTime-0113

La mise en scène est bien clichée… en même temps le LN et son adaptation jouent sur les clichés et ne s’en cachent pas.

Un peu détour supplémentaire par les tribulations du « couple » Mitsuo – Kouko et l’épisode prend fin sur l’image de Banri qui, en pleine nuit, se fait foncer dessus par un individu en scooter.

GoldenTime-0115

Et là, c’est le drame…

(La scène se passant en hiver alors que l’épisode se déroule au printemps, ainsi que le fait que je me suis un peu spoilé un élément de l’histoie concernant le héros m’incite cependant  à croire qu’il s’agit là d’un flash-back).

—————————————————————

Voilà pour, grosso-modo, le contenu de l’épisode.
Et invariablement, il va m’en falloir plus pour me faire un avis sur cette série. Car si j’ai trouvé ce premier épisode plutôt amusant, il faut bien dire que ce n’est pas non plus l’extase.

Commençons par les personnages.
Force est, au préalable, de constater que pour l’instant Banri est un MC tout ce qu’il y a de plus classique et banal pour une histoire de ce genre. Le jeune plein de bonne volonté mais un peu perdu car peu habitué à son nouveau style de vie. Un MC sans beaucoup de caractère en somme, même s’il y a de fortes chances que le deuxième épisode nous apporte quelques révélations à son propos. Mais oui, pour l’instant, je le trouve vraiment trop banal.
Chinami a l’air assez sympathique, même si j’ai un peu tiqué sur sa voix que je trouve vraiment trop enfantine. Certes, physiquement le personnage ne ressemble pas vraiment à une étudiante, mais la voix me gène un peu.
Passons sur « Linda » que l’on n’a pas encore beaucoup vu pour l’instant. Non, le principal intérêt de cet épisode, c’est le duo Kouko – Mitsuo. La première est vraiment amusante dans son rôle de stalkeuse limite psychopathe et les pétages de plombs que lui offre le second en réponse valent le coup d’œil.

GoldenTime-0107

Autre extrait du long pétage de plombs de Mitsuo sous l’oeil amusé de Kouko.

Techniquement et graphiquement, J.C. Staff nous offre du J.C. Staff, rien de plus. Ce n’est pas laid, ce n’est pas mal animé, mais ce n’est pas non plus le haut du panier. C’est J.C. Staff, quoi, l’intérêt de leurs bons anime ne réside pas là (enfin sauf si je me trompe et que Nodame Cantabile ou Honey & Clover (entre autres) sont bien animés).

GoldenTime-0101

Ah et au passage, l’opening est visuellement sympa bien que plutôt banal, mais je n’accroche pas des masses à la chanson (malgré Yui Horie…)

GoldenTime-0116

Et je n’accroche pas non plus des masses à l’ending (visuellement et musicalement il me laisse indifférent).

A part ça, le LN original est encore en cours au Japon, donc, malgré le format de 24 épisodes choisi, il est très peu probable que cette série ait une vraie fin (ce n’est pas comme si la fin des LN de Toradora! avait été adaptée, ceci dit).

Dernière chose concernant Golden Time : je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. Comédie ? Comédie romantique ? Et dans ce deuxième cas, purement comique ou plutôt « doux-amer » ?
Pour l’instant, je ne sais pas trop ce qu’il va se passer, ni quels relations vont avoir les personnages (surtout quand on voit que Mitsuo et Kouko éclipsent un peu le reste du casting dans ce premier épisode) : l’opening est très axé sur Kouko et Banri, comment va-t-on en arriver là ?
Du coup, je suis assez curieux de voir ce que cette série peut donner, en espérant qu’elle va vraiment quelque part et qu’elle réussira à tenir correctement ses 24 épisodes.

GoldenTime-0114

– Ne serait-ce point avec Mitsuo que tu es en train de communiquer ?

Ceci dit, même si mon bilan à l’issue de ce premier épisode peut sembler assez sévère et mitigé, je préfère répéter ceci : je me suis dans l’ensemble bien amusé devant et même s’il n’était pas parfait, il m’a donné suffisamment envie de découvrir la série. Et puis des étudiants dans une série de ce genre, ça change des lycéens, c’est agréable.

GoldenTime-0110

C’est fini pour aujourd’hui… à vous les studios.

4 commentaires sur “Golden Time 01 – Ma petite amie (autoproclamée) ne peut pas être aussi cinglée

  1. Narutolink dit :

    Moi ayant vu le premier épisode je me demande juste avec qui le héros va finir. Même si cela semble évident on ne sais jamais ^^.

    • Nock Nock dit :

      Je me pose aussi la question.
      Vu le générique je parierai sur Kouko, mais en même temps, pour l’instant, j’ai du mal à imaginer comment ça va se faire…
      Sinon, étant donné quelques légers spoils que j’ai pu lire, Linda est une candidate assez sérieuse.
      Chinami par contre, je n’y crois pas des masses.
      Mais de toute façon, vu que la série n’ira surement pas jusqu’à la fin de l’histoire du LN (qui est encore en cours), je ne suis pas sûr de le voir finir avec un personnage, même après 24 épisodes.

  2. ZGMF Balmung dit :

    Pareil, sans être génial, il était bien sympathique à suivre – plus que l’opening pouvait le laisser penser.
    Puis, j’ai l’impression qu’on pourrait être surpris avec cette série. J’aimerais bien l’être en tout cas.

    D’ailleurs, c’est avec cette série que j’ai essayé Crunchyroll.fr. Du bon travail.

    • Nock Nock dit :

      Pour l’instant, je reste assez fixé sur Toradora! du même auteur, et je me souviens que la série ne démarrait pas forcément super bien, mais qu’elle réussissait à sortir le grand jeu lors de certaines scènes vachement prenante.
      J’espère que ce LN possède les mêmes qualités que son grand-frère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *