Nagi no asukara [1] – La mer, ça mouille.

Une mise en ambiance assez sympa faut dire.

Une mise en ambiance assez sympa faut dire. 

avatarfroBon. Nagi no asukara.
Un anime assez particulier, où le design de l’univers est à la fois original et… « normal ».

Avant tout, quand vous lanciez l’épisode, une joli paire de fesse nous dis bonjour, et quelles fesses !

Si j’était plus sérieux, je vous dirais que l’anime parle de la vie quotidienne de plusieurs personnages, qui, il faut le noter, vivent dans la mer, près des côtes de la ville voisine.

Je ne parle pas d’une habitation de type bateau, non ,non. Ils vivent bel et bien dans la mer :

C'est beau, hein?

C’est beau, hein?

Concernant les infos :

Genre : Amour/Amitié/Fantastique/drame | Année de diffusion : 2013 | Studio : P.A Works | Auteur : Mari Okada | Nombre d’épisodes : 26

 

Cet anime m’a particulièrement marqué, de son style original !

F’in, des poissons partout tu comprend ? La mer, l’eau claire, Atlantis peut se rhabiller !

 

L’épisode va présenter non pas l’intrigue mais les personnages et la situation dans laquelle ils sont ! L’école des personnages (parce que, forcement, les héros adultes ça existe pas hein.) a été fermée, et ils ont du aller sur la côte pour étudier. Les blagues type toto affluent, comme « tu pues le poisson ». J’m’en gausse, le poisson c’est cool.

Après, on voit bien qu’ils sont pas content d’aller sur terre, et puis et puis…
Il y a le monsieur prophète du dieu de la mer, pervers et sage en même temps (c’est cool le japon hein ;D) !

Pour tout vous dire, je ne peux pas vous parler de l’anime sans gâcher votre plaise de le voir prochainement, car il vaut le coup !

Son originalité est la clef de son (potentiel) succès, c’est surtout la beauté de l’environnement qui est exceptionnel.

Voilà voilà, ce fut très court, mais j’espère que ça suffira à vous aguicher 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *