Robotics;Notes 16 – The Walking Robot

Tu sais, on avait compris que c'était ton unique trait de caractère

Tu sais Aki, on avait compris que c’était ton unique trait de caractère

.

SuryceEpisode précédent : Episode 15

Il y a un phénomène amusant qui se produit régulièrement sur Twitter vis-à-vis de Robotics;Notes : toutes les deux ou trois semaines, on peut voir un certain nombre de personnes commenter le nouvel épisode en disant que l’intrigue décolle ou qu’il se passe enfin quelque chose. Sauf que quand je mate moi-même l’épisode, perso je retrouve les mêmes défauts que d’habitude et une intrigue qui avance fort difficilement. Et rebelote trois semaines plus tard.

Peut-être que la série tease tellement ses spectateurs sur un éventuel décollage du scénario que ceux-ci s’excitent au moindre signe positif et… Oh mon Dieu, mais oui, je viens d’avoir la révélation. En fait, cette série fait du edging scénaristique !

… Espérons juste que ça ne finira pas en orgasme ruiné, c’est pas trop mon kiff.

En tout cas, cet épisode ne remonte définitivement pas le niveau, malgré les nombreux « wow » des Twittos et on va expliquer pourquoi. Accessoirement, j’ai même trouvé un défaut supplémentaire à cet épisode : la prévisibilité.

Robotics;Notes // Studio Production I.G // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 22 épisodes // Réalisateur: Kazuya Nomura

Oui, d'accord...

On a compris qu’on te dit !

J’avais deviné que « Miss Combini » allait mourir dans cet épisode avant même d’en avoir vu une seule minute.

D’accord, j’ai été aidé par les nombreux « wow » de Twitter. Je n’ai pas été spoilé en soi (ça a été un petit parcours du combattant), mais il n’y avait pas trente-six évènements pouvant provoquer cette réaction sur la toile. Et si quelqu’un devrait mourir dans R;N, cela ne pouvait être que Miss Combini (oui, j’ai oublié son nom). Pourquoi ? Parce que tous les personnages principaux apparaissent dans le flash-forward du premier épisode (une arme à double-tranchant, on va voir ci-dessous à quel point ça peut tuer le suspens au lieu de le créer), et que parmi les personnages secondaires, elle est la seule impliquée dans l’intrigue, tout en n’ayant pas de rôle actif au sein de celle-ci, ce qui fait d’elle une cible idéale pour une petite scène de mort bien sentie.

Toujours dans le domaine de la prévisibilité, le flash-forward nous informe déjà que Lunettes-kun (lui aussi) se remettra très bien de son petit accident (hop, adieu cliffhanger), et il était de même aisé de deviner que quelque chose allait mal tourner avec le nouveau prototype du robot étant donné que c’est la précédente version qu’on voit démarrer dans le flash mais aussi le nouvel opening.

R;N16-03

Si tu le dis. On peut passer à autre chose… ?

Mais revenons à la mort de Miss Combini. A l’inverse de la disparition romantique d’Airi, cette scène mise son impact sur un décès brutal et choquant, ce qui fonctionne bien en soi, mais l’intérêt de cet impact sur le reste de la série me semble fort compromis. C’est cool de voir Kai, notre héros, actionner la majorité des muscles de son visage pour la première fois, mais quelque soit sa réaction au prochain épisode (motivation à stopper les méchants ou hésitation à cause du danger), c’est bien trop tard pour ce genre de développement. On est au seizième épisode sur seulement vingt-deux, il ne reste que cinq épisodes, y a plus le temps pour ce genre de développement de personnages !

Et ce qui rend cette mort d’autant plus gratuite, c’est que même si la scène est choquante, l’impact émotionnelle est inexistant pour le spectateur, bien pire encore que pour Airi. Miss Combini est… bin, la gérante d’une supérette. Tout ce qu’on sait d’autre de sa vie c’est qu’elle est paraplégique (ça fait… peu) ; elle connaît deux ou trois autres personnages mais a eu assez peu d’échanges avec eux, et son seul rôle dans l’histoire a été de prévenir régulièrement mais faiblement Kai qu’il devrait arrêter de fourrer son nez dans les affaires de Kimijima. On a même pas eu une vision claire de sa personnalité étant donné sa forte passivité (un défaut que partagent pas mal de persos, genre les méchants qui passent leurs journées devant des fenêtres ou des écrans à faire des commentaires qui sonnent méchants). Je veux bien croire que Kai sera fortement affecté par cette mort, mais pour le spectateur, Miss Combini était une sombre inconnue.

Au moins, elle a le droit à une dernière réplique classe, et délicieusement ironique.

R;N16-05

Et des petits vieux, des quinquagénaires et des jeunes herbivores. C’est bon, on a tout le monde… ?

Le second grand problème de cet épisode, c’est que malgré tout ça, eh ben, l’intrigue, elle a pas avancé des masses. Je dirais même qu’elle fait encore plus de surplace que d’habitude.

Déjà, on retrouve le problème de la division de l’intrigue, entre d’un côté le développement du robot, et de l’autre la recherche des dossiers de Kimijima ; et que les deux intrigues sont sans lien l’une avec l’autre (ce problème de division n’était plus apparu depuis un moment parce que la seconde intrigue avait totalement pris le dessus). Bon d’accord, le flash-forward suggère que le robot sera utilisé pour résoudre un gros problème lié au complot, mais en une quinzaine d’épisodes ce lien n’a toujours pas pointé le bout de son nez. Donc non seulement chaque intrigue doit partager son temps et ses personnages avec l’autre, mais en plus de cela, elles arrivent toutes les deux à aller absolument nul part.

Je dois admettre que couper ce plan juste avant que le pero se lève avec ses nouvelles jambes était un coup de génie

Je dois admettre que couper cette scène juste avant que le perso ne se lève avec ses nouvelles jambes était un coup de génie

Le développement du robot est inintéressant parce qu’on ne nous montre que le résultat et jamais les efforts qui ont permis de le produire, donc tout enjeu et implication est perdu. Et pour ce qui est des dossiers de Kimijima, ça fait au moins une dizaine d’épisodes que Kai les cherche mais ne fait absolument rien de ceux qu’il a déjà trouvé. Durant l’épisode 15, il a débloqué le dernier dossier et en toute logique sa lecture devrait enfin faire bouger les choses ; seulement Kai doit encore le trouver et le récupérer, ce qu’il n’a pas même pas eu le temps de faire dans cet épisode… à cause de la mort gratuite de Miss Combini et du partage de temps d’écran entre les deux intrigues.

Et il ne manquerait plus qu’il déprime durant tout l’épisode suivant avant de se décider à télécharger ce foutu dossier. Je croise les doigts pour que le scénariste arrête les champignons et se rende compte qu’il ne lui reste que six épisodes pour terminer une histoire qui en mis quinze pour réaliser l’équivalent scénaristique d’un introduction.

GODDAMMIT

BORDEL DE M-

P.S : Si vous voulez voir un exemple de flash-forward très bien utilisé, jetez un coup d’oeil à un anime qui s’appelle Ga-Rei Zero.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *