One Week Friends 01 – Don’t you (Forget about me)

Fucking hype

Fucking hype

 

Amo

Alors mes trois grosses attente de la saison de printemps: Jojo (surtout pour savoir la chanson utilisée pour le générique de fin), Mekkaku City Actors et One Week Friends. Parce que ce dernier possède une histoire intéressante: une fille qui, tous les lundis, voit sa mémoire « rebootée » et qui oublie tout ce qu’il s’est passé la semaine qui précède. Et donc elle va faire la connaissance d’un garçon très sympa qui veut devenir son ami et qui, ensemble, vont apprendre à se connaître.

Ca a l’air bien !

Mais oui car c’est zzzzzZZZzzZZ.

One Week Friends (Ishuukan Friends) // Studio Brains Base // Débuté en avril 2014 // Prévu en 12 épisodes // Réalisateur: Iwasaki Taro (Memories Off 5)

Ishuukan03

BIEN: Le style graphique est joli

C’est mignon, c’est doux à regarder, ça marche très bien, cool.

MAINTENANT LE RESTE.

Ishuukan02

PAS BIEN DU TOUT: NON DE DIEU COMME C’EST CHIANTISSIME

On a trouvé ici un nouveau maître de la lenteur. C’est à dire que de base l’anime était grave handicapé par le support qu’il adapte: à la base, Ishuukan Friends est un manga en 4koma et, comme vous le savez, l’adaptation de 4koma est quelque chose d’ultra casse gueule parce que ça donne souvent en anime un rythme foireux car les studios d’animation en chient souvent à faire transition entre les cases. Cases qui d’ailleurs sont souvent minimalistes et n’aident pas à fournir la série en contenu. C’est pour ça que K-On! est devenu bien à partir du moment ou Kyoto Animation a pu sortir du format original pour créer sa propre tambouille.

Ishuukan Friends est chiant. Mais vraiment. Chaque scène s’étire sur des siècles et il ne s’y passe rien: les personnages, quand ils dialoguent, mettent des secondes à se répondre. Et quand ils parlent, ils parlent avec un ton lent qui pue le meublage. Pire: le héros PENSE TOUT LE TEMPS. Parfois la scène se fige et on observe le héros penser tout haut mais ça reste lent pendant que, à l’image, on observe un plan fixe interminable.

Il y’a un souci de rythme énorme dans ce premier épisode et j’ai tenu un demi épisode avant de mater le reste en avance rapide… sans jamais rien louper. 

Ishuukan Friends AURAIT DU être un anime court. En 8 minutes tu aurais pu mettre TOUT ce qui compose ce premier épisode de 24 minutes. Il n’y a AUCUN interêt à regarder cet anime car le manga est BEAUCOUP PLUS ADAPTÉ. C’est une adaptation sans génie qui fait un service minimum sans réfléchir. C’est une honte.

Ishuukan01

PAS BIEN: « Tu n’es jamais allé au Karaoké » et là la fille rougit

Mais.

Mais.

C’est niais en plus.

Pourquoi elle rougit quand le mec lui demande si elle est déjà allée au karaoké ? C’est quoi le souci ?

J’aime BIEN quand c’est un peu culcul la praline j’avoue. J’aime BIEN quand y’a une histoire d’amitié et que c’est arc en ciel. Et j’avoue, oui, j’AIME BIEN les filles un peu niaises et c’est totalement mon archétype. Mais là même moi je trouve ça TOO MUCH. Pourquoi faire aussi CONCON ? C’est pour les ENFANTS DE HUIT ANS ce dessin animé ou ??

Donc on récapitule: non seulement c’est chiant mais en plus c’est MEGA MAL ECRIT. Super.

Ishuukan04

BIEN: Ca me rappelle l’existence de « Say Hello To Me Tomorrow » qui est une des plus jolies histoires de l’histoire du h-manga

Oui « une jolie histoire » + « h-manga. » Jugez par vous même. Say Hello To Me Tomorrow c’est du Naruko Hanaharu qui est un auteur/auteuse qui aime bien faire des histoires de cul un peu fantastiques et ce chapitre là est le meilleur de son tout premier recueil. On a une fille qui oublie tout ce qu’il se passe quand elle se réveille le matin… et donc elle oublie quotidiennement le fait que, la veille, son meilleur ami / petit copain a pratiqué du le sexe de qualité avec elle. Elle pourrait pourtant facilement s’en souvenir en l’écrivant dans un petit carnet mais elle décide à chaque fois sciemment « d’oublier » l’expérience et donc la situation se repète tout le temps.

C’est con à dire mais j’ai l’impression qu’en un chapitre de 23 pages dont 17 ou 18 dédiée à du cul Hanaharu raconte une meilleure histoire qu’Ishuukan Friends mais sur un thème simillaire.

GO FIGURE.

 

Conclusion de l’épisode: 5/20 

Après c’est peut-être nul au début car le truc mettait juste BEAUCOUP DE TEMPS à placer les bases (ce qui est totalement débile car normalement t’as pas besoin de 23mn  et de scènes qui pour montrer que sa mémoire reboote et que ça rend le héros super triste) et que ça va s’accelerer par la suite et montrer beaucoup de semaines amusantes.

Mais j’ai peu d’espoir.

La déception est donc totale.

9 commentaires sur “One Week Friends 01 – Don’t you (Forget about me)

  1. Avatar Kolya dit :

    « Pourquoi elle rougit quand le mec lui demande si elle est déjà allée au karaoké ? C’est quoi le souci ? »

    Bah, le soucis c’est qu’elle n’a jamais eu d’amis, et donc n’est jamais allée au karaoké (tout comme elle n’a jamais fait quoi que ce soit qu’on fait avec des amis), parce que, oh well, sa vie c’est de la merde à cause d’une foutue amnésie hebdomadaire.

    L’épisode aurait clairement pu être mieux, mais il ne faut pas non plus lui voir des défauts là où il n’y en a pas vraiment. :<

    Sinon tout ce qui est lenteur/narration pas terrible, je ne suis pas d'accord sur le principe mais ton point de vue se défend. Imo, la série va probablement être plutôt lente, mais j'ai perçu ça comme quelque chose de voulu qui ne m'a pas trop dérangé. À voir sur la longueur (de la série, quel jeu de mots drôlement rigolo).

  2. Avatar Kolya dit :

    « Le souci » sans S, je n’y arriverai décidément jamais.

  3. Elwingil Elwingil dit :

    Je viens de terminer ef-Tales of Memories. Très mauvais pour le cœur.

    J’ai clairement pas envie de mater ce nouvel animé, quand bien même ce serait abordé d’un point de vue humoristique.

  4. Elwingil Elwingil dit :

    C’est prévu. Mais je souffle 1s en me regardant d’autres conneries. Faut pas abuser non plus.

  5. Elwingil Elwingil dit :

    D’ailleurs faudrait que je regarde plus en détail ce qui sort cette saison.

  6. Mian Mian dit :

    Cet article sur Naruco Hananaru était très enrichissant.

    Si c’est la version intéressante de ce One Week Friends, je suis curieux de connaitre tes impressions sur Tales of Memories, Elwingil. D’office, tu recommandes?

  7. Elwingil Elwingil dit :

    Ce n’est qu’un pan de l’intrigue de ef-.
    Dans le style, tu mélanges Kanon et Monogatari, ça te fait un truc mindfuck visuel (mais intéressant) avec l’inévitable dose d’histoires à briser le cœur. J’ai mis quelques épisodes à rentrer dedans, je n’ai certes pas été convaincu sur tous les points, mais il y a une ambiance fascinante avec des passages assez fabuleux. Et ça se mate vite.

    Recommandé par Tsuchi, qui n’a que du bon goût, c’est bien connu.

  8. Nock Nock dit :

    Recommander Tales of memories ?
    Et comment. Ef ça surpoutre, pour peu que tu ne sois pas super triste / déprimé / mal dans ta peau, parce que putain, c’est vraiment pas joyeux (surtout Melodies… teasing).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *