Boku wa Tomodachi ga suku nai NEXT : Cet anime ne mérite pas beaucoup d’amis…

… Voir par d’amis du tout :’D

Un grand vide, un long silence, des soupirs. Une bien belle métaphore pour les qualités intellectuelles de BokuTomo NEXT.

Un grand vide, un long silence, des soupirs. Une bien belle métaphore pour les qualités  de BokuTomo NEXT.

 

Sedeto

Boku wa Tomodachi ga suku nai NEXT est un anime du studio AIC, ce studio bipolaire qui tantôt compose des chef-d’oeuvre comme Hourou Musuko, tantôt fait des animes débiles à souhait comme R-15, et surtout un tas de trucs discutablement pas fameux comme Amagami SS ou Goshushou-sama Ninomiya-kun. Suite de sa saison 1 – la même chose sans le NEXT -, sorti en 2011, cette seconde saison s’insère parmi les animes de l’hiver 2013, qui n’est ni la pire ni la plus fameuse fournée d’anime qu’on ait pu avoir ces derniers temps. Le seul anime que vous ne devriez pas oublier de cette saison est sans doute Chihayafuru 2. J’espère, et vous espérerez vous aussi, que cette saison de BokuTomo ne fera qu’une douzaine d’épisode…

Boku wa tomodachi ga suku nai (Je n’ai pas beaucoup d’amis) NEXT // AIC // Saison d’hiver 2013 // Episode 1/12 // Réalisateur: Tooru Kitahata

Après une première saison à la qualité trèèès discutable, BokuTomo pour les intimes part pour une seconde saison que j’appréhende comme une saison de trop. En gros, la première saison avait créé en moi quelques attentes, le manga étant qualifié d’agréable et divertissant, la thématique amusante, et surtout, le chara-design original provenait du stylet de Buriki (car lurker yande.re, c’est mon second métier). Des premières épisodes franchement sympathiques, puis une suite relativement ennuyeuse, des malaises dont on se serait bien passé (l’épisode de la piscine), et une fin maladroitement serious business, un coupage de cheveux dont on se serait franchement bien passé (même si je retourne ma veste là dessus en ce début de saison 2) : le graphe de sympathie de BokuTomo ressemble ni plus ni moins à un anti slash.

Aussi, je récupère par dépit BokuTomo NEXT 1 et 2. Des fois que. Et puis parce que, honte, je suis encore pas mal d’animes en VOSTFR, et que mes petits Senran Kagura, honte aussi, n’arrivent plus. Je ne m’attendais pas à un tel désespoir.

L'animation des noms des personnage est très kawai. Il faut bien souligner les rares choses bien.

L’animation des noms des personnage est très kawai. Il faut bien souligner le peu de choses réussies en ce premier épisode.

L’épisode 1 commence par une session de gag de perruque. Je vous préviens, c’est ennuyeux.

Tellement bien qu'on la verra dans tes prochains doujins H. Oui oui.

Tellement bien qu’on la verra dans tes prochains doujins H. Oui oui.

Je ne m’attarde pas sur cette séquence où les deux filles qui sont quand même sensées être les appâts sexuels majeurs de l’anime, tentent désespérément d’être drôle. Bref, les héroïnes résumeront ce début de saison mieux que moi.

(Pratique ce hardsub vostfr dégueu, finalement.)

(Pratique ce hardsub vostfr dégueu, finalement.)

L’opening

L’opening de la saison 1, avec ses airs de K-on et ses phrases rapides impinables au karaoké, était disons, correct. Celui de la saison 2 ressemble à un générique encore plus classique d’anime moe. Youpi.

QUAND SOUDAIN.

OUI VAS-Y OUI-OUI §§ DANS SON PTIT TAXI~

OUI VAS-Y OUI-OUI §§ DANS SON PTIT TAXI~

Des kanji à roulettes et à trompette. Je pense que dans 3 ans, c’est la seule chose dont je me souviendrai de BokuTomo NEXT. Sous forme de traumatisme auditif.

 Boku_Ha_Tomodachi_Ga_Sukunai_NEXT_02-571

Instagram certified.

Après quelques secondes d’animation correcte, l’opening s’empresse de nous balancer des plans fixe de décors d’école et des personnages, au mieux des animations minimalistes. C’est très décevant.

Première partie

Boku_Ha_Tomodachi_Ga_Sukunai_NEXT_01-155

Lynchage incoming.

Le « gag » suivant se base sur le ressort de base de la série : Yozora monte le bourrichon de Sena (aka deux gros morceaux de viande) pour qu’elle fasse un truc débile, et comme Sena est l’image de la parfaite blonde, elle le fait. Aujourd’hui, il s’agit de la coiffer soit-disant à la mode en insérant de la nourriture diverse et variée dans ses cheveux.

Le héros, actif comme jamais lorsqu'une camarade s'apprête à se ridiculiser en public.

Le héros, actif comme jamais lorsqu’une camarade s’apprête à se ridiculiser en public.

Je me retrouve ici dans la même situation que dans un quelconque Dokuro-chan ou autre : Voir des personnages se faire maltraiter, dans le concept, je ne trouve pas ça drôle. Sauf que quand c’était dans Dokuro-chan, je me disais que le syndrome masochiste de la gente masculine devant un anime devait juste kiffer secrètement l’idée de se faire domino-maltraiter par une loli. Sauf que là, c’est une fille qui prend cher par d’autres filles, et le potentiel sexuel est de zéro. Mon incompréhension demeure.

Je ne sais pas si faire du fan service avec une blondasse qui se fait fesser par son père est une idée pertinente.

Je ne sais pas si faire du fan service avec une blondasse qui se fait fesser par son père est une idée pertinente.

Un eyecatch salvateur vient m’avertir que je suis à la moitié de l’épisode ! Youpi, encore 10 minutes ! (;_;)

Deuxième partie

La seconde partie de l’épisode 1 a pour but de nous rappeler que le héros, dans la grande tradition des héros, n’a pas d’hormones. Quand bien même le père et même la servante essayent de les faire copuler ensemble.

Sena : On sors ensemble ?

Sena : On sors ensemble ?

De longues minutes d’échange de sms désespérément mal dynamisé m’appellent à ragequit l’anime avant la fin.

Le papa tsundere. Oui oui, le type à gauche qui a l'air d'avoir 20 ans, c'est bien le père de la fille à gauche qui a l'air d'en avoir 15.

Le papa tsundere. Oui oui, le type à gauche qui a l’air d’avoir 20 ans, c’est bien le père de la fille à gauche qui a l’air d’en avoir 15.

Le héros se rend chez la paire de viande pour réviser, car quand bien même elle se laisse convaincre que les coiffures à base d’ananas sont à la mode, elle a les meilleurs notes de l’école. CERTES.

Boku_Ha_Tomodachi_Ga_Sukunai_NEXT_01-070

Le stalking, ingrédient fétiche des japonais.

Afin ne nous décevoir, au lieu de nous promettre une séquence chaude avec une blonde à gros seins, on découvre que cette dernière stalke Yozora à des fins de vengeance. C’est à dire qu’elle va même jusqu’à sniffer des objets qui lui appartiennent pour stimuler son désir de vengeance.

"Comment draguer son beau-père".

Pendant ce temps, séquence chaude « Comment draguer son beau-père ».

Le vrai but : Entendre Sena couiner toute seule dans son lit à la fin de l’épisode en sniffant la perruque blonde du début de l’épisode.

Sena qui se touche en pleurant.

Sena qui se touche en pleurant.

L’ending

\o/ Oh, de jolies couleurs !

\o/ Oh, de jolies couleurs !

L’ending, dans la traditions des ending, ne présente aucun démarquage musicale ni artistique (outre le screen ci-dessus).

Bilan

La saison 2 de Boku wa Tomodachi ga Suku Nai commence mal, très mal. Gags lourds, temps morts sans fins, BokuTomo NEXT 1 m’a offert une des plus belles pertes de temps jamais vu.

Je droperais surement… Si l’épisode suivant ne s’intitulais pas « le club des jeux homos ». Non pas parce que je suis passionnée de yaoi, mais parce que du coup, l’épisode va surement parler de Rika, une femme forte qui assume devant la société son amour pour les trucs pervers en tout genre.

Illustration de Okama, ce qui est très très qualité !

Illustration de Okama, ce qui est très qualité !

(c’était ma première séance de blogging depuis des années, c’est un peu longuet, je tâcherai de m’améliorer si d’aventure je revenais vous parler d’anime ! >_<)

3 commentaires sur “Boku wa Tomodachi ga suku nai NEXT : Cet anime ne mérite pas beaucoup d’amis…

  1. Yokathaking Yokathaking dit :

    Si ça peut te rassurer, dans le LN aussi tout le chapitre consacré à la coiffure de Sena était long, pas drôle et absolument inintéressant. C’est pas l’adaptation qui fait de la merde ici, c’était déjà de la merde dans l’œuvre de base.
    Par contre, je garde un souvenir pas trop mauvais du passage dans le maison de Pégase (non, rien à voir avec St Seiya alors que y’avait moyen de faire une belle référence) parce qu’il était assez burlesque et venait briser un peu les codes du genre, en l’occurrence la scène du bain. Ou alors j‘étais déjà désespéré et je cherchais vainement comment ne pas dropper le LN. Spoil, je l’ai fait quelques chapitres plus tard.

  2. Avatar Axel Terizaki dit :

    La police utilisé par le sub me fait mal au coeur.

  3. Avatar retarded_fly dit :

    Il y a quelques bons moments dans cette saison… quelques sur 7 épisodes.
    Ce n’est pas sauvable pour autant.
    Je retiens parmi ces moments la première moitié de l’épisode 2 sur les animes/eroge/whatever homoérotiques plutôt amusante. Tu pourras dropper l’anime à la fin de ceci Sedeto (oui, même la seconde moitié de cet épisode reste naze). Ah ! Et le fait que Rika drop ses lunettes, toujours bien quand un perso féminin drop ses culs-de-bouteille.
    En fait, c’est que je regarde un tas de daubes sans queue ni tête et pas toujours drôles (oui cette scène à la perruque est looooongue) mais ce qui m’insupporte dans cet anime, c’est la vulgarité ambiante. ;_; (tu en as de bons morceaux de vulgarités au final avec la seconde moité de l’épisode 2).

    Ah, et je suis consterné aussi par le fansub français qui doit être le seul au monde à toujours imposer le hardsub. Même les fansub bulgares, portugais ou thaï ne nous imposent pas ça. 😐

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *