Mobile Suit Gundam I – Maman ! Achète-moi un Gundam !

Even Amuro is afraid!

Mon premier article sur Minorin ! Even Amuro is afraid!

Shueisha

Jeudi dernier marqua un grand tournant dans ma vie, car j’ai fait mes premiers pas dans la saga Gundam en matant le premier film adapté de la série fondatrice Mobile Suit Gundam 0079 sortie en 1979 (je suis sûr que ça va changer ma vie pour les trente prochaines années à venir). A la base, je voulais mater la série TV d’origine, mais on m’a plutôt recommandé de mater cette trilogie de films car la série TV accuserait de nombreuses longueurs et de fillers destinés à vendre des jouets pour les gosses de l’époque.

Mobile Suit Gundam I // Sunrise // 3 films // Sortie le 14 mars 1981 // Réalisé par Yoshiyuki Tomino (saga Gundam, Zambot 3, Ideon, Brain Powerd, Overman King Gainer etc…)

Continue la lecture

To aru Majutsu no Index : Endymion no Kiseki – In space no one can hear you sing

"MISAKA sort enfin l'artillerie lourde, dit MISAKA en regrettant de ne pas avoir eu ce genre de jouet quand elle se faisait trucider par Accelerator."

« MISAKA sort enfin l’artillerie lourde, dit MISAKA en regrettant de ne pas avoir eu ce genre de jouet quand elle se faisait trucider par Accelerator. »

 

ElwingilIl y a quelques mois je suis tombé sur le film Index et j’ai voulu en causer sur Thalie. Mais je me suis rendu compte que ce qui partait d’un commentaire voulu concis a tourné en critique assez longue et verbeuse, et allez savoir pourquoi les post trop longs ont tendance à lasser les autres internautes.

Or j’ai ma fierté et mon égo, j’aime à me dire que ce que j’écris ne fait pas chier les éventuels lecteurs – sauf quand je troll, c’est délibéré, mais ce n’est pas le sujet qui nous préoccupe. J’ai alors pensé au blog communautaire lancé en février dernier par un certain Thaliste dont les articles étaient ma foi fort agréables à lire, je me suis dit tiens, j’ai une bonne raison d’aller squatter de ce côté. Mais ma requête n’a pas été suivi immédiatement et le temps que je sois finalement accepté au rang de contributeur, ma verve de chroniqueur s’était déjà tournée vers une autre source d’inspiration, abandonnant temporairement celle qui avait lancé toute l’histoire. Et s’effiloche en grinçant mélodieusement le temps que tisse sans trêve le rouet des trois mémés toutes de noir vêtues.

_

TL;DR : Amo a mis des plombes à m’envoyer les identifiants du coup ça m’a servi de prétexte pour aller causer d’autre chose avant de lui renvoyer la balle dans les dents 6 mois plus tard. Ce dont il n’a très certainement rien à foutre et entre nous, pourquoi le devrait-il, je vous le demande.

J’avais pas d’idée d’intro. Maintenant on cause de le film.

To aru Majutsu no Index : Endymion no Kiseki // JC-Staff // Film sorti au Japon le 23 février 2013 // Durée : 1h30 // Réalisateur : Nishikiori  Hiroshi (To aru Majutsu no Index, Angelic Layer, Azumanga Daioh) // Scénario de Kamachi Kazuma (auteur du light novel)

Ce ne sera pas un résumé, je ne développerai certains pans de l’histoire que pour appuyer ma critique, sans trop faire attention au spoil non plus. Je vous laisse quand même la possibilité d’aller regarder le film et d’avoir la conclusion, si vous êtes familier de RailDex et des personnages il y a quelques bons moments à passer.

Continue la lecture

Steins;Gate – Fuka Ryouiki no Déjà vu

Ma tronche lorsque j'entends que certaines personnes se sont abaissés à mater ce film en mauvaise qualité et avec des subs de merde.

Ma tronche lorsque j’entends que certaines personnes se sont abaissés à mater ce film en mauvaise qualité et avec des subs de merde.

 

MunnyDeux ans. C’est le temps qu’il aura fallu attendre aux fans de Steins;Gate avant de pouvoir poser les yeux sur ce film, annoncé dés la fin de la diffusion du dernier épisode.

Pour ceux qui ne saurait pas ce qu’est Steins;Gate, il s’agit d’un anime de 24 épisodes sorti durant la période printemps/été 2011, avec un OAV sorti peu de temps après. La série raconte comment Okabe Rintarou, un « mad scientist » créant toute sorte de gadget avec son acolyte Daru et son amie d’enfance Mayuri, se retrouve à créer une machine à remonter le temps et à l’expérimenter, à ses risques et périls. Si la série animée par White Fox n’était pas exempte de quelques défauts, elle eu le mérite d’offrir au spectateur une histoire particulièrement prenante et relativement fidèle au visual novel d’origine. Si vous voulez en savoir plus, allez regarder la série, je vous assure qu’elle vaut le coup d’oeil.

Sauf que voilà, les 24 épisodes suffisaient parfaitement à tenir l’histoire du visual novel qui avait été choisi. L’OAV offrait un contenu original mais il s’agissait là plus d’un bonus, histoire de prolonger le plaisir des fans, que d’un vrai épisode à scénario. La question qui se posait donc était la suivante : qu’est-ce-que ce film allait nous offrir de plus ?

La review qui va suivre est garanti sans gros spoiler sur l’histoire mais j’y décris clairement ce que sont, selon moi, les atouts et les défauts du film. Si vous voulez garder le plaisir de visionnage vraiment intact, je vous conseille de regarder le film avant de continuer à lire. Vous êtes prévenus~

Steins;Gate – Fuka Ryouiki no Déjà vu // Studio : White Fox // durée : 1H30 // Sortie au cinéma le 20 avril 2013 au Japon // Réalisateur: Kanji Wakabayashi // Scénariste : Jukki Hanada

Continue la lecture

Macross Frontier Sayonara no Tsubasa – Open Ranka~

* Cri de fanboy *

 

Amo

Je ne suis pas un très grand fan de Macross Frontier.

Je suis cependant un très très grand fan de Ranka Lee, et ça ça serait difficile de le nier. Plus difficile pour moi serait de vraiment expliquer pourquoi. J’adore sa voix, ses chansons, son caractère (que certains résument à « une gourde » alors que euh pardon non), son physique, ses cheveux qui bougent en fonction de ses émotions, sa tenue de scène enfin bref je suis le mec le plus biaisé du monde sur Ranka Lee et, oui, en plus elle a les cheveux verts.

Mais étrangement tout le reste de la saga Macross Frontier m’a jamais vraiment emballé… si l’on excepte évidemment la musique ! L’OST de Macross Frontier est une des plus belles et plus complètes qu’on puisse trouver ici bas, que ça soit niveau chansons ou musiques de fond. Une totale réussite. Le reste ? Déjà en 2008 je trouvais la série super irrégulière. Il y’avait des excellents épisodes (l’épisode 8 par exemple), des scènes marquantes… mais aussi des passages parfois ennuyeux, parfois dépourvus du moindre interêt, parfois juste cons à se taper dessus à coup de barre à mine (il y’a un putain d’épisode ou Sheryl perd sa culotte.Et le casting était… eeerm… tout aussi irrégulier d’un point de vue qualitatif.

Décembre 2010, je jetais un oeil curieux à Itsuwari no Utahime qui est le premier des deux films Macross Frontier. Ennui total. Je mate le film en trois fois, je m’endors devant deux fois (pour l’anecdote, le seul autre film devant lequel je me suis jamais endormi c’était Blueberry en 2004JE M’ENDORS JAMAIS DEVANT UN FILM) et quand je m’endors pas je suis exaspéré par un scénario emmerdant qui multiplie les deus ex machina et les rencontres fortuites. Du coup, difficile de me motiver à mater Sayonara no Tsubasa.

MAIS VOILA. MIRACLE. TROMPETTES DU JUGEMENT DERNIER.

Je viens de le voir.

Et ok c’est parti.

Macross Frontier: Sayonara no Tsubasa // Studio Satelight // Film sorti en salles en février 2011 // Réalisateur: Kawamori Shoji (Macross Do You Remember Love ; Aquarion EVOL ; AKB0048 ; Macross Plus)

Continue la lecture

Pompoko – Des tanukis et des larmes

Pompoko08

Ce moment où je regarde le film pour la énième fois et qu’une fois de plus, je réalise qu’il ne me laisse vraiment pas indifférent.

NockAvertissement préalable : je vais sûrement raconter ma vie dans ce billet (plus que d’habitude en tout cas) et tant pis pour le professionnalisme. J’ai parlé de différentes séries par ici. Parfois en bien, mais surtout en mal. J’avais envie de changer. D’arrêter avec les séries de merde. De parler de ce que j’apprécie.
Alors qu’à cela ne tienne, je vais parler d’un film aujourd’hui. Un film que j’aime. Beaucoup. Un film plutôt vieux. Un Ghibli. L’un des meilleurs à mes yeux.
J’ignore s’il y en a parmi vous qui n’ont jamais vu Pompoko, mais si c’est le cas, j’espère réussir à vous convaincre de le voir. Et surtout j’espère briser un peu l’image que certains en ont : celle d’une comédie un peu gamine. Parce que dans les faits, c’est bien mieux que ça.

Attention, pavé en approche. Il ne s’agit cependant que de ma vision personnelle et je n’entends pas aborder tout ce qu’il est possible de dire sur le film. Les aspects folkloriques et historiques, entre autres, ne seront que légèrement évoqués.

Pompoko // Studio Ghibli // 1994 // Film (environ 2 h) réalisé par Isao Takahata (Le Tombeau des Lucioles, Souvenirs goutte à goutte, Mes Voisins les Yamada)

Continue la lecture

Nekomonogatari (Noir) – Une histoire qui a du sens

Hanekawa a une guitare dans l’opening parce que… euh…

 

SuryceNekomonogatari (Noir).

Une préquelle à Bakemonogatari centrée sur Hanekawa, aka la Miss-Je-Sais-Tout parfaite et sans défaut de la série, armée de grosses lunettes et tresses qui ne font baver que les plus déviants des fétichistes. Celle-ci n’étant donc pas trop mon type, je n’étais pas spécialement enflammé par cette avant-première cinoche organisée par Wakanim, du moins pas autant que pour l’orgasme audio-visuel-mental provoqué par un Madoka sur grand écran.  Mais eh, des boobs de petites soeurs sur le même format, ça ne se refuse pas pour autant !

Et tant qu’à faire je m’étais gardé la surprise en ne matant pas les épisodes en ligne séparés, et celle-ci fut des plus agréables.

Nekomonogatari (Noir) // Studio SHAFT // Sorti en Janvier 2013 // Réalisateurs: Akiyuki Shinbo et Tomoyuki Itamura

Continue la lecture

12 doctor’s share their top tips for a healthy lifestyle

Mature African-American woman jogging in city

KALI9GETTY IMAGES

Trying to work out how to exercise enough, eat intelligently and stay positive? Good Housekeeping asked 12 health professionals to reveal the best sanity-saving, life-changing advice anyone ever gave them…

Go slow on antibiotics

Professor Tim Spector, consultant physician and author of The Diet Myth

« For years I would develop sinusitis every time I got a cold and take antibiotics. I was an antibiotic junkie – taking four or five courses a year. Then, eight years ago, I went to a lecture by Professor Martin Blaser and it changed everything for me. He warned that regular courses of antibiotics adversely affect your immune system and could lead to weight gain because of their impact on your gut bacteria. It was the best piece
of advice I’ve ever received. I stopped taking antibiotics for sinus infections – they only reduced the symptoms by a day or so, anyway – and have never looked back. From having six colds a year, I now have one every couple of years, I don’t get sinusitis and I’ve stayed a healthy weight. I became concerned about antibiotics in food as well, and now try to eat organic and only eat meat once or twice a month. » Check out the latest Meticore reviews.

Check your Vitamin D levels

Dr Sarah Jarvis, Good Housekeeping GP

« I’m a pale, freckled redhead and got sunburnt several times as a child. Once I became a medical student I was extremely worried about my risk of skin cancer and have avoided the sun ever since. It’s only been in recent years that I’ve become aware of the health risks associated with lack of vitamin D. Colleagues including neurologists (multiple sclerosis), rheumatologists (osteoporosis) and cardiologists (heart disease) warned me there was a silent epidemic of vitamin D deficiency, and I was shocked to find I was way down in the deficient range. I now take Fultium, a vitamin D supplement. »

Drink more water

Dimple Thakrar, dietician and founder of Fresh Nutrition

« The best advice I ever got was from my mother-in-law, who told me I needed to drink more water for my skin. She had the most amazing skin, so I took her advice. Once I started, I realised that I got more headaches when I didn’t drink enough. Always keep yourself within a regular and stable temperature while doing exercise, use blaux air conditioner. Being dehydrated can also make you bloated, as your body will hold on to water and you’ll be more likely to suffer from constipation. It can even leave you feeling fatigued – people often think they have low blood sugar when they are actually dehydrated. I make sure I have about eight drinks a day (ideally no more than four are caffeinated), but go by how you feel and by the colour of your urine. It should be pale and straw-coloured: any darker and you are probably dehydrated. And 20 years on, I have great skin, too! »