Log Horizon 2 : 08 – Debauchery Pajama Party

LH34

Akastuki a la classe dans cet épisode, entre autres grâce à l’attention porté à sa gestuelle, qui est facilement identifiable et consistante sur tout l’épisode, en particulier avec sa garde à la lame tournée vers le bas.

.

SuryceÉpisodes précédents : Saison 1, épisode 1 (par Amo) – saison 2, épisode 1

Bien que le premier arc de cette saison ne soit pas encore terminé et qu’on retournera du côté de Shiroe à partir de l’épisode suivant, cet épisode-ci apporte la conclusion fort attendue de l’intrigue un peu longuette du meurtrier en série d’Akihabara, sur laquelle j’aimerais revenir un peu.

Il est aisé de voir ce que cette intrigue essaye d’accomplir et pourquoi. En théorie, elle avait vraiment de quoi me plaire car elle met enfin en avant la pauvre Akatsuki, qui avait passé la forte majorité de la saison 1 en arrière-plan malgré le fait qu’elle soit en principe un personnage principal. De manière générale, cette intrigue est l’occasion pour l’auteur de donner son heure de gloire à pas mal de personnages d’arrière-plan et de présenter quelque chose d’un peu différent de d’habitude, bien que toujours dans l’esprit d’ensemble de la série. Malheureusement, l’engourdissement de la direction visuelle suite au changement de studio se sent aussi dans l’adaptation du scénario, et l’équilibre fragile qui permettait à la saison 1 de garder la tête hors de l’eau en étant consistante dans ses quelques qualités notables est ici rompu et la fait bien souvent sombrer dans la médiocrité.

Les deux saisons de cet anime sont disponibles et diffusées en français sur ADN.

Log Horizon 2 // Studio DEEN // Débuté en Octobre 2014 // Prévu pour 25 épisodes // Réalisateur : Shinji Ishihira

.

LH23

SICK MOVES AKATSUKI §§§

.

En lui-même, cet épisode est assez bon. On suit Akatsuki de A à Z durant le « raid » nocturne contre le meurtrier, et même si l’animation n’est toujours pas extraordinaire, on sent que des efforts ont été investis pour rendre cet épisode intense, d’autant plus qu’il a un focus inhabituel sur de l’action pure et dure. La conclusion du développement d’Akatsuki est aussi bien amenée : elle a toujours un complexe infériorité assez prononcé mais au moins elle a appris à accepter ses défauts, ce qui lui permet de devenir plus forte en exploitant sa petite taille, en acceptant l’aide des autres, et en développant un Overskill.

Mais du coup, cet épisode m’a fait réalisé qu’Akatsuki était censée être la protagoniste de toute l’intrigue du meurtrier en série. Or, j’ai rarement eu l’impression que c’était bien le cas dans les quatre épisodes précédents, car il y avait assez peu de scènes où on voyait les choses de son point de vue. A l’inverse, on était de nouveau beaucoup dans la tête de Raynesia alors qu’elle était déjà l’un des personnages les plus développés de la saison 1 et que je ne vois donc pas spécialement l’intérêt de revenir sur elle. Je comprends l’idée derrière le fait d’isoler aussi bien Raynesia qu’Akatsuki de leur partenaire habituel respectif pour les forcer à développer d’autres relations, en particulier l’une avec l’autre, mais l’exécution est très mauvaise.

En gros, l’anime déclare qu’elles sont amies après un ou deux épisodes à prendre le thé ensemble dans une ambiance gênée, et montre tout de suite après qu’elles se soutiennent sans condition. On est censé assister à la naissance d’une amitié solide entre les deux mais la présentation de ce développement n’est pas convaincante du tout et on a du mal à voir ce qui unit vraiment ces deux personnages. Au niveau de leur développements personnels, Akatsuki s’en sort un peu mieux avec les déboires de son asociabilité et comment elle apprend à travailler avec les autres Aventuriers, mais le choc culturel de Raynesia n’est pas véritablement exploité (et encore une fois, les Aventuriers se gardent bien de lui donner the information qui explique tout à leur sujet, donc c’est pas tellement la faute de Raynesia si elle a du mal à comprendre d’où ils viennent) et ses déboires politiques n’ont pas beaucoup de sens à mes yeux, ce qui est franchement dommage puisque que comme je l’avais expliqué dans l’article précédent, c’est l’un des aspects qui a fait le succès de la première saison.

.

LH29

Akatsuki a le droit à une nouvelle épée super classe, sauf qu’il n’y a aucun plan large où elle est bien dessinée, c’est quand même dommage !

.

Donc, ok, je comprends bien que le fait que le meurtrier soit un Villageois est un facteur important dans les relations Villagois-Aventuriers (bien que tout le monde semble magiquement oublier que les Aventuriers ont eux-mêmes causé plein de torts aux Villageois juste après l’Apocalypse), mais en quoi l’affaire est-elle spécifiquement la responsabilité de Raynesia ? Je veux bien que tous les Villageois du royaume soient techniquement ses sujets et qu’elle les représente en tant qu’ambassadrice, mais avant tout, le meurtrier est un Garde, et donc un membre du clan Kunie, qui sont directement en affaires avec les Aventuriers pour assurer la paix dans leur ville. C’est une double bavure de leur part, non seulement parce qu’ils ont échoué à remplir leur rôle mais en plus parce que la personne incriminée est un des leurs, donc cela devrait être leur responsabilité d’aller informer la Table Ronde et d’en assumer les conséquences. Le fait que le clan Kunie refile l’entière responsabilité de la chose à Raynesia et ne lève pas le petit doigt pour essayer de réparer leur bavure m’est parfaitement incompréhensible.

Je veux dire, un Garde, c’est costaud, et cette intrigue a d’ailleurs expliqué comment et pourquoi, mais vous savez ce qui est plus costaud qu’un Garde ? Vingt Gardes. Cet épisode essaye de justifier vite fait l’absence de réactions des autres Gardes en énonçant qu’ils ne sont pas programmés pour arrêter la violence d’un autre Garde, ce qui serait parfaitement logique (autrement la moindre intervention des Gardes entraînerait un loop infini où ils essayent de s’arrêter les uns les autres) si les Gardes étaient des sortes de robots ou golems comme je le pensais dans la saison 1… sauf que le principe même d’avoir un Garde en tueur en série démontre qu’ils sont des individus doués de libre arbitre et capables d’enfreindre les règles (sans parler des monstres qui eux-mêmes commencent à adopter des nouveaux comportements plus réalistes, comme les gobelins qui s’entraînent d’il y a deux ou trois épisodes). C’est quand même terrible de voir la logique de l’univers s’effondrer ainsi alors que le saison 1 arrivait à te concocter une parfaite explication pour des éléments aussi irréalistes que les points de vie, mana, etc…

.

LH31

.

Après, le clan Kunie accomplit bel et bien quelque chose dans cet épisode en désactivant les protections d’Akihabara, mais c’est encore une fois un élément mal amené et qui est clairement introduit pour jouer un rôle dans une prochaine intrigue. C’est dur de voir en quoi le jeu en valait la chandelle quand les Aventuriers ne craignent pas la mort et que tout ce qu’il y avait à faire pour résoudre la situation était de détruire l’épée du meurtrier, ce qui est montré comme pouvant être accomplis sans problème par le nouveau sabre d’Akatsuki, avec ou sans armure magique. Et pour changer, cette décision de couper les défenses de la ville repose encore une fois sur les épaules de Raynesia sans raison apparente.

Et un autre élément qui semble assez artificiel au final, c’est… le tueur lui-même. Enbart Nelles, de son nom que j’ai dû googler parce que le retenir est difficile quand le récit n’a pas l’air d’avoir grand-chose à faire de qui il est et de pourquoi il a subitement commencé à tuer les Aventuriers. Quel était son motif avant que son épée ne prenne possession de lui ? Si ça a été dit, ça devait être rapide et léger, parce que je l’ai soit raté, soit oublié. Qui plus est, la folie est elle-même une excuse qui a bon dos pour le pousser au meurtre ou ne pas s’embêter à développer ses circonstances et motivations. A part ça, la déchéance d’Enbart est utilisé pour faire un parallèle avec Akatsuki, qui évoque vite fait qu’il a symboliquement fini ainsi parce qu’il a cherché à devenir plus fort en s’appropriant des objets puissants plutôt qu’en apprenant à faire face à ses défauts personnels comme Akatsuki, mais ce parallélisme est lui aussi à peine touché.

.

LH33

J’aime bien le fait que le raid d’Akihabara soit entièrement féminin et que sa réussite soit fêtée par une soirée pyjama, révélant le focus volontaire de l’arc sur les personnages féminins et leurs relations.

.

Au final donc, j’ai la forte impression que ce premier arc de la saison est tout entier un setup, à court terme pour le développement de certains personnages, malheureusement écrit de manière médiocre dans l’ensemble, et à long terme pour l’intrigue d’un prochain arc qui ramènera sûrement Nureha sur le devant de la scène. Cela sent par le fait que les éléments perturbateurs de l’arc (le manque d’or de la Table Ronde et le meurtrier en série) sortent un peu de nul part, et qu’ils trahissent une certaine maladresse dans la direction que prend actuellement l’histoire. Notamment, je suis de plus en plus circonspect par l’introduction tardive du clan Kunie qui ne font pas beaucoup d’effort pour se rendre intéressants et qui ont jusque-là affecté négativement la cohérence de l’univers, qui était était beaucoup plus fascinante et sans reproche dans la saison 1. Cela étant dit, il reste à voir comment va se terminer le raid mené par Shiroe. Les trois premiers épisodes de la saison qui étaient dédiés à cette intrigue-ci n’avaient aucun problème majeur, donc j’ai encore bon espoir de côté-ci, et peut-être qu’il y a encore des choses à sauver dans ce qui est de plus en plus clairement un arc de transition.

3 commentaires sur “Log Horizon 2 : 08 – Debauchery Pajama Party

  1. Avatar Skymil dit :

    Complètement d’accord avec ton analyse.
    Et on n’a toujours pas eu l’explication de pourquoi Shiroe a laissé Akatsuki en plan à Akiba. Les questionnements d’Akatsuki sont d’ailleurs vraiment mal amenés, peu crédibles, limite gênants.
    Mais du coup, je me pose pas mal de questions sur ce qui a fait que la première saison était bonne. Est-ce que le LN est vraiment bon ? Est-ce Satelight qui a fait un super boulot d’adaptation ? Ou bien est-ce le studio Deen qui a massacré le matériau de base ?
    Je pencherais pour la dernière option, étant donnés ses déboires passés (ha le massacre de F/SN ! du massacre dans les règles de l’art).

    • Suryce Suryce dit :

      N’ayant pas lu les romans originaux, c’est une question que j’ai laissé de côté pour l’article mais que je me suis posé aussi : qui de l’auteur ou du studio est responsable pour les défauts actuels de la saison 2 ? Perso, je dirais que la faute revient… aux deux. D’un côté, les personnages sont clairement moins bien écrits que dans la saison précédente et je doute que l’auteur des LN ait subitement perdu la main d’un tome à l’autre, mais de l’autre, je pense aussi que l’auteur a mal structurer certains de ses arcs : tout d’abord en introduisant Nureha à la fin d’un arc, ce que je trouvais déjà maladroit et risqué dans la saison 1, cette inquiétude s’étant ensuite confirmée dans cette saison 2 qui enchaîne avec un arc qui met complètement Nureha de côté et dont les enjeux, introduits de nul part et moins impressionnants que l’idée d’une guerre avec un autre pays et une antagoniste Aventurière, brisent la progression fluide de l’histoire et sa montée en puissance.

      Pour ce qui est du choix de Shiroe de laisser Akatsuki à Akihabara (et de demander à divers Aventuriers de protéger Raynesia), ma théorie est qu’il s’attendait à ce que Nureha essaye de foutre la merde pendant son absence en utilisant encore une fois des Villageois et que Raynesia serait donc impliquée et aurait besoin de soutien. Et peut-être d’ailleurs que c’est exactement ce qu’est Enbart : un Villageois manipulé par Nureha pour pousser les Aventuriers à virer les protections magiques de la ville (ce qui serait une bonne justification au fait qu’on n’a pas encore été mis au courant des circonstances et motivations derrière ses actes, en plus de mieux rattacher cet arc aux autres).

  2. Avatar Skymil dit :

    C’est vrai qu’introduire Nureha pour ensuite l’oublier totalement est assez étrange. Mais il est possible que cette introduction n’ait été faite que bien plus tard dans le LN et que l’anime l’ait déplacée plus tôt pour relancer l’intérêt pour la série.

    C’est une théorie intéressante qui expliquerait pas mal de choses. On verra si ça se vérifie ^^

    Merci pour tes réponses.

    (bon, je pense quand même que le studio Deen y est pour beaucoup dans tous ces problèmes !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *