Death Parade 01 – On va jouer à un jeu

Death Parade 01 - Image 1

« Ça serait pas vachement plus cool avec la musique d’OutRun en fond ? »

Shueisha

Etant un fan absolu de l’univers de Hirohiko Araki, beaucoup doivent sûrement penser que ma plus grosse attente anime de la saison d’hiver 2015 est Jojo’s Bizarre Adventure: Stardust Crusaders 2. Pas du tout ! Il s’agit en fait d’une curiosité, un anime original qui ne nous est pourtant pas totalement inconnu : Death Parade !

A la base de ce projet, il y avait un OAV sorti durant l’Anime Mirai 2013, un évènement annuel où des jeunes talents financé par le gouvernement devaient réaliser un OAV original. Parmi les animes qui se sont fait remarquer, on a pût noter Little Witch Academia du studio TRIGGER, mais aussi Death Billiards du studio Madhouse. L’OAV était vraiment bon, à la fois joli, intéressant avec un bon rythme et une technique impeccable, c’était une bonne pioche ! Récemment, le studio Madhouse a pris tous le monde au dépourvu en annonçant une série animée dérivée de l’OAV ! Chose assez inattendue, l’OAV se suffisait bien à lui-même, mais la perspective de voir une série Death Billiards n’est clairement pas de refus, bien au contraire, j’étais réjouis à cette idée !

Et donc, nous voici parti pour une série de 12 épisodes ! Je suis content qu’on débute cette année d’animation japonaise avec une série réalisée par des p’tits nouveaux qui ont l’air motivés à donner du leur dans une série originale et prometteuse ! Voyons voir ce que cela donne avec le premier épisode !

Death Parade // Madhouse // 12 épisodes // Tachikawa Yuzuru (Death Billiards) // hiver 2015

Death Parade 01 - Image 2

« Everything will be daijobu. »

On commence comme dans l’OAV avec deux personnages qui se retrouvent dans un bar (qui sera très certainement le lieu d’action principal de toute la série) depuis un ascenseur sans trop savoir pourquoi ils sont là. A la différence de l’OAV, ici on voit arriver un couple semblant très amoureux et revenant tout juste d’une lune de miel, Matchin et Takashi. Les personnages rentrent dans la salle principale et font la rencontre du barman Decim leurs introduisant le nom du lieu où ils se trouvent actuellement, le Quindecim.

Death Parade 01 - Image 3

Une pose glorieusement fabulous dans l’opening, je suis déjà vendu.

Et TA-DAA~ ! Voici qu’on enchaîne avec ce qui sera très certainement le meilleur opening de la saison ! Quoi ? Vous ne me croyez pas ?! Attendez ! Quand on me sert un truc aussi beau et bien animé avec des personnages qui ont l’air haut en couleurs dont une waifu potentielle, des poses, de la danse et surtout une musique aussi cool, ça m’étonnerait qu’il y aurait mieux à côté ! En tout cas, cet opening me rassure sur un point, la série ne se prendra sûrement pas trop au sérieux et sera même assez décontractée.

Death Parade 01 - Image 4

♪ Everybody, put your hands up ♫

Bon, une fois qu’on aura fini de se dandiner les fesses sur l’opening (faut dire que c’est dur de s’en empêcher), on va pouvoir revenir sur l’épisode !

Après de rapides présentations, Decim annonce au couple qu’il ne peut pas leurs dire pourquoi ils sont ici, que ceux-ci vont devoir jouer à un jeu choisi à la roulette, que leurs vies dépendront de ce jeu et qu’il leurs est impossible de s’enfuir du bar. En fait, si vous avez déjà regardé Fort Boyard, c’est un peu pareil que le passage avec les Maîtres des Ténèbres.

Death Parade 01 - Image 5

Sauf que là, la façon d’apparaître des jeux est vachement plus classe !

Avouez que ça en impose quand même ! On a pas affaire avec un bar de tapette !

Sauf que ce qui est moins classe d’un seul coup, c’est ça :

Death Parade 01 - Image 6

Ne vous inquiétez pas, ces dessins d’organes sur la cible sont purement esthétiques bien entendu !

En effet, notre couple est contraint de jouer aux fléchettes. Pas de problème jusque là vous vous dîtes ? Après tout, on a tous déjà joué aux fléchettes que ce soit dans la réalité ou dans Shenmue et on sait tous que c’est un jeu inoffensif pour peu qu’on sache bien viser la cible. Sauf que, hé bien…

Death parade 01 - Image 7

Aïe…

Bon, vous l’aurez compris, quand un joueur touche un organe indiqué sur la cible avec une fléchette, cela provoque une douleur à la partie du corps correspondante chez l’autre joueur. Autant dire que ce jeu ne sera pas tendre avec les personnages pour notre plus grand plaisir à nous, spectateurs !

Mais comme vous devez vous en douter, et c’est ce que confirme Decim par la suite, pour éviter les douleurs, les personnages n’ont qu’à viser en dehors de la cible avec les fléchettes pour arriver à la fin du jeu sans se faire mal. Bien que Takashi ait moins de points que Matchin, celui-ci décide dans un premier temps de continuer le jeu sans accorder d’importance au score, mais prenant peur du possible destin qui l’attendrait s’il venait à perdre, Takashi se met à viser la cible.

Death Parade 01 - Image 8

« Moins de sel dans la soupe la prochaine fois, chéri… »

Prenant cela comme une maladresse, Matchin ne dit rien à son mari. Seulement, elle aussi, lorsque vient son tour de jouer, touche la cible avec une fléchette ! Takashi prêt à viser la cible de colère, Matchin supplie son mari de ne pas viser l’estomac et lui apprend qu’elle attend un bébé depuis 10 semaines. Étonné puis apaisé par la nouvelle, Takashi se remet à jouer, mais touche la cible par inadvertance en frappant droit dans l’estomac (il sont pas doués pour se foirer à ce point ? j’veux dire, aucun d’entre eux n’a pensé à viser le sol ?).

Death Parade 01 - Image 9

Au passage, joli eyecatch !

Mais ç’aurait été bien trop con, en effet, Takashi révèle par la suite à sa femme qu’il a fait exprès de viser la cible car il a appris le jour de son mariage en espionnant une conversation que Matchin le tromperait :O !

Horreur et damnation ! Qui est donc Matchin pour oser commettre une telle infamie ! Comment peut-on abuser de quelqu’un à ce point ?! Comment peut-on être aussi méchante ?! Aussi cruelle ?! Aussi… Hein ? Heu…

Death Parade 01 - Image 10

Bon bah… Apparemment, la personne dont ils parlaient dans la conversation, c’était pas elle, mais une amie d’enfance de Matchin…

Emporté par le choc de la révélation, Takashi se précipite vers Matchin qui, perturbée dans son élan, lance la flèche qu’elle tenait en plein centre de la cible ! S’ensuit un très joli montage montrant des extraits de la vie de Takashi et Matchin de leurs rencontres jusqu’à leur lune de miel en passant par le mariage.

Death Parade 01 - Image 11

Ça me rappelle un meme à la con. (et je sens que je vais me faire incendier par certains pour avoir écris ça)

Heureusement, Takashi s’en sort indemne malgré une grande douleur au cœur l’ayant pris un court instant. Decim applaudit alors notre couple en leurs adressant un « Omedeto ! » comme dans Evangelion et leurs annonce que le jeu est terminé.

Death Parade 01 - Image 12

J’trouve qu’il a une bonne tête quand même le Decim, vous trouvez pas ? Mmh…

Cependant, Takashi refuse d’admettre sa défaite, mais sa femme qui, elle, a tout compris lui apprend qu’ils sont déjà morts tous les deux depuis qu’ils sont entrés dans le bar. Decim confirme la tragique nouvelle (enfin, pour ceux qui ont déjà vu l’OAV, ceci n’est pas vraiment une surprise). Il révèle également à notre couple que le Quindecim est en réalité un lieu permettant de juger deux personnes mortes en même temps après leurs décès afin de savoir si celles-ci iront en enfer ou au paradis. Takashi se souvenant que lui et sa femme sont morts tous les deux à cause d’un accident de voiture qu’il a lui-même provoqué, celui-ci commence à sombrer dans la folie et à accuser sa femme que le bébé qu’elle portait n’était pas le sien (père indigne !).

S’ensuit la scène de folie la plus bizarre (et la mieux animée) qu’on ait eu depuis longtemps dans un anime o_O , en voici un petit aperçu.

Death Parade 01 - Image 13

« Mais t’avais dit qu’on ferait des Knackis ! »

Et là COUP DE THÉÂTRE ! Matchin cède à la folie et révèle finalement qu’elle trompait vraiment son mari et qu’elle ne l’a jamais vraiment aimé 😮 !

Horreur et damnation ! Qui est donc Matchin pour oser commettre une telle infamie ! Comment peut-on abuser de quelqu’un à ce p… WOH PUTAIN ! TAKASHI A CHOPE DES FLÉCHETTES ET S’APPRÊTE A LES PLANTER DANS SA FEMME !

Death Parade 01 - Image 14

CALME-TOI TAKASHI ! PAR PITIÉ ! CE N’EST PEUT-ÊTRE QU’UNE FEINTE !!!

Heureusement, Decim dans un élan de classe et d’un beau geste de la main retiens notre pauvre Takashi de commettre un acte irréparable en sortant des fils de nulle part !

Death Parade 01 - Image 15

Je le savais qu’il avait la classe ce mec !

Le drame ayant été évité, Decim guide alors notre couple vers l’ascenseur qui les a mené au bar au début de l’épisode sans leurs dire où celui-ci les mènera sachant qu’ils ont chacun leur propre ascenseur les menant tout deux vers un lieu différent.

Death Parade 01 - Image 16

Le séjour a l’air d’avoir été agréable.

Et voilà ! Générique de fin, l’épisode est terminé ! Enfin, pas totalement puisque l’épisode continue encore un peu après le générique. on y voit apparaître deux personnages, une que l’on avait déjà vue brièvement dans l’OAV Death Billiards et une autre future waifu qui nous est totalement inconnue. Decim révèle dans cet extrait qu’il a envoyé l’âme de Takashi se faire réincarner et l’âme de Matchiko dans le néant.

Death Parade 01 - Image 17

Décidément, niveau character design ça envoie !

Et voilà ! Que penser de ce premier épisode ? Déjà, il était vraiment bon, ça c’est sûr ! Techniquement solide avec une direction artistique très convaincante, un excellent character design, de très jolies couleurs, un rythme bien géré, une ambiance réussie et une animation au poil, mais difficile de se faire une idée de ce que sera la série sur le long terme avec seulement ça entre les mains, on ne peut pas encore établir vraiment à quoi ressemblera le schéma scénaristique de la série tout au long des épisodes : aura-t-on uniquement des petites histoires ? des petites histoires avec un fil rouge derrière ? d’abord des petites histoires puis un gros plot dans la seconde moitié ? Je ne demande qu’à voir, cet anime me rend très curieux et je suis plutôt optimiste vis-à-vis de celui-ci !

Je n’ai plus qu’une seule chose à dire, vivement la semaine prochaine pour l’épisode 2 !

Death Parade 01 - Image 18

Un petit verre pour la route ?

Voilà, j’espère que vous aurez apprécié ce petit billet 😉 (y’a intérêt, j’ai passé des heures à le rédiger) !

10 commentaires sur “Death Parade 01 – On va jouer à un jeu

  1. Amo Amo dit :

    J’ai adoré ce premier épisode même si HONNETEMENT le coup de la méchante femme vénale qui AIME PAS VRAIMENT LE MEC, qui a toujours JOUE LA COMEDIE et qui l’a fait QUE POUR LE FRIC il m’a un peu saoulé parce que c’est un archétype surabusé et que j’aurais peut-être trouvé plus malin de laisser planer une sorte de doute et de ne jamais expliciter si les doutes du mari étaient fondés ou pas.

    Enfin, c’est un ressenti très perso mais ça m’a pas empêché d’adorer le reste. C’était intense, original et ça promet pas mal de bonnes choses pour la suite !

    • Shueisha Shueisha dit :

      Je comprends cet avis, mais après réflexion et lecture de nombreuses théories sur le net, je pense que le doute dont tu parles est permis et en suis venu à me demander : Est-ce que Matchin trompait vraiment son mari et n’aurait pas balancé ça pour éviter à son mari de passer pour le méchant de l’histoire et l’empêcher d’aller en enfer ? Ça expliquerait ce plot twist beaucoup trop brusque et le fait que Matchin voulait à la base finir le jeu sur une égalité en lançant la flèche en dehors du jeu. De plus, on ne peut pas être sûr que la réincarnation soit une bénédiction et le néant une punition. Ce genre de fin ambigüe se retrouvait déjà dans l’OAV Death Billiards où on ne savait pas vraiment à la fin qui allait au paradis et qui allait en enfer, le show laissait l’interprétation libre au spectateur. C’est ça que je trouve intéressant dans cet anime et j’espère qu’il continuera à jouer sur cette ambigüité afin de nous faire réfléchir sans pour autant exagérer trop sur ce point.

      • Amo Amo dit :

        J’en serais le premier heureux si plus tard on découvrait que le paradis = pas forcément top et que l’enfer = pas forcément si à chier que ça. Mais en l’état ça me gêne un peu justement que l’anime nous explicite à la fin qui est méchant et qui est gentil sans nous laisser finalement ce jugement à nous même.

        Comme pour l’instant on a pas le moindre élément qui pourrait indiquer le contraire, je vais rester sur l’interprétation classique de la dualité enfer/paradis quoi.

  2. Suryce Suryce dit :

    + 1 avec Amo sur l’archétype de la femme manipulatrice. C’est complètement aussi mon ressenti sur la fin de l’épisode.

    Et je vais faire mon rabat-joie mais de manière générale, je suis vraiment pas convaincu par ce premier épisode. C’est du grand spectacle très joli dans la forme mais qui ne fait rien de nouveau dans le fond. Les twists s’enchaînent de manière prévisible parce que les scénaristes vont à chaque fois dans la direction la plus directe pour choquer le spectateur. La femme est enceinte donc c’est encore plus dramatique de lui faire du mal ! Ah mais, et si le bébé n’était pas celui du mec ? Il aurait alors une « bonne » raison de lui faire du mal ! Etc…

    (Même dans la forme, Death parade n’est pas très original. L’arbitre du jeu stoïque et bien habillé ? Bonjour Liar Game, en 2005. La scène où le mari pète les plombs et a un visage déformé ? Bonjour Higurashi, en 2006.)

    D’ailleurs, les personnages n’existent pas en dehors de ce qui importe pour le jeu psychologique, et du coup, toute la psychologie repose en fait sur une exploitation uni-dimensionnelle de la peur cis-masculine d’une épouse mise enceinte par un autre, au lieu de nous donner des vrais personnages. On ne connaît pas non plus les circonstances des personnages jugées par le barman. Genre, qui nous dit que la femme n’est pas née dans un milieu défavorisé ?

    Et je veux dire, c’est compréhensible que les scénaristes ont dû se tourner vers des gros clichés pour faire tenir l’histoire en 20 minutes, mais il y avait probablement moyen de faire plus original et intéressant en questionnant la peur irrationnelle du mari plutôt que de la confirmer. Jusque là, Death Parade n’apporte strictement rien de nouveau au genre du drame psychologique, si ce n’est qu’il est bien plus joli et assume moins son côté « trashy et choquant pour être choquant » que des mangas comme Judge et Mirai Nikki, qui à l’inverse ont au moins des histoires qui ne sont pas bouclées en un seul épisode et qui permettent donc à leurs auteurs d’introduire et de développer des touches personnelles même s’il y a bien sûr aussi une bonne part de clichés.

    Au vu de la preview, l’épisode suivant à l’air de se concentrer sur les employés du bar plutôt qu’un autre jeu, et j’espère que la série va plutôt aller dans cette direction, parce que ce premier épisode met vraiment pas en confiance sur ce que Death Parade peut faire de neuf avec le genre du drame psychologique =/ (après, j’ai pas vu l’OAV, p’têt qu’il est mieux si ça se trouve)

    • Shueisha Shueisha dit :

      On en est qu’au premier épisode. A mon avis, les scénaristes n’avaient pas trop le choix que de faire une histoire très simple pour plusieurs raisons : déjà, la durée, il faut réussir à faire tenir l’histoire sur une vingtaine de minutes, seulement, on se heurte à un problème. On est dans le premier épisode, celui-ci doit avant tout servir à introduire l’univers et ses concepts.
      Par conséquent, je pense qu’il ne faut pas prêter trop attention à l’aspect trop simpliste de l’histoire d’autant que comme je l’ai dit à Amo plus haut, l’histoire n’est peut-être pas aussi simple qu’elle paraît l’être à première vue.
      Je te conseille de regarder l’OAV, c’est globalement la même chose que ce premier épisode sauf que le couple est différent, là ce sont deux personnages qui ne se connaissent pas l’un l’autre.

      En tout cas, l’univers ayant été introduit dans cet épisode, on peut se douter que le suivant se focalisera sur la présentation des différents personnages ainsi qu’à une introspection plus détaillée de l’univers et de ses enjeux 🙂 !

      • Suryce Suryce dit :

        Je dirais qu’au contraire l’histoire paraît plus complexe qu’elle ne l’est vraiment au premier coup d’oeil. Plus j’y réfléchis et plus je trouve des aspects creux et incohérents à celle-ci. Par exemple, dans la manière dont est traité la suspicion que l’épouse soit enceinte d’un autre homme que son mari. Quand l’épouse dévoile que c’est bien le cas, elle est en mode « haha, je t’ai bien eu ! » comme si elle avait fait exprès que ça arrive et que ça lui aurait apporté quelque chose. Sauf que… le but de l’épouse, c’est de garder son mariage avec un mec riche, donc elle a tout à perdre en tombant enceinte d’un autre mec et en mettant au monde un gamin qui est la preuve vivante de la supercherie ! Ça n’a aucun sens de présenter ça comme une victoire pour elle, mais l’anime le fait pour jouer à fond sur le facteur choc de voir son côté manipulateur révélé. Déjà de base, ce scénario repose sur une peur irrationnelle mais en plus les scénariste la pousse jusqu’au ridicule.

        Mais bref, si je tape ce commentaire, c’est pour rebondir sur cette histoire d’enfer et paradis. Alors, autant j’adore « sur-analyser » des animes, autant je ne vois pas de raison ici non plus de douter du message direct et explicite de l’anime. Déjà, il n’est en fait pas question d’enfer ou de paradis à la fin de l’épisode, mais de réincarnations. Rappel: le principe de la réincarnation n’est pas d’être suffisamment bon au cours d’une vie pour avoir droit au paradis, mais de graduellement devenir une meilleure personne au cours d’une succession de vies jusqu’à atteindre l’illumination. Le fait que l’épouse soit éjecté du cycle de réincarnations et est envoyé dans le vide signifie clairement que son âme est jugée trop corrompue pour qu’elle puisse jamais atteindre l’illumination (ou le paradis, les deux sont probablement équivalents dans cet anime), tandis que le mari, bien qu’imparfait, est jugé suffisamment honnête pour avoir droit de continuer à essayer. Bien qu’il soit un poil plus complexe que « elle c’est une méchante qui va en enfer et lui c’est un saint qui va au paradis », on est toujours dans un schéma manichéen. Se voir refuser sa chance à une nouvelle vie et à l’illumination est clairement négatif, tandis qu’obtenir cette nouvelle chance penche dans le positif, même si ce n’est pas à 100%.

  3. Mian Mian dit :

    (Oooh, c’est sophistiqué comme article. *clap-clap-clap*)

    Je suis dans le déni et prends le parti de croire que la femme vomit des révélations pour que les deux se séparent sans regret. Même si, ok, c’est un anime, ça aurait sûrement été explicité.

    Dur d’imaginer comment ils vont rallonger le concept à l’échelle d’une série. Bravo s’ils évitent l’écueil d’un épisode= une nouvelle torture sans qu’une grande trame ne se dégage.

    • Shueisha Shueisha dit :

      Merci 😀 !

      On peut penser à ce genre de théorie également, mais perso, j’ai du mal à y croire.

      A mon avis, il y aura une grande trame en fond qui tournera de Onna (la fille aux cheveux noirs à la fin), le nombre de personnages, le fait qu’elle semble nouvelle dans le personnel du bar et sa mise en avant dans l’opening laissent facilement penser qu’elle jouera un rôle important dans l’histoire.

  4. The Fighting Doll dit :

    Rematez la scène de l’aveu : elle tourne le dos à son mari ET à la caméra, et on ne voit jamais son visage. Tout l’aveu est dans un surjeu absolu ; pour moi les expressions à la Higurashi confirment justement qu’elle ment sur toute la ligne. Ça plus le montage final me fait clairement penser qu’elle aime son mari et que c’est lui qui a pourri leur mariage avec sa jalousie infondée.

    Le choix entre Enfer/Paradis était plus ambigu dans l’OAV, mais je pense que la série aussi n’assimile pas cela à un simple gentil/méchant.

    En tout cas c’est redoutablement bien écrit. Anime de la saison… s’il n’y avait pas DurararaX2 ^^

    • Erwan dit :

      Ce fut mon premier sentiment en voyant la fin de l’épisode. J’ai eu l’impression que devant son mari en train de perdre la tête d’avoir détruit sa famille et notamment son futur enfant, elle choisit de lui mentir pour préserver sa santé mentale. Ceci dit, on peut se demander quel en est l’intérêt puisque le trauma ne passera pas le seuil de la réincarnation (et qu’un aveux bidon ne changera pas la verdict pour son mari) du coup je suis un peu incertain sur la version correcte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *