Hentai Ouji to Warawanai Neko 01 – Le 13ème signe du zodiaque chinois est le cancer

Henneko01-01

Shake that butt baby!

 

SuryceJe crois bien que j’ai enfreint l’un de mes propres principes avec cet anime, celui à propos de ne jamais me laisser influencer par la hype des autres.

Je savais en réservant cet anime que mon but serait sûrement de le troller un bon coup parce que je voyais beaucoup de fans anglophones sur Twitter fantasmer sur le chara-design tandis que moi, il me laissait un peu de marbre (c’est un style moe reconnaissable mais bien trop classique pour marquer). Mais je pense que cette hype a dû quand même réussir à m’influencer inconsciemment, car je m’attendais à ce que l’anime soit un minimum intéressant.

Sauf qu’il est quasiment aussi plat que les planches à pain qui servent d’héroïnes.

Hentai Ouji to Warawanai Neko // Studio J.C. Staff // Débuté en avril 2013 // Réalisateur : Yôhei Suzuki

Henneko01-02

Exactement ce à quoi pensait Oscar Wilde dans sa cellule !

D’une certaine manière, cet épisode commence très fort sur notre héros, un banal lycéen bien sûr, qui mate par la fenêtre les filles du club de natation pendant qu’il fait lui-même semblant de s’échauffer pour son club d’athlétisme. Pour expliquer et justifier son activité, le banal jeune homme nous sort une citation d’Oscar Wilde, qui aurait écrit en prison « Je n’ai jamais regretté d’avoir vécu pour le plaisir. »

Car il est facile de citer de grands hommes pour leur faire dire n’importe quoi, je suis bien sûr allé vérifier le contexte de cette phrase (c’est-à-dire cette lettre) pour voir s’il y avait le moindre rapport avec les fantasmes à base de maillots de bains de notre héros de harem et… bien évidemment la réponse est non. La lettre de Wilde met en relation trois grands thèmes : l’art, la religion et l’individualisme (pour lui, le Christ est à la fois une figure poétique et un modèle d’individualisme), et dans le passage à propos du plaisir, Wilde explique que comme il craignait la misère, il a toujours recherché le plaisir, mais sa perception du monde et de lui-même en était donc limitée. Soit, il ne regrette pas sa philosophie hédoniste, mais là où il veut en venir, c’est qu’on ne peut pas vivre que de ça. Son propos est donc l’exact inverse de celui de notre héros de harem dont l’unique ambition est d’avoir des aventures plaisantes avec le sexe opposé…

Henneko01-03

Woman of Steel

Mais ce fringuant jeune homme a des problèmes plus urgent que ses citations incorrectes, car la capitaine de son club a remarqué son attitude hors-norme, mais pas pour la raison qu’il pense. Celui-ci est tellement pervers qu’il est venu s’échauffer (dans les deux sens du terme) au club tous les jours, quelque soit les intempéries, pour pouvoir mater des filles en maillot de bain « discrètement ». Le truc, c’est que la capitaine a interprété cela comme un zèle incroyable de la part du héros et souhaite faire de lui son successeur à la tête du club. Il aimerait bien refuser mais il est incapable d’admettre à voix haute ce qu’il pense vraiment.

Le but de cette scène est de nous montrer que le héros souffre d’un grave manque de sincérité et que cela l’embête, mais cette idée est présenté de manière contre-productive. La demande qui lui est faite et qu’il voudrait refuser ne vient pas d’un gentil camarade ou d’une personne qu’il ne pourrait pas rembarrer en public sans paraître malpoli, mais d’une fille qui est son supérieur tant d’un point de vue physique que social, et qui le menace presque ouvertement quand il daigne essayer de balbutier une objection. La seule idée que transmet cette scène, c’est que c’est l’attitude de la capitaine qui le force à accepter la succession, et non sa propre personnalité. Et cet aspect de son personnage devra donc nous être expliqué dans un dialogue peu naturel juste après.

Et la caractérisation du héros échoue une nouvelle fois dans la présentation de sa motivation, qui est fort peu claire. Il souhaite se débarrasser de son manque de sincérité parce qu’il veut… batifoler avec le sexe opposé ? En quoi sa façade l’empêche-t-il de faire cela ? Qui plus est, cette motivation bizarre ne se révèle être au final qu’une excuse pour nous amener à l’élément déclencheur : le héros s’en va faire une offrande à une statue de chat qui est censé prendre au pèlerin un trait de personnalité dont il n’a pas besoin et le donner à quelqu’un d’autre qui en a une plus grande utilité. Jusque là tout va bien mais suivez-moi jusqu’au bout. En chemin, il rencontre une jeune fille (que j’appellerai héroïne n°1) qui est là pour prier la statue elle aussi, dans le but de devenir plus mature en ne laissant plus ses émotions transparaître sur son visage. Après quelques péripéties et quiproquos, les deux prient la statue et obtiennent ce qu’ils voulaient, sans se rendre compte de la portée de la chose. Car désormais, monsieur le héros avoue ses fantasmes pervers à tout bout de champ à ses camarades féminines et ruine complètement sa réputation, tandis que héroïne n°1 trouve cela au final bien plus embêtant de n’avoir aucune expression faciale comparée au fait d’en avoir trop.

Donc, pourquoi je dis que ce retournement est une excuse ? Parce que seul le résultat compte, et que celui-ci consiste juste à créer le harem du héros, flanqué par une héroïne n°1 apathique, et à la poursuite d’une héroïne n°2, une fille de bonne famille qui a reçu sa personnalité de façade, tandis que le moyen fantastique utilisé pour orchestrer cette situation n’est jamais questionné (en comparaison, même Mysterious Girlfriend X prend la peine de questionner l’existence de son plot device surnaturel) et qui ne resservira plus. Plutôt que d’aller retourner prier la divinité en espérant qu’elle acceptera de ramener les choses à la normale, le héros part du principe qu’il doit trouver  et récupérer lui-même son dû (et donc établir une relation avec héroïne n°2), une idée basée sur… rien, et qui est même illogique puisque la divinité n’avait pas besoin d’avoir héroïne n°2 sous la main, ni son autorisation, pour provoquer le transfert de personnalité la première fois.

La chose que j’appelle « divinité » en est-elle vraiment une ? Comme les personnages s’en foutent complètement et que la spiritualité est tellement absente de cet anime, c’est dur à dire…

Henneko01-04

Henneko01-05

Qu’est-ce que tu racontes, il ressemble à Doraemon !!

Bon alors, on va me dire, c’est un anime harem, c’est pas un drame si le scénario est un peu flemmard, et j’ai envie de dire, ok ; mais le truc c’est que la flemmardise de l’auteur transparaît aussi dans les personnages, qui eux sont au coeur de l’oeuvre puisqu‘il s’agit d’un harem. Il est bien beau le style de Kantoku, mais ça ne suffit pas à rendre les persos attachants quand leur personnalité se limite à une seule chose et qu’on ne sait rien d’autre à leur propos. Les héroïnes sont moe tout plein, elles sont visuellement agréables à l’oeil, mais je me fiche complètement d’elles, je me fiche de savoir ce qui les attend, je me fiche de les shipper. Cette série ne me donne aucune raison de l’aimer et je suis pourtant bon public. J’ai de l’amour pour une série comme Robotics;Notes que j’ai pourtant inlassablement critiqué, parce que celle-ci avait quelque chose à présenter, et essayait sincèrement de le faire bien malgré une certaine incompétence. Pareil pour Oreimo qui tente d’être un peu plus qu’un anime moe harem mais qui échoue. Ces séries-là ont un semblant d’âme qui fait qu’on peut les apprécier alors même que leur qualité objective est très discutable. Mais Hentai Neko n’a rien à offrir pour s’attirer des fans, à part peut-être les gens qui prétendront aimer le moe tout en se contentant des personnages vides et d’une esthétique sans originalité.

La prochaine fois, j’essayerais de mieux m’en tenir à mon critère habituel pour pré-juger d’un anime, c’est-à-dire le chara-design. Ça ne manque jamais, le chara-design est très souvent un excellent reflet de la qualité mais aussi de la nature du fond d’un anime. Et Hentai Neko est d’ailleurs un bon exemple : joli, mais banal à en mourir d’ennui.

11 commentaires sur “Hentai Ouji to Warawanai Neko 01 – Le 13ème signe du zodiaque chinois est le cancer

  1. Nock Nock dit :

    Hop, un petit com’ pour dire ce qui me chiffonne le plus dans ce premier épisode.
    A quoi ça sert de créer une héroïne (l’héroïne n° 1), petite, mignonne, moe etc., si c’est pour la rendre nulle et chiante dès le début de la série en lui supprimant toute émotion ? Sérieusement, elle est choue lors de sa première apparition, pourquoi avoir tenu à en faire un être apathique, une Yuki Nagato ou une Rei Ayanami (mais sans background solide). Cette affection pour les frigos doit être purement japonaise. De tous les archétypes (omni)présents dans les japoniaiseries, la coodere est bien l’un des plus chiants.

    A part ça, un premier épisode assez vain, plutôt joli / mignon, certes, mais qui ne donne pas particulièrement envie de s’intéresser de plus près à la série, tant ses personnages sont inintéressants (encore que le MC n’est pas si mauvais que ça si on compare à d’autres MC d’anime harem).

  2. Avatar gurren dit :

    Sa dépend pour le chara- design , par exemple kaiji a un chara design trés spéciale et pourtant cette animé est vraiment bon 😉 sinon d’accord qu’en général quand un chara design « manque d’âme » il y a de forte chance que l’animé est ennuyant.

  3. Avatar retarded_fly dit :

    Bon, je ne suis pas le seul à avoir été perplexe par les mobiles/motivations donnés par les personnages.
    -Comme tu dis, celui du MC est particulièrement floue. Pourquoi vouloir dire la vérité ? Le seul cas qui nous est proposé pour illustrer sa requête et celui d’avoir peur en agissant sous la menace, et c’est absolument pas concluant. Et ceux aussi bien dans la vie de tout les jours que pour tenter de flirter que son vœux « de sincérité » est inutile. Quoique non, je n’ai pas franchement compris pourquoi il faisait ça au final, son problème est plus situé dans sa bêtise crasse que dans l’honnêteté.
    -Celui de la gamine moe non plus. Pourquoi souhaiter inhaler ses sentiments, un peu de jugeote et on se doute que ça ne peux que mal tourner.
    -Quand à la bourge, là on touche le fond, je n’ai pas compris. Ce n’est pas son premier jour d’école non ? Alors pourquoi personne n’est étonné par sa façade quand elle a tèj le mec comme une sous-merde ? C’est donc qu’ils étaient habitué. Et puis la manière dont le MC déduit que c’est elle qui a sa « façade »…pffff.

    Non et puis c’est tout simplement ennuyant.

    Je trouve ça bête en effet de chercher du réalisme dans un anime harem.
    Mais quand le but de cette anime et sa seule originalité tien sur le simple plot de « l’échange de caractères », la moindre des chose est de travailler cette partie. Même de faire n’importe quoi ! Mais que cela ne sente pas l’excuse de merde à des km pour faire un MC sur-honnête-par-magie et un mauvais modèle de frigo.
    C’est fade et mal travaillé, je sens que JCstaff n’y ai pour rien (si ce n’est de l’avoir adapté), ça pue le LN à des kilomètre.
    C’est un LN ?

    C’est un LN ! On peut dire après les VN, mais c’est triste comment ce genre est reniflable à des kilomètres.
    C’est un problème sur pas mal de ces satanés bouquins, on veux faire un harem tout ce qu’il y a de plus classique : comment y parvenir et se démarquer ? Faire un plot de départ pseudo-original ! On prend une base « A » avec un héros « B » qui a soit un pet au casque (ex : « bouuh je suis un émo qui aime personne » : Yahari ore seishun love, ou « coucou je suis un pervers » : Hentai ouji) ou soit un problème, on y ajoute 2~4 filles autours avec des poncifs comme la coo, la tsun, la genki débile, la petite soeur chiante,… et le plus dure : un plot de départ (aka : une excuse d’existence), comme le MC est un alien, la fille principale est en faite grand-mère, le MC est héritier est doit se coltiner une gonzesse, la fille principal à la maladie de Crohn,… Bon ensuite ce plot de départ maladroit sera sous-exploité par la suite, mais osef, on tien l’idée du siècle !
    Et voilà, vous avez un LN et avez des skill dignes de Kirino !

    Sinon comparer un anime de ce type à R;N est maladroit, ce n’est pas franchement le même genre (il aurait été mieux de le comparer à un Sakourasou ou un Anonatsu par exemple). Mais je voie ce que tu veux dire. Même si Hentai ouji arrive très vaguement à me divertir tout le long alors que R;N m’aura fait rager durant 22 épisodes, celui-ci m’aura marqué alors que le premier passera aux oubliettes de ma mémoire dans 3 mois.

    Sinon joli pour la recherche sur la citation.

  4. Amo Amo dit :

    Kantoku c’est pas « joli mais à mourir d’ennui. »

    Seigneur dieu.

  5. Suryce Suryce dit :

    Gurren -> Le trait de Kaiji est droit, tranchant, les personnages sont tous laids, et les rares rondeurs ne font que renforcer cet aspect. Cela reflète très bien le fond du manga, car l’aspect tranchant nous informe que l’histoire sera dur et n’arrondira pas les bords (si j’ose dire), tandis que la laideur extérieure des personnages annonce leur noirceur intérieure, le portrait pessimiste de l’homme que dressera l’auteur.

    C’est pour cela que je dis bien dans l’article que le chara-design n’est pas seulement un reflet de la qualité mais aussi et surtout de la nature du scénario.

    Retarded_Fly -> Je considère la blasitude comme l’ennemie de la passion et la rage comme une forme d’amour =D

    Amo -> Bah, son style est reconnaissable, mais beaucoup trop similaire au style moe de base qu’on voit un peu trop en ce moment, c’est ce que je veux dire (et Hentai Neko est à l’image de ça, agréable à regarder mais peu intéressant). A côté, y a des auteurs comme Murata, ou des animes comme Acchi Kocchi et Steins;Gate qui arrivent à avoir un style super moe tout en ayant une esthétique unique.
    Si tu peux m’expliquer l’attrait du style de Kantoku (ou de ses productions), alors je suis sincèrement intéressé.

  6. Avatar gurren dit :

    ouai d’accord avec toi mais malheureusement peu de gens le vois de cette façon .

    La plupart des gens prennent peur en regardant le chara design de kaiji et c’est surement le seul gros défaut qui peut stopper l’idée de commencer l’animé (ou le manga).

    Parce que quand on vois la trame , les musiques (d’ailleurs l’ost est vraiment bonne), la psychologie des persos , kaiji est vraiment un excellent animé (je parle principalement de l’animé car il est plus accessible car le manga a été traduit en anglais mais pas dans sa globalité).

    Aprés si tu parle du chara design plutôt « épuré » (je sais pas si je me fait comprendre , dur dur de traduire ce que je veut dire ..) en gros des personnages qui ont un chara-design quelconque et manquant « d’âme  » , là je suis d’accord.

  7. Amo Amo dit :

    « Si tu peux m’expliquer l’attrait du style de Kantoku (ou de ses productions), alors je suis sincèrement intéressé. »

    Bah la pluie ça mouille, le feu ça brûle, et Kantoku est un des meilleurs dans le style moe. Oui il est dans le « style moe banal mon cul sur la commode » mais il est le meilleur dans cette catégorie, grâce entre autres à son excellente gestion des couleurs et des expressions, ainsi qu’une vraie imagination dans les mises en situation. Donc non ce n’est pas parce qu’il appartient à un style « banal » qu’il EST banal. Faut apprendre à faire des différences quoi.

  8. Nady Nady dit :

    Honnêtement, y a pas besoin de trop se prendre la tête avec cet anime. Ca se veut simple au possible tout en étant choupinou. Autant le regarder avec le cerveau éteint, ça évitera de se faire du mal.

  9. Avatar Nero dit :

    @ Gurren : Personnellement je pense que le problème d’appater le spectateur avec un plot de départ « original » pour au final tomber dans untruc ultra-classique, ça s’applique pas seuleument au LN. Que ce soit des VN, LN, manga, shonnen ect ect Pour se démarquer et attirer l’attention, l’auteur essaye de poser un plot de départ different et original mais aprés seuleument quelque chapitres sa s’essoufle tres vite et retombe souvent dans les clichés de leur genres respectrifs.

    Au début certain shonnen arrivent à avoir des combats originaux, tactiques, et ont voit que l’auteur s’implique vraiment dans le character-development de ses personnages, mais trés vite sa devientdu DBZ où les combats se résument à qui c’est qui sort la plus grosse techniques/jutsu/bankai de son c*l et qui c’est qui crient sa techniques le plus fort.

    Ahem, bref je m’emporte :p

    Alors que faire pour garder l’attention du lecteur/spectateur ? Un max de fanservice, de moe ect ect. Genre c’est l’existance même de l’anime qui tient seuleument sur ça.

    Je dit pas que dès que je vois un peu de fanservice je fais une crise d’allergie, au contraire quand c’est utilisé de manière intelligente et en petite dose ça reste agréable.

    Mon plus gros problème ça reste les MC, le MC sans caractère, grosse pédale, qui se fait « man-handled » par tout les personnages féminins qui d’ailleurs sont souvent plus masculins que lui. Mais comme par magie il attire tout ce qui à un vagin dans un rayon de 30km à la ronde.
    Sérieux j’ai même dévelloper une théorie dessus, sa represente la virilité chez les hommes japonais, là-bas ils y’à beaucoup de couples sex-less, le mec à peur de pas être à la hauteur en générale alors ils préferent mater des H et se mettre en couple avec sa main droite. Ils ont peur de prendre les devants, ou ils pensent que c’est trop d’effort de se trouver une meuf, de s’investir dans une relation. ET je pense que c’est de là que vient le phantasme de la femme « alpha », c’est elle qui te drague, t’as pas d’efforts à faire c’est elle qui s’occupe de tout.

    Bref j’ai écrit un vrai roman là O.o C’est juste mon opinions personnelle hein, ce que je dit peut paraître confus et dénué de sens mais j’avais juste envie de poster un message random comme ça :p

    Je vais m’arrete là je pense -_-

  10. Avatar Nero dit :

    Rectification, ce message était déstiné à retarded_fly, comme quoi faut toujours ce relire 🙁

  11. Avatar gurren dit :

    nero , ouai je me disait , que ta réponse ne correspondais pas à mon message 😉 mais bon c’est vrai que dans le fond ta raison dommage que la plupart tombe dans « la facilité » par la suite , y’ a qu’a voir naruto et les innombrable résurrections , power ups etc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *