To Aru Kagaku No Railgun S 04 – La Cité des Enfants Perdus

Avec 120% de violences sur mineurs en plus !

Avec 120% de violences sur mineurs en plus !

 

Dans les épisodes précédents: 1 ; 2 ; 3

Amo

Vous vous rendez compte que mater cet épisode et écrire cet article me force à ne PAS écrire de jeux pour l’association Thalie et, surtout, me force à lâcher ma 3DS et mon grind de ma super team ultra balèze de Fire Emblem Awakening ? C’est chaud ça, je croyais pas que ce jeu était autant addictif. Et pourtant si, il l’est.

Donc voilà, quatrième épisode de la saison 2 de To Aru Kagaku no Railgun, dans cet épisode il ne se passe absolument rien, vous pouvez juste mater les cinq dernières minutes. Allez hop.

To Aru Kagaku no Railgun S // Studio JC Staff // Début en avril 2013 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Tatsuyuki Nagai (Ano Natsu de Matteru, Ano Hana, To Aru Kagaku no Railgun, The Idolmaster Xenoglossia)

RailgunS401

BIEN: Enfin un flashback bien fait

Une inscription « Trois mois plus tôt » + hop, des scènes qui se déroulent manifestement dans le passé. Voilà. VOILA. C’est comme ça qu’on fait. On a pas besoin de tout justifier par le cliché du rêve débile ou par des bandes noires à la con.

Du coup, le flashback raconte la naissance des clones, très sympa, très choupi, si ce n’est le gros rebondissement à la fin qui fait l’objet d’un paragraphe à lui tout seul.

RailgunS402

PAS BIEN: Kuroko fait ici la tête que j’ai fait pendant toute la première moitié de l’épisode

Les dix premières minutes sont à se tirer les veines avec une corde. JC Staff tente de nous caser les personnages secondaires à tout prix (parce que dieu sait qu’ils n’auront aucun rôle pertinent dans cet arc qui est du 100% Misaka badass) donc on doit se taper des milliers de scènes tranches de vie qui n’apportent rien, qui ne sont pas intéressantes, et qui plombent Railgun depuis le tout début. Si c’était aussi rigolo et fun qu’un épisode de K-On, ça serait bien, mais non, JC Staff n’a pas le talent de Kyoto Animation pour rendre fun du rien.

Du coup on a juste une Misaka tellement enthousiaste qu’elle est super flippante – Kuroko la trouve flippante à raison, mais nous d’autant plus que l’on sait que tout ce bonheur semble venir du fait qu’elle a découverte qu’on a essayé de la cloner et que ça aurait foiré. Ah ouais, si tu es super heureuse de savoir qu’on a essayé de te cloner et qu’on t’a menti et manipulé sur l’utilisation de ta carte ADN je sais pas, t’es super glauque ma fille.

RailgunS403

PAS BIEN: Ce personnage nous est un peu imposé, quand même, non ?

Ce personnage n’était RIEN dans la première saison. Juste la colocatrice d’Uiharu mais on la voyait super rarement. Comme je disais dans mon article sur le premier épisode, j’ai découvert que début avril qu’elle était doublée par Kana Hanazawa et que donc c’était super cool.

Maintenant je sais pas si JC Staff tente à tout prix de surfer sur la vague Kana Hanazawa mais ce personnage est maintenant élevé à autant d’importance que Saten et Uiharu sans aucune raison. Et le pire c’est que même moi qui suit très très très fan de la doubleuse, je supporte pas ça. Le passage ou elle doit essayer des maillots était du mauvais fanservice extrêmement mal intégré et ce personnage continue d’être extrêmement ARTIFICIEL. C’est comme si soudainement dans Bleach, le lieutenant avec les lunettes de soleil qui apparaît un chapitre sur cent devenait le meilleur pote d’Ichigo et se mettait à taper des espadas tranquille ni vu ni connu.

En plus le personnage est mal écrit, ça aide pas. C’est pas une bonne airhead.

RailgunS404

PAS BIEN: Eh, au moins y’a une intégration dans l’univers Index

J’ai jamais su pourquoi ce personnage de maid avait une place dans les génériques d’Index alors qu’il n’a jamais servi à rien dans mes souvenirs. Mais c’est cool de le croiser et ça rappelle que l’univers Index a un casting gargantuesque qui n’attend que d’être utilisé de temps à autres.

RailgunS405

PAS BIEN: Les enfants abandonnés à eux-mêmes

La seconde partie de l’épisode est comme la première, mais au lieu de jouer avec ses amies matures, Misaka joue avec des enfants (qu’on avait déjà croisé dans la première saison.) Elle tape dans une cannette, discute avec eux etc etc. C’est un peu mieux que la première partie parce que ça parle un peu directement de l’univers avec une explication du fonctionnement des pouvoirs électriques de Misaka… mais ça reste globalement chiant.

Maintenant juste une chose: les trois derniers épisodes nous ont rappellés constamment que Academy City est super mal famée et que tous les level 0 masculins sont des criminels en puissance (ou des gardiens ultra médiocres.) Dans les deux premiers on a eu je rappelle trois gangs en quarante minutes, pour autant de tentatives de kidnappings, de viols ou de prise d’otage.

Bref.

Pourquoi les enfants ne sont pas surveillés par un adulte.

Ils ont des petits pouvoirs, c’est cool, mais ils ont 8 ans quoi.

Et ils jouent pas en bas de chez eux puisqu’on les voit prendre le bus pour rentrer.

Les adultes d’Academy City sont-ils cons ?

D’ailleurs est-ce que les adultes existent à Academy City ? Parce que finalement on en voit pas tant que ça. 

RailgunS406

BIEN: Eh, un petit clin d’oeil à Ano Natsu de Matteru

Ca dure une frame, c’est choupi comme tout.

RailgunS407

BIEN: Ok j’avoue j’ai trouvé toute la quête du badge rigolote

Running gag (drôle cette fois, pas comme les jupes d’Uiharu et la tendance de Saten à regarder dessous) de la série, avec Misaka qui a une GROSSE passion pour une grenouille quelconque. Je la comprends, je connais des filles qui sont prêtes à tout pour du Hello Kitty, je dirais pas les noms, je veux pas dénoncer, mais elles savent que c’est pas sain. Bref, on explique à Misaka que y’a des badges grenouille dans des machines à capsule, du coup elle devient folle, dépense tout son fric dans des capsules à la recherche du badge ultime… pour se rappeller à la fin que ce badge ne lui servira à rien puisque si elle le met, elle aura l’air con.

J’ai trouvé ça vraiment drôle pour une fois. Et fun à regarder.

RailgunS408

BIEN: AH BAH PUTAIN C’EST PAS TROP TÔT

SCROGNEUGNEU QUATRE EPISODES POUR ARRIVER LA.

RailgunS409

SUPER BIEN: Cette scène

mais

PAS BIEN: Planquée après le générique

Quand j’ai lu cette scène dans le manga j’étais juste en mode « oh wow putain wow. » Tous les cadavres des prototypes précédents qui traînent dans une salle et qui sont désignés comme si de rien n’était. Ca te fout bien la rage, ça pose bien les antagonistes, et c’est fait comme il faut. Dans l’anime cette scène ne perd absolument pas de sa force… MAIS EST PLANQUÉE APRÈS LE TRÈS MÉDIOCRE GÉNÉRIQUE DE FIN. Je comprends JC Staff: oui Misaka qui tombe face à face avec MISAKA N°Whatever c’est un gros cliff qui peut pas être suivi directement d’un encore plus gros cliff, mais pourquoi griller une des meilleures cartes du manga dans un STINGER ? Pourquoi pas attendre l’intro du prochain épisode, je sais pas ? CA ME REND FOU.

CONCLUSION DE L’EPISODE: 06/20

20mn de vide, et l’épisode se termine quand il commence. C’est pas cool.

Un commentaire sur “To Aru Kagaku No Railgun S 04 – La Cité des Enfants Perdus

  1. Noob Man Noob Man dit :

    Ouais la partie « shopping » était chiante. Après le côté super souriant de Misaka me rappelle un peu l’archétype du « Stepford Smiler », le personnage qui est triste mais le cache à son entourage en étant inutilement enthousiaste.

    La partie avec les enfants permet d’introduire de manière pas trop forcée le concept de réseau entre personnes utilisant le même pouvoir (le MISAKA Network). En fait, le seul intérêt de cette première partie d’épisode finalement c’est de ne pas trop précipiter les choses (au contraire de Index où dans mon souvenir on passait un peu d’un combat à un autre combat, avec au final l’impression que la vie dans Academy City est franchement merdique…). Sauf qu’effectivement JC Staff est nul pour faire des fillers. :<

    Oh et effectivement, il n'y a que peu d'adultes dans Academy City (il me semble que 80% de ses habitants sont des étudiants (ou des délinquants, haha), et la plupart des adultes sont des profs ou des chercheurs). Et je suis pas d'accord, l'ending est sympa (même si il ne vaut pas les deux endings de la première saison de Railgun). :v

    N'empêche que le twist est RÉUSSI. Et mettre le dernier flashback après l'ending permet de ne pas surcharger la fin de l'épisode en foutant deux twists.

    Bref. Vivement la suite, avec la badassitude de Misaka (c'est pour ça qu'on aime Railgun après tout). \o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *