Psycho Pass 02 – Chibig Brother

Parce que mes talents à Paint doivent être exploités

Parce que mes talents à Paint doivent être exploités

 

Amo

Ok, allons y, avec six mois de retard je me suis enfin lancé dans la grande aventure Psycho-Pass, bien alléché par l’opportunité de voir Kana Hanazawa dans un rôle principal pendant 22 épisodes écrits par Urobuchi Gen, ce qui veut dire que y’a des chances vraisemblablement hautes qu’a la fin elle pète un cable et bute tout le monde, ce qui serait une morale amusante.

L’épisode 1 était très emballant, nous mettant direct dans le bain avec de l’action, une animation un peu molle et une présentation rapide de l’univers. Maintenant, bam, épisode 02, l’univers commence à être vraiment présenté, l’héroïne développée et il y’a des robots tous mignons. Alors, qu’est-ce que ça vaut que cette histoire de Psycho-Pass, d’humains dont la santé mentale est mesurée en temps réel et de pistolets qui peuvent lire la dite santé mentale et agir en conséquence quasiment d’eux-même ?

RAPIDE ANALYSE CRITIQUE DE L’EPISODE 2, BAM, TOUT DE SUITE, MAINTENANT.

Psycho-Pass // Production IG // Débuté en automne 2012 // 22 épisodes //Réalisateur: Shitoani Naoyoshi (Blood C le film, Windy Tales, Tokyo Marble Chocolate)

PsychoPass0202

BIEN: Le quotidien du citoyen lambda du futur

Donc allez, on est branché directement dans ce beau quotidien, ou tu es levé automatiquement par un hologramme qui te parle sans cesse pour que tu ne te rendormes pas, qui rhabille ton appartement vide et sans lumières avec des hologrammes beaux et lumineux, qui te cuisine automatiquement des bien bonnes choses qui ne sont absolument pas juste des sauces sur des trucs préchauffés, il te donne ta santé mentale dès le lever, te parle tout le temps ce qui fait que tu n’es jamais vraiment seul et que tu n’as pas vraiment le temps de te perdre dans tes pensées. 

Je pense que j’extrapole beaucoup de choses à partir de cette simple introduction mais, eh, j’ai juste pas envie de vivre dans ce futur là, une chose est sûre. Plus que jamais tu es bombardé d’informations en permanence (damn, elle regarde une télé holographie AVEC QUATRE PUTAINS D’ECRANS SIMULTANÉMENT) et il semblerait que l’une des meilleures méthodes pour éviter que tu stresses et que tu sois « malheureux » ça soit juste de ne jamais te laisser penser trop longtemps et de te laisser t’absorber dans des discussions avec ta MEDUSE ROSE HOLOGRAPHIQUE ou devant tes QUATRE SUPER ÉCRANS VIRTUELS.

Cool, c’est censé être une scène « lambda » et déjà avec un peu de cervelle tu peux analyser la scène et y voir en quoi ce quotidien futuriste craint et en quoi tout y paraît dangereusement faux.

PsychoPass0201

BIEN: L’opening

Pour être franc c’est un petit « bien. » Surtout parce que je trouve la chanson plutôt cool même si, damn, le chanteur soupire dans son micro au lieu de chanter et je sais pas si c’est une bonne chose. Visuellement il est joli mais, étrangement, pas passionnant pour autant. Tout ce qu’on peut en tirer, néanmoins, c’est que Akane a la classe dans ce générique.

PsychoPass0203

RIDICULEMENT BIEN: Maid Chibi Méduse

J’aurais jamais cru trouver un truc aussi mignon. Et pourquoi ce faux verre d’orange à la main :’D.

PsychoPass0204

BIEN: Akane est une bonne héroïne, finalement

Et je suis même pas biaisé par le fait qu’elle est doublée par Kana Hanazawa, même si je comprends votre suspicion. Qui est légitime. Très rapidement, on comprends que le personnage est « spécial » dans cet univers: il semble incapable d’être stressé ou jugé comme tel par le système en place et il excelle dans un peu tout ce qui est noté dans le pays. Élève d’exception aux notes faramineuses, elle connaîtra quand même comme pas mal d’entre nous la peine d’être recalé à différents postes parce qu’il y’a toujours « quelqu’un de mieux. »

Sa motivation de rejoindre la police est d’ailleurs assez intéressant, et permet de justifier de manière relativement maligne le fait qu’elle rejoigne un milieu dont elle ne connaît finalement que peu les rouages (l’épisode 1 la montre souvent dans une position assez similaire à un poisson sorti de son aquarium.) Et puis elle a un bon look. Elle a un regard fatigué quasi perpétuel qui lui donne parfois l’air d’un chien battu. Elle a pas l’air de savoir ce qu’elle fiche là et, dans une société qui semble vouloir à tout prix que tout le monde soit heureux et paisible, elle a l’air très déprimée la pauvrette. 

Du coup beaucoup d’interrogations. L’épisode 1 la présentait un peu comme une idéaliste qui se fait briser sa naïveté à coup de pilons, l’épisode 2 commence déjà une rapide reconstruction du personnage qui, je l’espère, ne semble pas avoir perdu ses idéaux pour autant, préférant sacrifier à la place son coté niais/idiot.

Bon bon bien.

PsychoPass0207

Super bien: Sawachiro Miyuki et Hanazawa Kana seules dans une pièce…

Ok alors attention dans la même pièce, seules, un personnage doublé par Sawachiro Miyuki en mode « voix un peu cassée » et un autre par Hanazawa Kana en mode « sérieuse HanaKana mais un peu douce quand même. » C’est à dire mes DEUX doubleuses préférées dans les DEUX configurations qui lui vont le mieux. Il manque plus que Nakajima Megumi qui débarque en chantant et là ARC EN CIEL DANS MA VIE.

Et donc normalement, c’est à ce moment là que je case un gif que j’ai trouvé sur reddit qui témoigne de mon état d’esprit:

tumblr_mliq72aK6d1s93vh1o1_500

Même si ok, plot twist: celui là je l’ai trouvé sur tumblr, et je l’ai même casé sur La Vie d’Aventurier à Japan Expo.

PsychoPass0205

BIEN: Au Japon, Big Brother est kawaii

Oh putain, génie.

On voyait dans le premier épisode des drones utiliser des hologrammes pour devenir plus grands, ce qui impliquait d’eux qu’ils prennent la forme de grandes mascottes de polices bien dignes du Japon (tradition déjà dénoncée dans Phoenix Wright Ace Attorney.) En gros, la police se déguise sous des formes mignonnes et toutes gentilles, très populaires auprès de la population locale (le gamin du screen veut jouer avec eux.)

Et là donc on apprend que techniquement n’importe quel policier peut se planquer sous ces « holo suit » (qui semblent avoir une vraie existence physique, ce qui m’interpelle beaucoup, d’ailleurs) qui, à défaut de les rendre très incognito, leur permettent de faire ce boulot.

Et croyez le ou non, je trouve ces machins mignons et souriants vachement plus terrifiants que n’importe quel visage impassible de Big Brother ou n’importe quel uniforme noir et vaguement fasciste.

Damn.

BIEN: Un mec se fait foutre en « thérapie » parce qu’il supporte pas que la fille qu’il aime soit avec un autre ?

C’est comme ça que j’ai compris la scène. Le mec surveille le couple, en stresse à mort, son Psycho Pass devient méchamment gratiné, il se fait choper par la police et part en « thérapie. »

Ok. Ouais. Ca calme.

La scène est volontairement relativement dénuée d’explications explicites, ce qui est bien joué en quelques sortes. On ne sait pas vraiment en quoi l’homme est en tort. Planifiait-il une agression musclée ? Etait-il juste super stressé en voyant un couple quelconque ? Connaissait-il la fille qui faisait touchi-toucha ? ET BAH ON SAIT PAS. C’est volontairement FLOU.

PsychoPass0206

BIEN: Et à la fin, Akane est un peu badass

Voilà, hop, le personnage est définitivement crédibilisé en deux épisodes malgré un archétype de base super glissant (« l’idéaliste un peu naïve ».) Bien joué, Gégé.

(Gégé c’est Gen Urobuchi)

(Je suis sûr qu’il kiffe qu’on l’appelle comme ça.)

(On aurait du essayer de l’appeller comme ça à Epitanime.)

(Qui était il y’a trois semaines.)

(Déjà.)

(Putain.)

CONCLUSION DE L’EPISODE: 15/20

Le seul vrai souci de Psycho-Pass c’est sa technique… qui est globalement molle. L’animation n’y est pas folichonne et il y’a beaucoup de moments où le budget semble montrer rapidement ses limites, avec quelques répétitions de plans parfois très évidentes (enfin là je sors d’un marathon Faux Racord sur Allociné, donc peut-être que mon esprit ultra critique voit plus que ça.)

Mais à part ça, l’univers et les personnages sont attirants, et le potentiel est fort. Très enthousiaste, donc.

2 commentaires sur “Psycho Pass 02 – Chibig Brother

  1. Avatar retarded_fly dit :

    Oh ! Tu apprécies déjà la série sachant que moi, à ce moment je trouvais tout ça un peu mou.
    Je crois que tu étais passé à coté de quelque chose de génial parce que cela ne va qu’à crescendo !

    Cette période de double saison me manque : SSY, Psycho-pass, R;N, jojo’s… 🙁

  2. Munny Munny dit :

    Et Sakurasou r_fly, Sakurasou !

    Sinon, je suis aussi étonné que tu apprécies autant la série à ce niveau. Elle est encore bien mais sans plus, y a rien qui détonne. Quand à l’opening, le 1er est sympa mais le 2e s’apprécie bien mieux malgré les visuels toujours un peu étrange…

    Bref, bon visionnage, en espérant que tu l’apprécies comme on l’a apprécier ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *