Denpa Teki na Kanojo 01 – Ame ou De l’éducation des Yandere

Cet anime montre des tags dès ses 50 premières secondes ! Cela veut dire qu’il va parler de choses sombres, cher lecteur (*o*).

Baschien Ayant vu la critique des épisodes d’un de mes animes préférés (Shigofumi), je me suis dit que ça pourrait être une bonne occasion d’en revoir un autre et de me demander en quoi je le trouve bien. Vous voyez, je le fais pour moi en fait mais si vous voulez, vous pouvez lire quand même, ça ne me dérange pas le moins du monde, ce n’est pas comme si j’écrivais pour vous après ou autre donc voilà (>.<).

Alors, je suis sûr que la première image vous a déjà donné l’idée principale mais voici le synopsis de Denpa Teki na Kanojo : « Il est un agent infiltré du gouvernement. Notre monde est menacé par des extra-terrestres. Ils se dissimulent sous une apparence humaine tout en préparant leur invasion. Sa mission est de les exterminer. » Comment ça, l’histoire ne vous dit rien ? Le premier personnage qu’on voit de l’anime a l’air sacrément motivé en racontant ça pourtant. Ah, mais peut-être que ce n’est pas la vraie histoire ! Attendez, je vais ramener le vrai synopsis au lieu de laisser les personnages raconter l’histoire, ça sera mieux. En attendant que je trouve, prenez le temps de lire les informations techniques :
Denpa Teki na Kanojo // Brains Base // 4 Février 2009 // 42 minutes // Série d’OAV qui sera sans doute jamais finie donc finie en deux oav // Réalisateur : Mamoru Kanbe (Elfen Lied, Cardcaptor Sakura (Storyboard & Episode Director), Kimi to Boku., So Ra No Wo To) // Adapté des light novel de Kentarou Katayama (Kure-Nai) // Vidéo critiquée fansubée par le Front de libération des animes et la Taiki no Fansub

Synopsis (inspiré à 95% de celui d’Animeka) : Juuzawa Juu est un lycéen délinquant qui a l’habitude de se battre et de manquer les cours. Après s’être fait engueuler pour la ènieme fois par sa déléguée de classe, il reçoit une lettre de rendez-vous d’une mystérieuse fille, Ame, qui se croit sa serviteur d’un lointain passé et qui est prête à tout pour le protéger. Alors que la ville est dans la panique suite à une série de meurtres particulièrement sadiques, il découvre le cadavre de la déléguée et débute alors une enquête sur ces meurtres où Ame ne semble pas être étrangère.

Trois choses avant de commencer : ça n’a complètement rien à voir avec Kure-Nai pour moi, ayant vus les deux, il y a beaucoup de screens, désolé d’avance, et il y a encore plus de texte, très désolé d’avance. Ah, en plus il y a parfois du texte alternatif sur les images.

Admirez leur superbe technique de scrolling sur un appartement.

Bon, le premier plan, c’est un scrolling sur une ville où il pleut, et bref, c’est assez moche, je suis déçu, la 3d est pas géniale et les seules animations c’est des voitures qui passent et la pluie, bref, ça donne pas envie mais là cette image apparaît avec un fondu et ça donne tout de suite plus envie.

Oh oui, du sexe (*µ*).

Je dois avouer que leur capacité à rush la présentation des personnages et de la situation tout en faisant en sorte que ça soit bien compréhensible m’impressionne, on voit pas souvent ça dans les animes et en plus c’est pas pour autant que la personnalité des personnages est stéréotypée, on arrive juste à saisir ce qu’il nous faut pour suivre l’histoire et ça, c’est bien. Ah aussi, ils font des bons flashback, ils les annoncent pas du tout mais on sait que c’est des flashback comme c’est logique par-rapport à la situation et ça c’est cool, JC Staff devrait prendre des cours chez eux, ou des cours de logique, je sais pas trop, ça aiderait peut-être aussi leurs scénaristes à faire des combats cohérents les cours de logique.

Bon, là, on se dit donc logiquement par-rapport à la scène d’avant : La fille était vierge et ils y sont allés trop fort mais le gars s’en fout totalement en bon pervers qu’il est ou sinon on se dit qu’il vient de tuer quelqu’un, vu qu’il part dans un délire paranoïde après, la deuxième option parait plus juste mais hey, on sait pas techniquement.

C’est cool, en même pas une minute, ils ont déjà définis la relation entre les deux et la personnalité du gars.

Cette question, où tu comprends que la fille, enfin, on suppose que c’est une fille, techniquement on ne l’a pas encore vue ni entendue, si ça se trouve c’est Riki de Little Busters habillé en fille puis déshabillé sauvagement et violé, c’est possible après tout (ça a failli lui arriver dans la visual novel mais y avait trop de filles pour que Yui puisse, c’est dommage), pauvre Riki, j’ai de la peine rien que d’y penser, mais bref, elle sert de « support émotionnel » au gars et a un statut d’objet, ce dont elle a l’air de se rendre compte tout en y étant résigné comme on le voit sur cette image, qui est plutôt intéressante d’ailleurs.

« Shouko, tu es mignonne quand tu te tais. » (Copyright Kakumeiki Valvrave & Wakanim)

J’aime bien la symbolique japonaise en général, enfin, je comprends pas toujours mais je la trouve plutôt sympa. Bon, là, je crois comprendre l’idée, ce mannequin de cire, il me semble, on le reverra de nombreuses fois quand on verra les paroles de la supposée fille par écrit parce que voilà, on garde son identité secrète, si ça se trouve l’histoire c’est son témoignage à la police et donc c’est un moyen de protéger son anonymat parce que hey, elle voudrait pas que son immeuble apprenne qu’elle a été violée par un gars qu’a tout l’air d’un meurtrier, je peux comprendre personnellement. Et donc, ce mannequin, pour moi c’est la métaphore de la fille, bon, okay, je le dis en connaissant l’histoire donc c’est pas très objectif comme interprétation mais l’idée c’est qu’elle n’est plus qu’une façade et est complètement vide à l’intérieur, comme le mannequin, elle sourit au monde qui l’entoure en dépit du fait que quelque chose la ronge complètement de l’intérieur et c’est assez intéressant comme métaphore parce que pour moi en général les japonais ont un assez gros problème d’adaptation au monde par-rapport à leur propre personnalité et qu’ils ont souvent donc un comportement de dissociation par-rapport à leur apparence et leur être (d’où l’idée des chuunibyou, des tsun et yan et tout ce qu’on peut voir dans les animes). Mais bon, c’est peut-être juste un à-priori sur la place des individus dans leur société après, j’y suis jamais allé après tout, peut-être que c’est juste le problème de certains ces conflits entre personnalité et société. Et bref, ça me faisait penser à ce que le héros de Valvrave avait dit à Saki parce que j’ai l’impression en y repensant qu’au Japon l’apparence a plus d’importance généralement que la personnalité, et par apparence j’entends la manière dont autrui vous voit.

Quand un gars se prend plein de coups au début et les encaisse sans rien dire puis achève l’ennemi en un coup, tu sais que c’est forcément le héros (sinon il ne se serait pris aucun coup, Shinobu-like, vous voyez).

« Dis Fujishima… Tu m’aimes donc tant que ça ? »

Donc, là la déléguée l’engueule parce qu’il a des cheveux blonds, ce qui veut dire qu’ils se les est teints à moins qu’il soit comme le héros de Boku wa et bref, les cheveux teints, c’est pas génial à l’école donc elle lui dit qu’il va passer en comission de discipline et là on voit que le héros est conscient de son harem et sait bien le gérer. C’est bien, il ira loin dans la vie. Par contre, cette fille est une très mauvaise tsundere.

La fille court tellement désespérément qu’elle regarde même pas où elle va, je m’inquiète pour elle. Enfin si ça se trouve elles s’enfuient parce qu’elles sont elle aussi amoureuses de lui et elles veulent pas qu’il s’en rende compte, mais je pense pas, enfin on sait jamais après.

Belle utilisation des arrières-plans encore, permettant de montrer comment il est vu à l’école, c’est plutôt cool parce que comme ça, c’est vite expédié et c’est compréhensible. Donc, il ouvre son casier et il voit un papier où il est écrit qu’il est attendu sous un arbre centenaire. N’importe quel gars qui a vu trop d’animes sait que c’est forcément pour une confession et y serait allé au moins avec le sourire mais non, lui, il soupire, dit « Encore elle. » et y va avec cette tête. Si il veut pas de cette fille, je la veux bien moi, enfin aussi je triche comme je sais ce qui va arriver mais voilà, l’idée est là.

« Bonjour, je suis un héros mais je ne suis pas content et je suis blasé de la vie, pouvez-vous faire quelque chose pour qu’on puisse encore m’appeller héros ? » « Je suis désolé mais votre correspondant n’est pas joignable pour le moment, veuillez réessayer ultérieurement. »

Donc, il arrive sous le cerisier, il la voit et il regarde dans la direction opposée, la réaction normale d’un gars qui veut se faire des amis / sortir avec des filles, vous voyez. Ensuite, la fille au lieu de se déclarer lui jure allégeance, une réaction normale aussi quand t’aimes un gars et que tu veux être auprès de lui jusqu’à la fin de tes jours.

On apprend donc que cette fille vivait recluse dans les montagnes, dans une famille très traditionnelle qui avait un dieu avec comme incarnation un grand gars aux cheveux blonds et qu’ils appellaient ce Dieu « Seigneur » et devaient une fois atteints leurs 16 ans aller au lycée et s’ils trouvaient ce Dieu lui jurer allégeance.

Non, sérieusement, la vraie raison est moins crédible encore, c’est dommage.

Son corps lui appartient, son coeur est son esclave et sa bouche aime sa chaussure, on comprend pas pourquoi mais cette fille sait ce qu’elle fait. C’est peut-être pour signer un pacte, la condition finale était d’embrasser sa chaussure, pourquoi pas après tout, les chaussures existent depuis des temps immémoriaux, mais après ça devait être plus dur d’embrasser des sandales je pense. En plus, il y a des gens qui sont assez fous pour embrasser des anneaux donc soit. Ce n’est pas du fétichisme très méchant après tout.

Enfin Juu, sensible comme il est, s’est quand même dit WTF et donc la fille lui explique très gentiment qu’elle fera :

Ses cheveux gâchent la vue mais ça fait partie du personnage et c’est utilisé de façon intéressante ensuite donc bon, je ne vais pas trop me plaindre. Mais j’ai envie.

Là, le gars laisse la fille en plan parce qu’il se dit qu’elle est folle (ce qui paraît être une bonne réflexion) et fuit en se disant qu’il devrait vite la semer. Et là on nous sort du gore de nulle part, gratuitement, une scène qui n’a rien à voir tant temporellement que spatialement mais fallait bien la caser et c’est vrai que ça ralentit pas trop l’action comme ça donc je donne mon pouce vert et je vous en fais profiter pour pas être le seul à souffrir.

Il montre toutes ses dents mais c’est pas pour sourire, c’est dommage.

Donc, comme on en a pas encore entendu parler dans l’anime je crois, et que ça ne saurait tarder mais que ça risque de casser un peu le rythme, je vais le faire maintenant. Il y a un tueur « fantôme » qui tue des gens dans la rue la nuit, un par nuit il me semble mais pas toutes les nuits et ce depuis deux mois et voilà, ça inquiète un peu mais pas trop, c’est grand Tokyo après tout mais bon, ils devraient être plus inquiets je trouve, enfin peut-être est-ce l’anime qui choisit de ne pas le montrer mais bon, la seule qui en parle a l’air de dire que ça lui fait peur plus par plaisanterie qu’autre chose.
Donc, le héros s’enfuit toujours, il voit la fille le poursuivre, il monte sur le toit sans doute pour s’y enfermer en attendant qu’elle abandonne et là quand il ouvre la porte, surprise.

« Je suis une yandere, tu crois vraiment pouvoir m’échapper ? »

Bref, on constate qu’elle a le niveau de Yuno en stalkage, minimum, et on se dit qu’elle est peut-être aussi badass qu’elle et ça c’est cool même si elle est un peu flippante quand même.

Miss Deredere

Pendant qu’il s’enfuie, il tombe sur la fille deredere du casting. Si ça se trouve c’est la fille qui a été violée comme on la voit encore parler par écrit de temps en temps mais hey, l’auteur fait tellement pas dans la subtilité jusque-là pour le caractère de ses personnages que c’est sûrement qu’une deredere afin d’avoir tsundere, yandere et dere, parce que c’est la classe d’avoir les trois dans une oeuvre. Et bon, elle apporte un peu de fraîcheur en plus, elle a une voix toute mignonne et elle assume son crush pour Juu (même si lui pour le coup a pas l’air de s’en rendre compte, il doit avoir un esprit tordu pour comprendre qu’une tsun a un crush pour lui et pas une dere).

« Bonjour, je suis une stalker level 10 et j’aimerais un rôle principal dans un anime, c’est possible ? » « Quel est votre type de personnalité ? » « Yandere » « Vous êtes engagée tout de suite, n’oubliez pas, les buissons et les arbres sont vos amis maintenant, et soignez bien vos apparitions surtout, si la personne que vous stalkez n’est pas effrayée, vous jouez mal. » « D’accord. »

Je tiens à dire que j’aime ce personnage rien que pour son niveau de stalkage pour l’instant.

Elle aussi montre ses dents mais il lui en manque, c’est moins bien, elle sourit pas non plus d’ailleurs.

Une autre scène gore alors que nous, pauvres spectateurs, n’avons complètement rien demandé, encore intercalée à la fin d’une action d’ailleurs, je pense que c’est du pur sadisme personnellement de le mettre sans prévenir mais okay, je résisterais.

Je suis un héros et j’ai le skill Patience level 0, tout est possible. Enfin, c’est peut-être une question d’habitude au métier de héros après, il l’est que depuis 7 minutes d’anime après tout.

Quand on se rend compte qu’elle est atteinte de chuunibyou, tout paraît plus clair. C’est un cas assez sévère d’ailleurs, mais bon, au moins c’est sans illusions et hallucinations, juste à base d’intuition et d’interprétation, et ça c’est cool parce que c’est dur à suivre sinon, mis à part si t’as le budget de KyoAni qui se permet d’animer des hallucinations. Ou si tu fais toute une histoire rien que sur ça comme la visual novel de Chaos;Head (parce qu’on comprend rien dans l’anime, c’est fou). Ah d’ailleurs, il s’énerve aussi parce que juste avant cette fille a sorti un parapluie et a menacée la déléguée de Juu en disant que l’ennemi de Juu est son ennemi, elle est logique à elle-même mais elle a l’air assez dangereuse du coup.

J’aime beaucoup les dialogues en général de cet anime, même s’ils sont assez simples souvent, ils sont tous assez bien menés. Ah j’adore l’arrière-plan aussi.

Il l’amène sur le toit pour faire n’importe quoi tant qu’il en exprime le souhait avoir une discussion rationnelle (désolé, cette oeuvre me fait penser à School Days parfois et les scènes sur le toit…) et on apprend qu’elle s’appelle Ochibana Ame, Ame veut dire pluie d’ailleurs pour ceux qui le savent pas, c’est bon à savoir pour la suite, enfin surtout si vous regardez l’oav.

Profitez de son oeil, on ne le voit pas souvent.

Vous voyez les nuages rouges ou oranges derrière elle ? Il lui a fait raconter sa vie antérieure et on a eu une belle ellipse de deux heures minimum qui se voit par le ciel justement, c’est assez sympa d’ailleurs comme mise en scène. Bref, elle a dit qu’il était le roi du continent de Lemuria et qu’elle était son chevalier en résumé. Ah, pour Lemuria, ça me disait quelque chose quand j’ai vu ce nom et en fait j’ai son hymne officielle, je vous laisse en profiter tout en lisant la fin de cet article ou en faisant autre chose : http://www.youtube.com/watch?v=lNKubcDOunc Faudrait que je jette un oeil à cette visual novel d’ailleurs, jusque-là je croyais que Lemuria était le pays des lemmings, vous voyez. Là où ils atterrissent après avoir sautés tous ensemble de la falaise, parce qu’ils ne peuvent pas faire ça sans raison, je suis sûr que les modifications topologiques sont juste des fausses raisons pour masquer notre ignorance, parce que l’être humain ne supporte pas de ne pas pouvoir savoir quelque chose.

Toi aussi, regarde ton frigo en entendant parler de meurtres horribles à la télévision et demande-toi ce qu’ont dû subir les aliments de base pour arriver jusqu’ici. Lui, ça l’a tellement déprimé qu’il a fini par manger des nouilles toutes prêtes.

C’est important d’être sûr que c’est une teinture, on sait jamais, ça aurait pu vraiment être un Kodaka bis.

Là on apprend que le héros était brun quand il était jeune et que ses parents sont sans doute morts on ne sait comment, c’est sans doute pour signifier ça qu’ils ont floutés, enfin j’espère que c’était bien pour ça et pas juste parce qu’ils avaient une putain de flemme de leur faire deux visages, j’espère vraiment, ça m’énerverait sinon. Ce flou n’a aucun sens quoi, aucun putain de sens, et le pire, c’est qu’ils le font deux fois et sont pas les seuls.

Denpa teki23

Ce plan est beau, ah sinon, c’est Fujishima, la déléguée, qu’on voit.

Là on voit la déléguée, un gars arriver à côté d’elle puis on voit le héros dormir et appeller sa maman dans son sommeil, et là un truc tellement mignon à voir mais assez flippant à vivre arrive, Ame met sa main sur celle du héros comme pour le consoler et lui il prend sa main dans la sienne. Mais Ame est trop gourmande et met sa deuxième main, ce qui le réveille, ahlala, c’était mignon, c’est dommage.

On ne peut pas dire qu’elle ne soigne pas ses apparitions.

Donc le héros s’éloigne assez vite d’elle dès qu’il la voit, vu que sa présence était loin d’être attendue, et Ame lui explique la raison de sa présence : Elle avait senti qu’il l’appellait.

Bon, d’accord, en fait j’ai juste mis cette image parce que je la trouve belle et que voir la pluie mouillée, c’est pas tous les jours que ça arrive.

Denpa teki26

Et là, on comprend que ça commence à en chier pour les personnages, enfin.

Je dis ça, on est à 12 minutes sur 42, ending compris. Mais bon, ils nous parlent de meurtres depuis le début donc voilà. Le héros est donc sorti de sa maison après avoir viré Ame pour se remettre de ses émotions, il devait sûrement être tout excité qu’une jolie jeune fille en fleur se soit introduit chez lui et lui ai tenu la main pendant qu’il dormait, vous voyez. Mais il ne court pas comme Ai-chan parce que lui il a la classe, il marche dans des rues désertes et forcément, comme tout bon héros qui se respecte lorsqu’il y a des meurtres dans sa ville, il tombe sur un cadavre la première fois. La deuxième fois sera forcément le meurtrier. Enfin, s’il a des pouvoirs d’esper, il peut tomber sur le meurtrier direct comme Kotoura l’a prouvé.

Et c’est là que tu te dis qu’elle ferait sûrement une bonne batteuse et qu’elle devrait venir dans le casting des Little Busters, elle s’entendrait peut-être bien avec Nishizono après tout. Ou sinon tu te mets à la fear si c’est pas déjà le cas. On sait jamais de quoi est capable une yandere après tout, surtout une chuu yandere.

Sinon, on avait pas mal d’images du cadavre de la déléguée et bon c’était tellement gratuit, ils l’ont mis sur plein d’images pendant 30 secondes, j’ai refusé de participer à ce sadisme de la part de l’anime en n’en mettant aucune (et puis ça vous donne une raison de plus de voir l’anime).

C'est triste sa mort parce qu'elle avait un rêve, elle voulait devenir traductrice jpleur lol :'(

C’est triste sa mort parce qu’elle avait un rêve, elle voulait devenir traductrice jpleur lol :'(

Plus sérieusement , ça me fait un peu chier qu’il sorte ça comme raison mais bon, ça évite d’aller dans le pathos et tout le monde arrive à compatir comme ça donc okay. N’empêche que si elle avait pas eu de rêve, on aurait pu s’en foutre totalement de sa mort donc, ouais bon, j’arrête de rager mais voilà (>.<). Sinon, le moment flashback qu’on a d’elle, on voit clairement qu’elle a un crush sur lui et qu’elle joue mieux la tsundere donc ça participe aussi au fait de la regretter, maintenant il y a que la deredere et la yandere dans son harem, j’espère qu’ils ne vont pas fusiller la deredere aussi, croisons les doigts. Très fort. Mais pas trop pour pas se faire mal non plus.

Ame, folle, donne un cours sur la folie. Venez-tous en profiter en regardant Denpa Teki na Kanojo.

Ame, folle professionnelle, donne un cours sur la folie. Venez-tous en profiter en regardant Denpa Teki na Kanojo.

Non mais j’aime beaucoup les dialogues de cet anime, même si okay, je me rappelle plus trop ceux de l’épisode deux, certes, mais bon l’histoire était géniale donc je vais quand même dire que oui. Et bon, en général, je trouve que ce qu’ils disent et font est assez humain et ça c’est bien. Tu peux comprendre pourquoi ils disent et font des choses quoi.

Denpa teki30

N’empêche, tu vois la force des cheveux dans des moments comme ça, à chaque fois qu’on voit son oeil, ça se voit vraiment et ça ajoute beaucoup de puissance à son expression, et bon elle est aussi beaucoup plus mignonne quand on voit son oeil, du coup on se met à la voir autrement qu’une folle, donc voilà. Vive ce procédé. Dans les light novel, ça devait moins le faire.

Un personnage qui n'aura plus aucune utilité pendant tout le reste de l'épisode. C'est la soeur d'Ame, vous pouvez l'oublier après ses 30 secondes de temps d'apparition. Merci de votre attention.

Un personnage qui n’aura plus aucune utilité pendant tout le reste de l’épisode. C’est la soeur d’Ame, vous pouvez l’oublier après ses 30 secondes de temps d’apparition. Merci de votre attention.

N’empêche, elle a un caractère opposé à sa soeur, c’est fréquent dans la japanimation mais je sais pas si c’est forcément logique, enfin je suppose que quand un a un comportement trop dans l’extrême, l’autre a tendance à aller dans l’autre extrême pour compenser mais bon, ça arrive un peu trop souvent quand même dans les animes, enfin beaucoup de personnages sont stéréotypés aussi, ça doit jouer.

Denpa teki32

Deuxième nuit. La rencontre avec le meurtrier. Confrontation finale ? On a que 40 minutes donc forcément.

Bon, Juu se balade encore en pleine nuit, j’explique pas comment il l’a trouvé dans les détails parce qu’on s’en fout, vous avez qu’à voir l’anime et bref, il met K.O. le gars en faisant un poing américain avec sa montre après s’être bien fait latter, comme c’est le héros. Ensuite il appelle l’ambulance ou les flics et manque de se faire avoir mais Ame tape le gars avec un bloc de béton et là tu te dis deux choses : « Cette fille est hyper forte en fait, où elle cache ses muscles ? » & « S’il est pas mort après s’être pris ce truc sur le crâne, je ne comprends plus rien à la biologie, mais bon, peut-être que le monde merveilleux des animes a une solution. ».  Là, ellipse où on suppose qu’ils ont rameuté la cavalerie histoire de pas avoir à faire le sale boulot eux-mêmes. Surtout que le gars avait tué un gars juste avant et était assis en train de le regarder, on sait pas pourquoi il restait là à attendre comme s’il voulait qu’on l’attrape mais bon, s’il s’était barré, la deuxième nuit ça aurait été aussi un cadavre et ça n’aurait pas été concordant avec le statut de héros de Juu vous voyez. Ah, juste, information tout de même importante, Juu a trouvé le gars par un appel masqué (avec fausse voix et tout, ils ont sûrement le portable de je sais plus quel anime imouto pour faire ça dans la précipitation) indiquant où il était. Bref, ellipse, et Ame est invitée par Juu chez lui, elle doit être super heureuse, la preuve on voit son sourire ses yeux et ça suffit pour me rendre heureux aussi personnellement. Tenez, je partage mon bonheur avec vous.

Denpa teki33

Aussi, j’aime les yandere donc forcément, Ame est mon type. Mais trop badass pour moi, toutes les yandere sont badass j’ai l’impression, c’est pas juste.

Bref, Juu dit qu’Ame peut lui demander ce qu’elle veut et qu’il le fera en remerciement de lui avoir sauvé la vie et pour s’excuser du fait qu’il l’ait soupconnée d’être la tueuse à la batte. Ame, pure comme elle est, lui demande de lui faire des enfants (ah désolé, c’est dans Mirai Nikki ça) de lui permettre de rester auprès de lui et lui en bon tsundere répond qu’elle peut faire comme elle veut. Tu as carte blanche Ame, profites ! Bon, d’ailleurs, je suis déçu, on n’a pas le reste de leur nuit ensemble, ils ont pu faire n’importe quoi, on en sait rien et c’est un peu rageant mais après, même si Ame est une yandere, c’est des japonais donc je ne m’inquiète pas trop non plus.

Le temps de la déclaration pour Miss Deredere est venu ! On sait pas pourquoi ce timing en particulier mais okay, elle est mignonne donc on s’en fout.

Denpa teki35

Brusque changement de personnalité et on se rend compte qu’en fait elle n’était qu’à moitié Dere et cachait un côté Yan ! Quel choc, moi qui pensais qu’ils garderaient au moins une fille normale dans cet anime !

N’empêche, je schématise mais c’est plutôt bien mis en scène, même dans la voix, l’expression faciale et tout. Enfin, ils font de bons trucs, vraiment, et comme je suis nul et que de toute manière cet article est déjà bien suffisamment long, je ne peux pas en parler, estimez-vous soit chanceux soit obligés de voir l’anime, soit les deux. Pas d’autre choix possible. C’est la mort sinon. Par poison puis coups de battes.

Bref, le héros se fait laminer, c’est classique, enfin c’est moins classique que ça soit par une fille folle qui le tabasse à coup de battes et lui brise les os mais soit, il va forcément faire quelque chose de cool à un moment et renverser la situation. Et en fait non, Miss continue en racontant qu’elle s’est fait violer par son voisin schizophrène et délirant et qu’il s’est mis à tuer puis qu’elle est devenue une voyeuriste sadique, c’est assez violent ce qu’elle raconte tout de même parce qu’on sent qu’elle souffre beaucoup aussi et que sa réaction est humaine même si folle, ah aussi elle nous apprend que c’est elle qu’a passé l’appel (mais on ne sait toujours pas comment elle a changée sa voix) et qu’elle voulait se débarasser de l’autre pour pouvoir savourer la démolition de Juu sans aucunes contraintes. Bref, c’est Ame qui vient le sauver alors qu’il faisait quelque chose de très humain aussi qui consiste à dire qu’il a peur de mourir et tout et tout et que bref Satsuki Miya ou la Miss Yandere a tort de le sur-estimer comme elle le considérait elle-aussi comme un roi, j’ai compris un peu perso le délire sur le roi mais bon, c’est pas non plus très intéressant je trouve donc j’ai eu la flemme d’en parler. Enfin, à la fin, il récupère son statut de héros en protégeant Ame d’un coup de couteau et en enlacant Miss Yandere qui vient donc de lui planter un couteau dans l’estomac je suppose vu la localisation mais bon, je suis pas sûr. C’est mignon tout plein et c’est très humain comme moment, en plus le héros récupère sa légitimité sans faire quelque chose d’abusé donc je suis définitivement pour. Miss devient folle parce qu’elle a eu un hug de son amoureux tout en lui plantant un couteau dans le corps en même temps ce qui, pour une yandere de type B, est l’équivalent d’un orgasme. Ame sort son super taser de la mort qui immobilise, en fait elle l’avait déjà fait une fois mais la première fois Miss Yandere avait une plot armor et avait pu se relever sans problèmes au bout de quelques secondes, sans difficultés à bouger. Bon, comme Ame commence juste à utiliser le taser, contrairement au parapluie, elle a peut-être aussi mal visée, on peut pas être badass avec toutes les armes. Enfin voilà, Juu est sauvé, Miya on sait pas du tout ce qu’il lui arrive, elle va sûrement rester dans un asile jusqu’à la fin de ses jours et se masturber en repensant au moment où elle a planté Juu et qu’il l’a enlacé, tout en pleurant vu qu’elle pourra pas le refaire à nouveau, le gars dont je sais plus le nom et on s’en fout parce qu’il a que dalle en temps d’apparition au final s’est suicidé peu après avoir été arrêté, on suppose qu’il n’avait pas de séquelles autres que celles de départ après s’être pris le bloc de béton mais bon, on en sait rien, il est mort donc on s’en fout, et Ame rend visite à Juu à l’hôpital pendant qu’il se repose pour les os de son bras et de sa jambe qui ont été complètement réduits en miettes à coup de batte, j’ai de la peine pour lui, on sait même pas combien de temps il est resté d’ailleurs.

Denpa teki36

Une belle image finale en tous cas, ils ont beaucoup de belles images je trouve, vous devriez voir cet anime rien que pour ça, tiens.

Bref, fin, les deux personnages principaux sont ensemble et s’entendent bien, il pleut plus et on voit les deux yeux de la yandere pendant qu’elle regarde le ciel bleu censé sans doute symboliser leur « bel avenir » (même s’ils en chient pas mal ensuite mais ça c’est dans l’autre oav et la light novel).
Bon, juste un point sur la bande-son, je l’ai trouvée en adéquation avec l’oav dans l’ensemble (mais bon, je suis quasiment incapable de me souvenir de ne serait-ce qu’une seule ost, faut dire qu’elles sont pas jouées longtemps après), et l’ending collait avec l’ambiance pour la musique mais sans, ça aurait été pareil à mon avis, surtout que les paroles sont pas très intéressantes par-rapport à l’oav.
Sinon, j’ai la flemme de faire une conclusion mais bon, je pense que vous avez dû comprendre pourquoi j’aime cette oav en lisant l’article, la folie est présentée de manière plutôt réaliste, les comportements aussi et ils ne vont pas dans la demi-mesure (même si parfois ils en font trop et du coup on a une vision trop noire de la folie). Et bon, je trouve le tout très bien fait sur la structure et l’art.

Fin de ce très long billet, merci d’avoir lu pour ceux qui l’ont fait, je vous comprends pour les autres, regardez l’anime plutôt que de lire ça, c’est mieux. Comme c’est mon premier billet, j’aimerais bien les avis de ceux qui l’ont lus et même de ceux qui ne l’ont pas lus à la limite pour me dire pourquoi ils ne l’ont pas fait (oui, même dire que c’est parce que c’est trop long, je le sais déjà mais ça me gêne pas qu’on me le confirme, je ne pense pas que je pouvais en dire moins personnellement même si j’ai fait certes 9 ou 10 digressions, minimum, mais les digressions faisaient partie de ma pensée, je suppose).

Histoire de vraiment conclure, j’attribue le Potato Seal of Approval à cet anime :Potato seal of approval2

Potato vous souhaite un bon visionnage et vous remercie d’avoir accepté d’entendre parler de cet anime.

Ps : Lemuria est le nom d’un supposé ancien continent englouti et qui devait se tenir il y a des millénaires entre l’Inde et l’Océanie, en tant que jonction.

Re-Ps : Ah sinon, chalut tout le monde, je suis nouveau, ravi de vous rencontrer :3 Enfin, j’en ai déjà fait chier certains en commentaire mais voilà, je tenais à me présenter un tant soit peu en tant que nouveau billetteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *