Pourquoi Fate/Zero c’est cool : Episode 1 : Mon épisode pilote favori.

Kiritsugu vous le confirme, dans cet épisode, on va s'éclater.

Kiritsugu vous le confirme, dans cet épisode, on va s’éclater.

Soryont K. Albrius Quand on me demande : « Quel est ton anime préféré ? » Je réponds immédiatement et sans réfléchir : Fate/Zero.

Je suis un Type-Moon-fag. Ou Type-Lunatic. Bouuuh, bouuh, shame on me. Ayant du temps à perdre, et ayant décidé de l’employer à répondre à mes propres questions (Et au passage peut-être partager ma passion de la licence Fate/series), j’ai décidé de commencer une série d’articles sur cet anime.

J’ai découvert la licence en 2013. Oui, si tard. En vérité, mon Otakuisme (Qui sait vraiment comment définir un Otaku ? Otakisme, maybe ?) est plutôt récent. Avant, je passais tout mon temps à regarder Reborn ! et des vidéos youtube.

Toute la série Fate/Zero, ou presque, est géniale. C’est le seul anime que j’aie vu auquel je mettrais 10/10, ou 9,5/10, avec Neon Genesis Evangelion et Cowboy Bebop (Et Clannad (LolNOPE)).

Avant d’attaquer l’épisode en lui-même, finissons de raconter notre vie et parlons de Fate/Stay Night. J’ai découvert Fate/Stay Night en 2013, en Newfag que je suis, après qu’un ami m’ai spammé jour et nuit, en me suppliant de le regarder. Pour ceux qui ne connaissent pas, Fate/Stay Night, c’est à la base un Visual Novel, plus précisément un eroge, ou jeu érotique, qui a été adapté en anime. Sans érotisme, l’animé, enfin… Je l’ai regardé, j’ai trouvé que c’était un anime sympathique, mais un peu longuet. A part les épisodes avec Archer (« Kyaa Kyaa Archer Kyaa Kyaa ») il n’a rien de mémorable. Cependant, il permet de prendre ses marques avec la licence et de bien comprendre l’univers, partie intégrante du Nasuverse. Si vous n’avez pas vu Fate/Stay Night, allez vous rusher la série (Et l’excellent film Unlimited Blade Works (oui je suis dithyrambique) qui raconte une histoire alternative) avant de lire l’article qui suit.

PS : L’article sera illustré avec plein de screens. Parce que je le peux. Et aura plein de sauts à la ligne, parce que je sais pas structurer un texte, j’aère trop. M’en voulez pas, c’est ma première fois !

Fate/Zero // Studio : Ufotable // Débuté en Octobre 2011 // Série en 25 épisodes // Réalisateur : Ei Aoki // D’après un Light Novel de Gen Urobuchi.

La première chose que l’on remarque, c’est que cet épisode fait plus de 40 minutes. Pourquoi ça ? Parce qu’il adapte le prologue du Light Novel. Et y’en a des choses à adapter.

Déjà parce que Gen il aime bien faire des histoires pleines de complications, et surtout parce que y’a une foule de personnages. Mais genre un paquet. Et à part dans cet épisode où le cadre va vite se poser, il va être difficile d’identifier clairement le héros de l’histoire. A des moments, on se demande même si Urobuchi lui même le sait.

Ensuite, parce qu’il y a plein d’éléments de scénario à poser.

D’abord, une petite scène au début de l’anime, qui spoile Fate/Stay Night : La naissance D’Illyasviel Von Einzbern.

Si c'est pas une famille toute heureuse et chaleureuse ça.

Si c’est pas une famille toute heureuse et chaleureuse ça.

Et oui, premier SPOILER : Illya est la sœur de Shiro. Enfin sa sœur adoptive. C’est pour ça que je vous ai dit de voir F/SN avant, vous étiez prévenus.

Et que voit-on sur le dos de la main du monsieur ? Un Command spell. Ouhlala c’est du foreshadowing ça.

Bon, je suis très sarcastique, mais pour être honnête le début de l’épisode est pas excessivement cool. Mais bon, faut bien commencer.

Et là, Ufotable a décidé de nous montrer qu'animer des beaux châteaux, ils savent faire.

Et là, Ufotable a décidé de nous montrer qu’animer des beaux châteaux, ils savent faire.

On a droit à un petit logo de bon aloi, pour nous montrer qu’on regarde bien le bon anime, oui, sait-on jamais.

Et là je remets un screen parce que franchement, ce plan, il est genre trop bien foutu.

Et là je remets un screen parce que franchement, ce plan, il est genre trop bien foutu.

Et là, on a deux autres persos importants, voir même trois, mais j’y reviendrais dans un futur article, qui sont présentés. Le premier est Tohsaka Tokiomi, père de Tohsaka Rin. Le second, c’est lui.

Nan, en vrai, en y repensant, ils pètent la joie les persos de cet anime

Et lui, il s’amuse deux fois plus que Kiritsugu.

Kotomine Kirei. Un des personnages qui évolue le plus de l’anime. La suite nous le dira.

Ah, et y’a aussi son père, Kotomine Risei, mais on s’en fout un peu.

On nous explique ensuite en quoi consiste le cœur de l’intrigue, L’AVENTURE comme dirait l’autre, la guerre du Saint Graal.

Pour ceux qui n’ont toujours pas vu Fate/Stay Night, la guerre du Saint Graal (Ou Holy Grail War) c’est l’affrontement de sept mages, qui invoquent chacun un servant (Esprit héroïque d’une légende historique, comme le roi Arthur par exemple) d’une classe différente entre : (De tête, tmtc)

-Saber, classe de servants spécialistes de l’épée, et du combat au corps à corps, avec deux trois capacités comme pouvoir monter à cheval ou certains véhicules avec une habileté correcte.

-Lancer, classe de servants spécialistes de… La lance. Ouah. Rien à dire de plus, à part que tous les Lancer jusque ici pètent la classe.

-Archer, classe de servants spécialistes de… Et bah non, du combat à distance, raté. Et de l’agilité aussi, par exemple Archer de F/SN utilise deux petites épées au corps à corps… Mais bon lui c’est un cas à part.

-Rider, ma classe favorite, spécialistes des montures en tout genre. En général, un bon Rider a une monture divine/bénie/légendaire/WHATEVER et une maîtrise dans une autre capacité. Plus de détails quand nous verrons ce servant en action.

-Caster, un lanceur de sort. En gros, un super-mage.

-Berserker, un… Berserk. Les servants de cette classe n’ont que pour simple caractéristique le fait d’avoir succombé à la folie dans leur vie.

-Et enfin Assassin, un servant discret et meurtrier. Parfait pour les lâches et les faibles.

Le dernier duo Maître/Servant qui reste complet quand tous les autres auront été éliminés recevra le Saint Graal, qui permet d’exaucer un vœu, par miracle. Attention, pour éliminer un duo Maître/Servant, il suffit de tuer le Servant. Tuer le Maître n’est pas obligatoire. MAIS ATTENTION², un maître qui n’est pas mort peut passer un contrat avec un servant sans maître si il est à nouveau choisi par le Saint Graal.

J’espère que vous avez compris l’explication au dessus, parce que tout l’anime se base dessus. Désolé si je n’ai pas été clair, l’anime explique mieux que moi.

Bref, comme le dit Tokiomi, C'EST LA GUERRE.

Bref, comme le dit Tokiomi, C’EST LA GUERRE.

Sauf qu’ici commencent les problèmes. En effet, Kirei et Tokiomi sont tous deux choisis pour la guerre par le Saint Graal. Et évidemment, le père de Kirei est choisi pour être le juge de cette guerre. Donc évidemment, EVIDEMMENT, y’a du copinage et du « faisons en sorte que le Saint Graal tombe entre de bonnes mains ».

Et oui, tournons autour de Kirei, il acceptera plus facilement !

Et oui, tournons autour de Kirei, il acceptera plus facilement !

Voilà comment tourne le monde des Tohsaka. Notre monde aussi, hein, vous me direz.

Ce copinage >:( C'est honteux, voyons.

Ce copinage >:( C’est honteux, voyons.

Kirei est ensuite envoyé au japon pour étudier la magie (PARCE QUE OUI, LA MAGIE N’EXISTE QU’AU JAPON COMME DANS TOUS LES ANIMES, MÊME SI IL EST BIEN DIT DANS F/SN QUE L’ASSOCIATION DES MAGES EST EN ANGLETERRE) et l’épisode continue après nous avoir appris que Kirei a perdu récemment sa femme et n’a donc plus de raison de vivre. Mais Tokiomi vient de lui en fournir une, alors tout va bien~

Bon, je viens de consacrer plus de 1200 mots à juste 5 minutes de l’anime, donc on va accélérer un peu, hein.

On nous présente ensuite un nouveau personnage : Kariya. Et qui voit-on apparaître par la même occasion : la femme de Tokiomi, Tohsaka Aoi, et par extension :

RIN, le perso le plus aimé/détesté de F/SN est de retour ! En version minuscule et inutile !

RIN, le perso le plus aimé/détesté de F/SN est de retour! En version minuscule et inutile! Qui en plus nous offrira un épisode super chiant !

Et nous apprenons aussi que Sakura, de F/SN aussi, est la soeur de RIN ! PAF ! SPOILER ! Et qu’elle a été enlevée de force à la famille Tohsaka par la famille Matou, qui est la famille dudit Kariya ! Dis donc, le monde est petit !

On en apprend plus sur Kariya, et il s’avère qu’il a quitté le monde de la magie et son père, Matou Zouken, à la suite d’un différent. Je ne vais pas détailler plus que ça, passons à la suite.

Ce qui est particulièrement intéressant dans ce pilote, c’est la façon qu’à l’histoire de nous présenter tous les personnages et leurs raisons de combattre, pour poser l’intrigue et immédiatement codifier l’univers dans lequel on va les voir évoluer. Ce qui me sert de transition parfaite pour le prochain personnage présenté, par le biais de Kiritsugu.

C’est plutôt deux personnages qui sont ici présentés. Kayneth El-Melloi Archibald, et Waver Velvet.

Kayneth, en gros, c'est la caution racisme-élitisme.

Kayneth, en gros, c’est la caution racisme-élitisme.

 

Et Waver la caution voyage initiatique. Avec en bonus du foreshadowing.

Et Waver la caution voyage initiatique. Avec en bonus du foreshadowing.

Et ainsi Waver participa à la guerre du Saint Graal.

Pendant ce temps, chez Kirei et Tokiomi, le PREMIER SERVANT APPARAÎT MAIS OUI ET C’EST :

Assassin. Meh, pas mon préféré.

Assassin. Meh, pas mon préféré.

(Edit : à partir de ce moment, je me sers d’une RAW, donc plus de sous-titres sur les screens, YAY)

Après un long discours de Kiritsugu, on a une présentation bien précise de 5 des maîtres, et un peu d’indices sur la relation qui va naître entre lui et Kirei, et pas dans le sens auquel vous pensez, hein. Les deux sont en fait le même genre de personnes, cherchant le sens de leur vie dans le changement perpétuel. Kiritsugu en tuant. BEAUCOUP. Kirei en étudiant plein de sujets différents mais ne se passionnant pour aucun d’entre eux. Leur discours croisés finissent sur Kirei qui se demande comment Kiritsugu a réussi à donner un sens à sa vie et sur ce dernier qui se demande pourquoi Kirei participe à la guerre du Saint Graal. Relation à suivre, donc.

Pendant ce temps, comment se porte Kariya ? Ma foi, fort bien \o/

Pendant ce temps, comment se porte Kariya ? Ma foi, fort bien \o/

On voit bien que quelque chose ne va pas, mon petit Kariya. Tu es un peu.. Pale ! (Cheveux gris = Bien, donc ça va, t’as pas trop perdu). Zouken est un scumbag, et ouah, Kariya a des trucs qui bougent sous la peau ! Et c’est des insectes ! L’award du self-sacrifice va donc à Matou Kariya ! C’est la fête. Tout ça pour sauver une fille qui sera même pas intéressante dans F/SN. Heureusement qu’elle l’est dans Heaven’s feel (Dont, je le rappelle, l’anime sort dans l’année, joie). Et en plus, il lui reste qu’un mois à vivre. Heureusement que la guerre commence avant ça, sinon, ce serait un peu triste, hein?

(Malgré ce que je viens de dire, Kariya est un de mes personnages favoris de cet anime, ne vous méprenez pas).

Waver vous présente un moyen original et gratuit de se loger ! Utile en cette période de crise.

Waver vous présente un moyen original et gratuit de se loger ! Utile en cette période de crise.

Une scène avec Waver ! Doublé par mon doubleur favori qui double mon personnage favori : Daisuke Namikawa qui double aussi Isana Yashiro de K Project ! (C’était le point seiyuu) Notre caution évolution a été choisi pour la guerre du Graal ! Surprenant… Et le petit Waver a même récupéré une maison et hypnotisé les propriétaires pour se faire passer pour leur petit fils. Très douteux moralement, mais bon, au moins, il paiera pas d’hotel.

Après ça, un peu plus de Kiritsugu qui nous révèle son choix de Servant qui sera SABER ! Ouah, original, et pas du tout révélé dans F/SN, non non non.

Un peu de sub parce que j'adore ce plan.

Un peu de sub parce que j’adore ce plan, et puis bon faut bien illustrer mon propos.

Bon, après voilà, hein, je pense qu’on sait tous qui est SABER, sinon désolé de vous avoir spoilé, encore une fois. Puis Ilya qui en rajoute une couche comme quoi Kiritsugu ses idéaux sont trop purs etout… Après, c’est pas faux, mais voilà.

Sinon derrière Kariya en chie à mort et fait des promesses qu’il pourra peut-être pas tenir, yay. Ce personnage c’est tellement la joie, encore pire que Kiritsugu pour le coup. Surtout que bon, il a quand même qu’une chance sur sept de réussir, c’est pas fameux.

J’ai plus de chances de réussir mon semestre, et pourtant dieu sait qu’il est mal parti.

Fate-1-16

Voici venir le plan final de l’épisode : L’invocation de cinq des servants. Car comme vous le remarquez, nous n’avons pour le moment que six maîtres sur sept. Le prochain arrivera plus tard.

Cette scène servira aussi de bilan à l’article. Résumons : nous avons eu dans cet épisode : la présentation de la guerre du Saint Graal, la présentation des SIX personnages principaux, je répète SIX PERSONNAGES PRINCIPAUX ce qui justifie en soi la longueur de l’épisode, le développement approfondi de quatre de ces personnages (car Kayneth et Tokiomi sont un peu oubliés, surtout Kayneth. Heureusement, vu que je l’aime pas particulièrement), l’explication des raisons de Kariya pour participer à la guerre avec un plus grand focus sur lui sur la fin, et aussi l’apparition du premier servant, mais pour quelques secondes seulement. Enfin bref, beaucoup de choses. Et pour conclure, on a ici l’apparition de cinq personnages supplémentaires, par leur invocation.

Et en plus le rite d’invocation a quand même vachement la classe. Kiritsugu se permet même de nous spécifier qu’il est supposément simple car le Graal fait la moitié du boulot, ce qui nous permet d’imaginer quel genre de rituels font les mages d’habitude. Et j’aimerais pas être un mage.

Et le plan le plus iconique des Fate/ avec Saber. "Toho; Anata wa, watashi no master ga ?"

Et le plan le plus iconique des Fate/ avec Saber. « Toho; Anata wa, watashi no master ga ? »

Pourquoi est-ce que cet épisode est mon pilote favori de tous les épisode 1 que j’aie vu ? Parce qu’on y apprend plein de choses, parce qu’il a une replay value absolument infinie une fois qu’on a vu l’anime, et parce qu’il m’a fait découvrir mon anime favori, tout simplement. Oui, je sais, c’est court pour une réponse au titre de l’article, mais voilà, hein.

Voilà, sur ce, je vais finir sur plein de screenshots, et vous dire : à la prochaine pour un futur article ! C’était Soryont K. Albrius, votre serviteur (Ou devrais-je dire, Servant ? Ahahahahaha). Et je dis beaucoup Voilà. Voilà.

Oh mon dieu, j’ai écrit mon premier article jamais sur un blog ! Et il fait plus de 2400 mots ! Pour fêter ça, un peu de RIDER.

Fate-1-18

Grr grr Rider pakontan

PS : A la fin de l’épisode, on a l’opening, Oath Sign, par LiSA (Angel Beats version Yui, Sword Art Online). Et il est BIEN.

PLUS DE SCREENSHOTS:

4 commentaires sur “Pourquoi Fate/Zero c’est cool : Episode 1 : Mon épisode pilote favori.

  1. Elwingil Elwingil dit :

    J’ai jamais vu un article dégoulinant autant de passion. C’en est émouvant. Enfin, moi, tant que ça parle de Rider, je suis joie, donc je ne critiquerai pas.

    Il y a une chose que tu dois lire si ce n’est pas déjà fait, les fameux résumés du blog « This, That & Whatnot », je te mets les liens vers Fate Zero et UBW, c’est vraiment un bon (et long) moment à passer :
    http://derpcakes.tumblr.com/post/57503867945/more
    http://derpcakes.tumblr.com/post/46138797771/a-masterlist-of-the-fate-zero-summaries-season-1

    C’est pas clair dans l’article, mais au vu de certains descriptions et explications, je suppose que tu n’as pas lu le vn ? Chope-le vite, c’est bonnard.

    • Soryont K. Albrius Soryont K. Albrius dit :

      Oui, je n’ai effectivement pas lu le LN, et je sais que je dois le lire, mais bon, je suis pas non plus totalement confiant en mon anglais donc j’attends un peu.
      Ensuite, oui, je suis Derpcakes sur tumblr et j’ai déjà lu tous ses posts absolument hilarants sur l’anime. Mais franchement j’ai adoré. Surtout celui sur UBW. Dont j’ai d’ailleurs acheté le BLU-RAY par Kaze parce que coeur.
      Enfin, pour la PASSION. Bah désolé si ça transpire autant, mais je tiens vraiment à montrer que j’aime cet anime et qu’il est BIEN.
      Ah, oui, et Rider… Bah c’est RIDER quoi.
      Mon premier commentaire, émotion :’)

      EDIT : Si tu parlais du VN F/SN, j’ai fini la route Fate, et je suis à la moitié d’UBW et boarf, un peu chiant pour le premier, super cool pour le deuxième. Mais je l’ai perdu avec mon ancien pc :’)

  2. Elwingil Elwingil dit :

    Le problème de la 1ère route c’est qu’elle est encore plus chiante si tu as déjà vu l’animé.
    Rechope-toi donc le vn le et finis-toi UBW (du coup tu détesteras le film parce qu’il ne développe pas le quart de la moitié du commencement d’un seul passage du jeu en plus de trahir complétement le sens des combats en général) puis dévore HF, qui a peut-être un début un peu awkward par rapport aux deux autres, mais sa fin est juste de feu de dieu.

    Et t’inquiète, je te reprochais pas de t’exprimer avec autant de verve et d’expansivité, je trouvais au contraire que ça venait du fond du cœur, très mignon :3

  3. Soryont K. Albrius Soryont K. Albrius dit :

    C’est vrai que UBW le film c’est un peu une suite de combats. Et ouais, Heaven’s feel m’intéresse pas mal, mais je sais plus si je l’ai dit dans l’article mais Ufotable va normalement en faire une adaptation animé.

    Dans ce cas je ferais en sorte que les prochains articles ne perdent pas de cette PASSION de la jeunesse o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *