Robotics;Notes 17 – Quand soudain… un robot !

R;N17-01

La réunion des Personnages Inutiles Anonymes

 

SuryceEpisodes précédents : 15, 16

J’ai une confession à vous faire. Si on me demandait ce que vaut l’anime Robotics;Notes, je répondrais sûrement quelque chose comme « c’est assez médiocre ». Mais si on me demandait si j’aime cet anime, ma réponse serait un peu différente. Je… ne m’ennuie pas en regardant Robotics;Notes (et peu d’animes médiocres peuvent s’en vanter), cet anime est même suffisamment intriguant pour que je revienne mater avec envie l’épisode suivant chaque semaine, et peu de bons animes peuvent s’en vanter. J’ai laissé tomber Mawaru Penguindrum au bout d’un quinzaine d’épisodes parce que, malgré que chaque épisode soit excellent, l’anime ne me donnait aucune raison de mater le suivant.

Mais si Robotic;Notes arrive aussi facilement à créer des attentes, c’est peut-être aussi parce qu’il y répond faiblement et qu’on a toujours les mêmes depuis le premier épisode, ce qui est difficilement acceptable pour un anime aussi long. C’est pour ça que même si j’apprécie l’anime (d’une certaine manière), je ne peux pas laisser passer sans mot dire sa structure narrative désastreuse et ses mauvais choix scénaristiques qui ont gâché le potentiel d’une série aux idées de base originales et intéressantes.

Et c’est dommage car cet épisode-ci aurait pu être bon, si ce n’était pas pour le build-up (développement) inefficace des précédents.

Robotics;Notes // Studio Production I.G // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 22 épisodes // Réalisateur: Kazuya Nomura

R;N17-02

L’épisode s’ouvre sur une scène de deuil pour Miss Combini qui va poser l’ambiance pour le reste de l’épisode. Je n’ai rien à reprocher à cette scène en elle-même, mais comme la semaine dernière, elle échoue à vraiment émouvoir parce que Miss Combini était un personnage secondaire non-développé.

Mais c’est les conséquences de l’accident du robot qui sont ensuite explorés dans le reste de l’épisode. Lunettes-kun est à l’hôpital et le club de robotique est dissous, avec ordre de démonter tous leurs prototypes. Pour la première fois dans l’anime est ainsi introduit une remise en question de l’ambition des personnages principaux. Un robot géant est après tout un gros machin en métal qui marche et qui pourrait écrabouiller un binoclard peu prudent au moindre faux mouvement malheureux. C’est un questionnement intéressant mais en même temps cela met en lumière plusieurs problèmes : déjà, je me demande toujours si ce n’est pas un peu trop tard (cinq épisodes restants !) pour un tel développement qui met en pause une intrigue qui n’avance déjà pas beaucoup.

Mais ensuite, on peut aussi se demander pourquoi ce genre de questions, sur les conséquences et enjeux de la construction d’un robot géant, n’ont pas été posées avant. Ce n’est pas censé être le sujet ? On en revient toujours à ce scénariste qui a consumé tellement de champignons qu’il ne se rend pas compte qu’il pourrait consacrer un anime entier à ce genre de questions et créer ainsi la série de mécha la plus originale et la plus intéressante jamais faite. Mais non, les IA moe et les éruptions solaires, c’est tellement plus passionnant…

Aki noie son chagrin sur /b/

Aki oublie son chagrin sur /b/

Mais ce rare développement est aussi celui de notre couple principal, Kai et Aki, qui ont enfin le droit à une bonne scène (la première, que ce soit ensemble ou individuellement). Aki est enfin confronté à un obstacle majeur dans son ambition, qui va révéler son manque de confiance en elle et la nécessité que représente pour elle la finalisation du robot, dans le but de prouver qu’elle a autant de valeur que sa grande soeur (dont on nous a par contre jamais vraiment montré le génie alors que c’est du coup important pour la caractérisation d’Aki).

Malgré la dissolution du club et ses cauchemars, Aki décide envers et contre tout de continuer le projet, et demande de l’aide qu’à Kai, notre héros peu héroïque et surtout son ami d’enfance. Mais celui-ci rappelle à Aki ses responsabilités et accepte de l’aider qu’à l’unique condition qu’elle le batte à Kill-Ballad, un jeu de mecha en ligne. Un défi qu’il force régulièrement sur les gens qui lui demandent un service, ce qui est au probablement une manière d’esquiver les corvés puisqu’il est dans le top 5 des meilleurs joueurs du jeu. Mais cette fois il utilise le jeu pour tester la détermination d’Aki et lui faire avouer sa véritable ambition derrière la construction du robot (mais à ma grande déception elle ne finit pas sa phrase). Kai se laisse finalement battre, avant de réconforter une Aki qui a pour une fois besoin de plus qu’une citation de Gundam pour se remotiver. C’est vachement cool d’avoir enfin le droit une scène à peu près touchante… mais j’ai encore une fois un problème avec.

R;N17-04

En théorie, ce n’était pas foncièrement une mauvaise idée de nous présenter un personnage de très mauvaise volonté pour accentuer le moment où il allait justement se décider à aider quand on en a le plus besoin de lui. Sauf qu’en pratique ça veut dire que le spectateur s’est tapé un héros inactif, je-m’en-foutiste et chieur avec ses potes pendant une quinzaine d’épisodes. C’est un prix cher à payer pour un résultat qui ne casse pas non plus trois pattes à un canard. Un personnage connard comme le Dr. House fonctionne parce qu’il est actif, la série tient même sur ses épaules à lui seul : il fait avancer l’intrigue tout en étant la principale source d’humour. Mais un chieur inactif comme Kai est une plaie à suivre pour le spectateur et le rebute carrément alors qu’il est censé s’identifier à lui.

Dans ces conditions, Kai aurait dû être un personnage secondaire et Aki l’héroïne principale dont on suit le point de vue. Après tout, c’est elle le premier déclencheur de l’intrigue (côté robot en tout cas) et c’est elle qui a une vraie motivation ; là où Kai se contente de réagir aux évènements qui l’entourent sans en être tout à fait un acteur. Mais bon, ce serait plus un anime harem du coup, hein… ?

 

Cela aura pris deux épisodes entiers mais le dernier rapport (qui est en fait une commande) de Kimijima est enfin téléchargé et l’intégralité des rapports ont été diffusés dans le monde. On se demande toujours où Kimijima voulait en venir avec ses conditions à la con si le but est bien de tout diffuser au lieu de révéler secrètement les rapports à une seule personne élue, mais au vu des évènements, j’ose croire qu’on va enfin obtenir des réponses et que l’intrigue va se bouger un peu.

Au fait... c'est qui qu'est de corvée de balayage aujourd'hui ?

Au fait… c’est qui qu’est de corvée de balayage aujourd’hui ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *