Love Live! School idol project 01 – Je vous aime, Banzai !

Elles constatent les ventes de la saison 2.

Elles constatent les ventes de la saison 2.

 

Apey Love Live! est un peu l’anime du moment au Japon. La saison 2 est en train de battre des records niveau vente, les singles et albums se vendent par camion et la popularité du groupe lié à la franchise, µ’s, ne cesse de grandir. 

Mais quand est-il de la qualité de l’anime ? A-t-on le droit à un anime destiné uniquement à promouvoir un groupe de musique et à vendre des singles, ou est-ce qu’on a quelque chose d’autre en plus ? C’est ce qu’on va essayer de comprendre en regardant déjà le premier épisode.

Love Live! School idol project // Studio Sunrise // Hiver 2013 // 13 épisodes (avec un oav et une seconde saison de 13 épisodes après) // Réalisateur : Kyogoku Takahiko (réalisateur de tout les clips musicaux de Love Live!) // Anime licencié par Crunchyroll

Love Live! est un projet cross-média débuté en juillet 2010 et co-développé par le magazine Dengeki G’s, le label Lantis et le studio Sunrise. Le projet met en scène un groupe d’idols fictif, devenant idols pour pouvoir sauver leur école de la fermeture. Lors des deux premières années pourtant, point d’anime mais beaucoup de chansons, et un manga qui essaye de mettre timidement en scène l’histoire.

Le partenariat avec Dengeki G’s permet de faire participer les lecteurs au développement du projet. En effet, de nombreux sondages de popularité sont organisés par le biais du magazine pour déterminer quelle idol sera au poste de center lors du prochain clip, quels seront la coupe de cheveux ou les vêtements que porteront les idols lors du clip, etc. Même les noms du groupe (µ’s) ainsi que des sous-groupes (Printemps, BiBi et lily white) ont été décidés par ce biais. Ce n’est pas un procédé nouveau pour ce magazine, mais j’aime beaucoup cette initiative.

 

Bokura no LIVE Kimi to no LIFE, premier clip vidéo. Oui, c'est moche.

Bokura no LIVE Kimi to no LIFE, premier clip vidéo. Oui, c’est moche.

 

Mais voilà, on ne peut pas dire que µ’s soit réellement populaire à ses débuts. Les musiques sont plutôt bonnes, ou en tout cas dans la moyenne que ce peut proposer un groupe d’idols classique. Les clips vidéos sont tous dans un mélange de 2D / 3DCG, et le moins que l’on puisse dire c’est que ce n’est pas toujours très joli. Mais c’est tout. Pour le moment, on n’avait aucun réel background au niveau des personnages ; si ce n’est le peu qu’on avait pu voir sur le manga ou lors des clips vidéos. Et qui a vite été balayé par l’anime (OK, sauf Nico x Maki). Car après tout, qui se souvient de la déclaration d’Honoka à la fin du clip de Snow Halation ? (PS : sans doute le meilleur clip de µ’s, d’ailleurs)

L’anime est donc sorti en janvier 2013 histoire de donner un gros boost à la franchise. En même temps que l’album μ’s Best Album Best Live! Collection qui n’est rien d’autres que la compilation de toutes les chansons que le groupe ou les sous-groupes ont pu sortir depuis leur création. Une trentaine de chansons, et finalement un produit idéal pour attirer les nouvelles personnes qui découvrent le groupe par l’intermédiaire de l’anime. Et ils sont beaucoup : encore aujourd’hui cet album continue de ranker (plus de 90 000 exemplaires vendus à l’heure où j’écris ces lignes) dans les charts japonais, un an et demi après sa sortie. Un excellent (et réussi) coup marketing, en gros.

 

(づ。◕‿‿◕。)づ

(づ。◕‿‿◕。)づ

 

Juste avant d’analyser l’épisode 1 de l’anime, je vais juste présenter visuellement les membres du groupe. Le groupe µ’s est composé de neuf membres, qui sont les suivants (de gauche à droite sur l’image juste au dessus) :

  • Nozomi Tojo (VA : Kasuda Aina), troisième année au lycée
  • Eri Ayase (VA : Nanjo Yoshino), troisième année
  • Kotori Minami (VA : Uchida Aya), deuxième année
  • Honoka Kousaka (VA : Nitta Emi), deuxième année
  • Umi Sonoda (VA : Mimori Suzuko), deuxième année
  • Maki Nishikino (VA : Pile), première année
  • Nico Yazawa (VA : Tokui Sora), troisième année
  • Hanayo Koizumi (VA : Kubo Yurika), première année
  • Rin Hoshizora (VA : Iida Riho), première année

On peut maintenant enfin lancer ce premier épisode.

 


 

« Et je vais bientôt me casser une jambe en tombant des escaliers »

 

L’introduction permet de présenter simplement le contexte de l’anime. La directrice du lycée Otonokizaka annonce la fermeture prochaine de l’école, et nos trois lycéennes en deuxième année Honoka, Umi et Kotori n’en reviennent pas et sont choquées. Et même très choquée, pour le cas de Honoka.

 

Ce premier épisode est un véritable festival pour les têtes d'Honoka

Ce premier épisode est un véritable festival pour les têtes d’Honoka

 

Puis, l’opening. Une véritable performance d’idols (chorégraphie + chanson) de la part de nos neuf protagonistes, entrecoupée de quelques petites scènes en 2D (dont une certaine scène créatrice de montages sur internet). On constate bien l’évolution de la 3D entre celle plutôt approximative des premiers clips et celle de l’opening. L’animation est très dynamique et la musique (Bokura wa Ima no Naka de par µ’s) est très catchy. C’est sans doute un de mes openings préférés de cette année 2013.

Le thème de la chanson est évidemment très bien choisi. Ici on parle de l’adversité et de la difficulté de devenir une idol. Mais heureusement, tant qu’on aime ce qu’on fait, qu’on travaille et qu’on est ensemble, on peut tout réussir !

 

LoveLiveEP1-07

L’opening en 3D est plutôt de bonne qualité

 

Mais revenons-en à l’épisode. PLOT TWIST : tout ceci n’était qu’un rêve !

 

LoveLiveEP1-08LoveLiveEP1-09LoveLiveEP1-10LoveLiveEP1-11LoveLiveEP1-12

 

Et bien, non.

Sauf que Honoka découvre qu’elle n’avait visiblement rien compris à la situation : l’école ne fermera que lorsque tout les élèves auront été diplômés. Donc, dans trois ans. Mais l’école n’acceptera plus de nouveaux élèves durant cette période. Ce qui est plutôt triste.

On peut se poser des questions aussi sur le timing de l’annonce. Mais apparemment, tout a été décidé seulement en début d’année : le nombre d’inscriptions à l’école est passé en dessous d’un quota obligatoire, et du coup c’est la sanction. D’ailleurs, on apprend aussi pendant ce temps là que Kotori est la fille de la directrice, mais qu’elle n’était pas au courant de la fermeture de l’école. Durant ces explications on a aussi le droit à la première apparition du couple (oui oui, ceux qui ont écouté Glass no Hanazono comprennent) du conseil des élèves, Eri et Nozomi.

 

Nozomi et Eri, respectivement vice-présidente et présidente du conseil des élèves.

Nozomi et Eri, respectivement vice-présidente et présidente du conseil des élèves.

 

Honoka a alors sa première idée de génie : l’école n’étant pas véritablement populaire, il faut donc réfléchir à mettre en avant les points forts de l’école pour pouvoir espérer attirer plus de monde l’année prochaine.

Mais.

L’école n’a pas grand chose à proposer. Les infrastructures sont bonnes, certes. Mais on ne peut pas mettre en avant grand chose de plus : par exemple, les résultats des clubs étant inexistants. Alors OK il y a une statue qui permet de faire des magnifiques poses, mais c’est malheureusement le genre d’arguments qui ne convainc que les personnes comme moi (et n’étant pas une fille, je ne peux pas rentrer dans l’école :<).

C’est donc sous la déprime que Honoka rentre chez elle. Et ce n’est pas terminé, car elle découvre également que sa petite soeur Yukiho (VA : Touyama Nao) ne veut absolument pas entendre parler d’Otonokizaka car elle veut rentrer au lycée UTX l’année prochaine, le lycée ultra-populaire du moment. Mais Honoka, envahie par la nostalgie de l’album photo de sa mère, elle reste motivée à trouver un moyen d’empêcher la fermeture de l’école.

Ah, sinon, les parents de Honoka s’occupent d’une boutique de confiseries japonaise. Je dis ça, je dis rien.

 

Joli magazine.

Joli magazine.

 

Du coup, Honoka réussi l’exploit de se lever tôt le lendemain pour aller à UTX pour comprendre pourquoi c’est l’école du rummel. Et elle est visiblement impressionnée.

 

LoveLiveEP1-19

Une personne louche apparaît alors à l’écran

"Honoka ! Tu ne comprends pas pourquoi je suis plus populaire que toi ?"

« Honoka ! Tu ne comprends pas pourquoi je suis plus populaire que toi ? »

 

Honoka rencontre ainsi Nico en tenue de camouflage, qui lui explique la vie : les personnes qui rendent populaire UTX ne sont rien d’autres qu’A-RISE, un groupe de school idols qui font des représentions dans l’école.

 

Hanayo et Rin ne manqueraient pour rien en monde une perfomance d'A-RISE. Sur un écran, dehors, sans que ce soit en live

Hanayo et Rin ne manqueraient pour rien en monde une performance d’A-RISE.

 

On a le droit du coup à une performance « live » d’A-RISE (on les voit juste sur un écran géant dehors). Et le moindre que l’on puisse dire, c’est qu’elles sont assez impressionnantes. L’animation est ici tout en 2D et de qualité, et la chanson, Private Wars, dans un style très différent de l’opening, est aussi catchy.

 

A-RISE, la classe

A-RISE <3

La scène épique : le pamphlet tombe.

« Le pamphlet m’en tombe »

 

Honoka reçoit un nouveau choc (ça commence à en faire beaucoup dans ce premier épisode), et ça ne l’empêche d’avoir une nouvelle fois THE BEST IDEA EVER. Et elle s’empresse de la dévoiler à Kotori et Umi : « Et si on fondait notre propre club d’idols ? »

Sauf que l’idée n’est pas réellement dans le goût d’Umi. En effet, son argumentation est assez intéressante : pour avoir du succès en tant qu’idols, il faut beaucoup travailler et s’entraîner. Et en plus, le succès est loin d’être garanti. Umi n’est donc pas prête (pour le moment…) à sacrifier son année pour devenir une idol.

 

Les fantastiques têtes d'Umi commencent dès l'épisode 1

Les fantastiques têtes d’Umi commencent dès l’épisode 1

Sonoda "Kotoura-san" Umi

Sonoda « Kotoura-san » Umi

 

En parallèle de cette discussion, on découvre aussi qu’Eri et Nozomi sont elles-aussi prêtes à faire n’importe quoi pour sauver l’école. Mais la directrice leur dit « niet », car elle pense qu’elles ne peuvent rien y faire et qui vaut mieux qu’elles se concentrent sur l’amélioration de la vie des dernières étudiantes restantes. C’est vrai, après tout qu’est-ce que des lycéennes pourraient faire pour sauver une école entière ? Heureusement, on est dans un anime et on aura donc vite la réponse.

Du côté d’Honoka, elle reste convaincue que son idée est bonne malgré les remontrances d’Umi. Et elle commence aussi à se faire stalker par le personnage omniscient de la série, ce qui est toujours un bon signe dans le scénario. Sauf qu’elle commence à remarquer une douce voix venant de la salle de musique…

 

LoveLiveEP1-27LoveLiveEP1-28LoveLiveEP1-29

 

On découvre ici le dernier personnage du futur groupe, Maki. Qui interprète au piano et au chant Aishiteru Banzaai!, la première chanson « non-originale » de l’anime (il s’agit de la seconde chanson du quatrième single de µ’s, Mogyuuto « love » de Sekkin Chuu!). C’est honnêtement le premier moment dans l’anime où je me suis dit : « wow, ah ouais quand même ». Je suis obligé d’avoir la même réaction que Honoka devant cette représentation : « Une voix magnifique » « Je suis tellement ému ». Franchement, c’est réellement à partir ce moment-là que j’ai pensé que Love Live! pouvait être un anime avec quelque chose en plus.

Sauf que… Honoka va un peu tout gâcher en lançant la phrase que vous avez tous entendu dans l’Animegraphy 2013 (non ? allez regarder cet excellent amv) : « Veux-tu devenir une idol ? » Et Maki a une réaction assez réaliste : « Euh… Mais je ne te connais même pas ». Encore un nouvel échec pour Honoka qui se dirige tranquillement vers la dépression, la drogue et les putes.

Du côté d’Umi par contre, elle est en train de se perdre dans ses illusions, et c’est très drôle à regarder.

 

LoveLiveEP1-30LoveLiveEP1-31LoveLiveEP1-32LoveLiveEP1-33LoveLiveEP1-34

 

Cela nous permet de voir qu’Umi n’est pas honnête avec elle-même (je n’ai jamais dit que c’était une histoire avec des personnages originaux :’D ) et que, oui, être une idol la tracasse bien. Après un passage de flashback assez anecdotique sur les trois filles de deuxième année, où on découvre que Honoka a toujours eu des idées à la con même étant jeune ; Umi et Kotori constatent que Honoka travaille ses pas de danse et son sens du rythme. Umi comprend enfin la vie et décide officiellement de rejoindre l’Honoka-team.

Ah, et Kotori ? En gros, elle était toujours d’accord dès le début avec Honoka. On a ainsi le droit à trois membres pour le début de notre club d’idols !

 

Pouvoir de l'amitié <3

Pouvoir de l’amitié <3

 

Sauf que la réalité n’est pas aussi simple. Honoka propose le club d’idols au conseil des élèves (donc à Eri et Nozomi)… Mais elle se fait refuser. Au début, c’est uniquement parce qu’il faut au minimum 5 membres pour former un club (la bonne grosse excuse classique, en gros).

Mais lorsque Eri demande les réelles motivations de la création du club, elle refuse catégoriquement sa création. Elle reprend des arguments qui rappellent sensiblement ceux que la directrice lui a donnée : les clubs ne sont pas là pour recruter de nouveaux étudiants. Profiter à fond des deux dernières années de lycée.

Après cette réunion, Nozomi dira à Eri qu’elle n’est pas honnête avec elle-même. Oui, dans toute cette saison 1 il y aura beaucoup de personnages comme cela.  Du côté de l’Honoka-team, on constate les dégâts : tant que le club n’est pas officiel, pas de local, pas de budget, pas de réservation possible pour l’amphithéâtre de l’école…

 

Eri n'a pas l'air très convaincu par Honoka. Je la comprends

Eri n’a pas l’air très convaincu par l’argumentation d’Honoka

 

Et ainsi on arrive à la fin de l’épisode où tout les personnages (Honoka, Umi, Kotori, ainsi que Nozomi et Eri de leur côté) se demandent : qu’est-ce qu’on va pouvoir faire ? Et on arrive à l’ending de l’épisode… mais l’épisode n’est pas terminé.

 

LoveLiveEP1-37

« Mais qu’est-ce qu’on va pouvoir faire ?! » « UNE CHANSON » « Ok »

 

En effet, l’ending est juste la suite de l’épisode. On a le droit à une nouvelle chanson originale : Susume Tomorrow (par… µ’s, même si la chorégraphie contient uniquement les trois deuxièmes années). La chanson est pas la meilleure, la chorégraphie, idem. Mais les paroles reflètent exactement ce que pense Honoka à ce moment : « Je pense avoir une opportunité » « Je ne veux pas regretter » « Je veux aller de l’avant ».

Mais au delà des paroles, cet ending est assez difficile à interpréter. Car ouais, on arrive au seul moment de l’épisode qui n’est pas vraiment réaliste. Ben oui, comment elles ont pu improviser une chanson et une chorégraphie comme cela sans entraînement ? En terme de mise en scène c’est très bien trouvé, mais cela n’est pas très cohérent avec tout ce qu’il s’est passé dans l’épisode. Ou même tout ce qu’il se passera par la suite.

C’est seulement à partir de l’épisode 2 qu’on aura le droit à l’ending « normal » : Kitto Seishun ga Kikoeru, interprété par les différents personnages selon les épisodes. Une chanson très réussie aussi (et si vous le pouvez, écoutez aussi l’autre chanson du single, Kaguya no Shiro de Odoritai qui est sans doute ma chanson favorite de µ’s à ce jour).

 

♫ Je danse à côté des voitures car je suis un personnage en 2D ♫

♫ Je danse à côté des voitures car je suis un personnage en 2D ♫

 

Du coup, l’épisode se termine sur Honoka. Déclarant que, oui, elle reste encore motivée à devenir une idol. Histoire de ne pas avoir de regrets.

 


 

Conclusion sur l’épisode :

La première chose qui m’a vraiment frappé durant cet épisode, c’est qu’il est très drôle. Grâce à Honoka et Umi notamment, Nozomi dans une moindre mesure. Elles ont des personnalités assez fortes qui leur permettent de tenir le côté comique de l’épisode. Et on a réellement vu à peine la moitié du cast principal. L’animation et la bande son sont aussi soignés. En soit, l’épisode est vraiment réussi car il introduit bien la majorité du futur groupe µ’s, ainsi que leur futur rival A-RISE. En outre, l’épisode est fun et les chansons sont bonnes. Et le meilleur reste à venir, notamment l’excellent et émouvant troisième épisode.

Mais maintenant, est-ce que je vous conseille l’anime ? En résumé, je pense que si la j-pop et le slice of life ne vous dérange pas, je ne vois pas pourquoi vous ne pourrez pas apprécier cet anime. Outre ses personnages, l’anime est réellement intéressant car il donne une personnalité plutôt cohérente à toutes les filles du groupe (ce qui entraîne énormément de shipping, évidemment). L’anime donne aussi un contexte aux premières chansons du groupe. Et le plus important : l’anime raconte l’histoire de la création du groupe. Tout n’est pas parfait bien sûr : je ne suis par exemple pas très fan du côté dramatique forcé de la fin de la saison 1 (à l’inverse des derniers épisodes d’iDOLM@STER que je trouve, eux, réussis). Mais tout cela est grandement compensé par les excellents personnages et chansons qu’offrent l’anime.

Les deux saisons sont de qualité assez équivalentes, pourtant ils ne se concentrent pas sur les mêmes choses. La première saison se préoccupe plus de la création du club et du recrutement. La seconde quant à elle se concentre sur du slice of life et de la compétition. Je préfère personnellement la saison 2, car je trouve qu’ils ont très bien abordé la fin de la saison (ce dernier épisode ;_;), à la différence de la saison 1.

Cela beau être un anime d’idols, l’anime est plus construit comme un slice of life de « club » (voire même de sports) : je veux créer mon club, j’ai besoin de membres, je m’entraîne, j’ai des compétitions. Sauf qu’ici, point de club de karuta ou de koto, mais un club d’idols. Je pense que c’est ce point principal qui rend l’anime de Love Live! bien différent des autres animes d’idols.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *