Oreimo S2 14 – « Choisis ta route et fonce vers ta bad ending ! » (1/3)

"Bon... Comment expliqué de manière claire et pas trop énervé tout ce bullshit ?"

« Bon… Comment expliquer de manière claire et pas trop énervé tout ce bullshit ? »

 

MunnyCe billet, résumant les épisodes 14,15 et 16 de Oreimo S2 a été séparé en trois pour être plus facile à lire. Pour lire la 2e partie, c’est ici. Pour lire la 3e partie, c’est .

Et aussi, la série est disponible chez Wakanim

CET ANIME EST DE LA MERDE !!!

Voilà, c’est tout ce que j’avais à dire sur ces 3 derniers épisodes d’Oreimo. Merci de m’avoir lu.

Ouais, j’peux pas me contenter de ça je suppose. Dommage, ça résumait bien ma réaction à chaud… Ok, trêve de plaisanterie maintenant.

Je résume le contexte : Cela doit faire maintenant 2 mois que le dernier tome du light novel d’Oreimo est sorti au japon. Autant dire que le dénouement de cette série était déjà connu par tout les fans de la série ayant Twitter ou traînant sur des sites comme 4chan. Malgré tout, l’anime s’était arrêter à la fin de la saison dernière peu avant ce fameux dénouement donc pour certains, le suspense était resté intact. Mon cas ? Je fais parti de ceux qui connaissait le final mais sans rien savoir du comment on allait y arriver.

Je préviens donc : le billet qui va suivre va spoiler sans vergogne la fin de Oreimo et va tenter d’être le plus objectif possible sur le pourquoi de la première phrase de cet intro. Et pour le coup, les 3 épisodes vont être passé en revu. Je vais tenter de rendre ça le moins lourd possible mais je promets rien.

Ha et dernière précision : oui, nombre de choses qui vont être dit seront des remarques qui descendent plus le light novel que l’anime en lui même… Oui mais voilà, l’anime a choisi d’adapter de manière direct et (je suppose) à la lettre le light novel. Et en plus, on est sur un blog de critiques d’animes. Donc voilà, c’est l’anime que je vais descendre ici. Sur ce…

Ore no Imôto ga Konna Ni Kawaii Wake Ga Nai. // Studio A-1 Pictures // Débuté en avril 2013 // 16 épisodes // Réalisateur : Hiroyuki Kanbe

L’anime a le bon goût de nous remettre en flashback la dernière scène en rapport avec l’intrigue, à savoir Ayase qui se fait rembarrer par Kyousuke car celui-ci en aime une autre. Quand on a pas eu le temps de se refaire les derniers épisodes, c’est appréciable de nous replacer rapidement la situation. S’en suit Kyousuke fixant son calendrier, la date du 21 décembre puis celle du 24, et enfin générique. Générique dont le changement notable est une confrontation façon « Kirino VS Kuroneko » mais entre Kirino et Manami. Retenez-bien ce « petit » détail.

 

Il ne fait pas bon être le héros en période de Noël...

Il ne fait pas bon être le héros en période de Noël…

 

Alors que Kyousuke marche en plein marché de Noël le soir (je suppose donc qu’on est le 21 décembre, nan ?), celui-ci se remémore des moments qu’il a passé avec Ruri lorsqu’ils sortaient encore ensemble, tout en se disant « Il y a quelque chose que je dois lui dire. ». Je sauterais le fait que cette phrase me fout assez mal à l’aise dans la mesure où elle est adressée directement au spectateur histoire de dire « Bon, t’es prêt ? Voilà enfin ta scène avec Kyousuke et Ruri qui reparlent serious buisness » là où une phrase directement sortie de sa tête aurait fait plus crédible. Mais vous allez vite voir que cet anime et la crédibilité, ça fait bien plus que 1.

Un effet dramatique pour le perso qui va avec...

Un effet dramatique pour le perso qui va avec…

 

Bref. Alors que Kyousuke se met à courir dans une ruelle (alors qu’il était au marché y a 2 minutes hein…), Ruri se montre devant lui. Car elle savait qu’il allait venir. Parce qu’ils sont sortis ensemble pendant l’été et que leurs âmes sont encore connectés. Et c’est après beaucoup de bafouillage et même des larmes que Kyousuke annonce à Ruri qu’ils ne peuvent pas sortir ensemble car il aime déjà quelqu’un. Elle réagit donc… en se cachant derrière son rôle de Kuroneko (qu’elle renomme à la fin de sa tirage Yamineko), en déchirant en mille morceaux devant lui son cahier avec tous ce qu’elle voulait faire avec lui, en lui disant qu’elle savait que ça allait finir comme ça, en pleurant/criant devant lui sans qu’il fasse quoique ce soit… et elle reprend son chuunibyou pour faire une dernière tirade avant de partir. Et Kyousuke reste là sans rien dire et sans bouger.

 

J'suis désolé mais là, tu peux ne t'en prendre qu'à toi ma grande

Là j’suis désolé mais tu peux t’en prendre qu’à toi même ma grande.

 

Je vais pas le cacher : derrière Saori, Kuroneko est mon personnage préféré de Oreimo. Cette scène aurait vraiment pu être touchante et me faire tirer des larmes. Sauf que cette scène est encore un exemple de l’absurdité des réactions des personnages. Elle l’a quitté parce qu’elle voulait que lui et Kirino soit franc l’un envers l’autre. Pourquoi alors pleurer autant quand il lui dit qu’il aime quelqu’un d’autre ? Pourquoi déchirer le cahier où elle avait clairement dessiné le frère et la soeur réconciliés ? Pourquoi se réfugier de manière complètement aléatoire derrière son chuunibyou ? Non, je suis pas un sans coeur, je peux parfaitement imaginer sa tristesse. Et je me suis d’ailleurs senti triste pour elle devant cette scène. Mais sa réaction est juste exagéré. Et ça plus un Kyousuke qui reste comme un con sans emmètre un son, ça n’en rend la scène que moins crédible… et donc l’impact en est clairement diminué.

 

Toi aussi, invite ton frère/ta soeur à sortir pour Noël ! Même si c'est dans 4 mois !

Toi aussi, invite ton frère/ta soeur à sortir pour Noël ! Même si c’est dans 4 mois !

 

Ce qui me dérange encore plus est la scène qui suit : Kyousuke qui parvient à convaincre Kirino de sortir ensemble le soir de Noël (notamment parce que des eroges et goodies spéciaux sont disponible ce soir là). Sauf qu’on le voit sortir cette phrase avec un beau sourire sur le visage. Oui, on a eu 2 minutes avant un Kyousuke en larmes et presque culpabilisant devant son ex et on le retrouve la scène suivante tout souriant… Je demandais pas tout un épisode de mélodrame mais est-ce-qu’une scène de 30 secondes montrant qu’il s’en voulait un peu était de trop ?

(Question purement rhétorique : l’anime a sauté des pans entiers du light novel pour finir Oreimo cette saison donc oui, il faut croire qu’A-1 Pictures n’avaient pas 30 secondes à gâcher pour ça…)

 

Kirino qui, en bonne otaku, fête Noël avec sa waifu.

 

On se retrouve ensuite en pleine ville avec justement Kirino et Kyousuke profitant de leurs journées pour aller chercher les produits de Noël, jouer à un eroge dans un hôtel et surement d’autres choses qui ne nous est pas montré ici. C’est après que Kirino ait fêté Noël avec sa nouvelle waifu (oui, les otaku ont parfois des rituels bizarres) que elle et Kyousuke décident de sortir de l’hôtel. Après 2-3 répliques sur Kirino et son futur départ, Kyousuke dit de manière sec à Kirino qu’il aime quelqu’un…et il n’a pas le temps de finir sa phrase que celle-ci se barre en courant. Et ça donne lui à une course poursuite assez divertissante à voir Kyousuke courir comme un malade pour rattraper sa soeur (qui fait de l’athlétisme, je le rappelle). Et alors qu’il invoque le président du club de jeu ou son meilleur pote (qui lui ont tous 2 prêtés des vélos par le passé), une voiture se gare à la hâte à coté de lui avec à son bord Saori, sa grande soeur et Kuroneko qui stalkaient tous les trois Kyousuke et sa soeur.

 

Saori est moe ! Ton argument est invalide !

Saori est moe ! Ton argument est invalide !

 

Et là dessus, j’irais vite : Une réplique placée rapidement qui explique que Saori et sa soeur se sont réconciliés ==> objectivement bien. La grande soeur qui sort une excuse bidon pour qu’on ait une Saori faussement moe ==> subjectivement méga-bien. Kuroneko qui vient pour voir Kyousuke se confesser ==> c’est officiel, Kuroneko est une putain de sado-masochiste !

Donc Kyousuke fini par rattraper Kirino et celui-ci lui dit banco qu’il l’aime. En public. Bon, les gens qui sont autour ne savent pas forcement qu’elle est sa soeur donc à ce niveau, ça passe encore. Sauf que… SAUF QUE ! Lorsque que Kirino lui demande ce qu’il a fait des autres filles qui lui ont dit qu’elles l’aimaient, il n’a même pas le temps de répondre puisqu’il y a DEUX PUTAINS D’ENCEINTES SE TROUVANT DANS LA VOITURE DE SAORI QUI DIFFUSENT UN MONTAGE AUDIO DE KURONEKO AVEC LA VOIX DE KYOUSUKE AVOUANT QU’IL AIME SA PETITE SOEUR !!!

 

JE SUIS DÉSOLÉ ! CA-NE-PASSE-PAS !!!

JE SUIS DÉSOLÉ ! CA-NE-PASSE-PAS !!!

 

Pendant 26 secondes, tout un quartier entend la voix d’un mec avouant qu’il ne peut pas sortir avec une fille car il est, je cite, « un pervers qui est tombé amoureux de sa petite soeur ». Des dizaines de gens aux alentours peuvent voir le mec en question lui même choqué. Et il en remet une couche une fois le montage fini en ajoutant qu’il ne sera plus jamais aussi populaire et qu’il n’a même pas pu toucher la poitrine d’une fille ! Et je vous passe les détails pour donner directement le sommum : Kirino qui lui dit de dégager car il est flippant, qu’elle le déteste… et qui 30 secondes après répond « Oui » quand Kyousuke lui demande de l’épouser (alors qu’il n’a même pas 19 ans !!!).

 

Et ouais Asuka, tu peux aller te recoucher : tu peux céder ton titre de pire tsundere de l'animation revient à Kirino

Et ouais Asuka, c’est fini : tu peux céder ton titre de pire tsundere de l’animation revient à Kirino (source)

Dans quel monde, dans quelle dimension, dans quel espace-temps un truc pareil est-il possible… Heureusement, l’épisode 14 se termine là.

Suite ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *