Noucome 05 – 06 – 07 : Duel of the Fates

Ma réflexion lorsque j'aurais terminé la série, la votre après avoir lu l'article

Ma réflexion lorsque j’aurais terminé la série, la votre après avoir lu l’article

Elwingil

Triple post, mozheurefoqueur.

Episodes précédents : 1, 2-3-4

Le 9 est sorti, mais je vais d’abord clore l’arc du tournoi. Oui, un arc de 3 épisodes.

Ore no Nounai Sentakushi ga, Gakuen Love Comedy wo Zenryoku de Jama Shiteiru
//Diomedea//Réalisateur : Inagaki Tayuki  (Rosario+Vampire, Sunabouzu)//débuté en octobre 2013 //10 épisodes

Aimez-les, ils vont le rendront bien

Aimez-les, ils vous le rendront bien

Introduction de nouveaux personnages : Yuragi, autoproclamée petite sœur universelle (ce qui renseigne assez bien sur sa fonction) elle rejoint l’équipe des 5 Rejetés pour le tournoi.

Tout à coup, Kishin

Tout à coup, Kishin

Yumeshima, le plus gros malade de l’école qui ne semble répondre à aucune logique. Ce qui est bien pratique puisque fondamentalement cette série n’en a pas.

Tout à coup, Monogatari

Tout à coup, Monogatari

L’épisode 5 est très particulier d’un point de vue visuel ; certains plans sont réutilisés sans arrêt comme des travelling serrés sur les visages ou les camarades de classes qui assistent immobiles à la scène (honteusement repompé des épisodes précédents) on a droit à plusieurs séquences où les personnages parlent hors-champ tandis que la caméra suit…  autre chose. Et puis cette fameuse image des tables empilées.

Je veux bien y voir une allusion à Shaft, c’est un pastiche comique. Mais ça me donnerait presque l’impression inquiétante que cette série veut se prendre au sérieux…

Noucome ep 05 05

Bon d’accord, peut-être pas tant que ça mais…

Noucome ep 05 13

Oh, et puis zut.

Créer un harem pour les nuls (ouvrage recommandé par Momo) chapitre 11 : Exemples à ne pas suivre

Créer un harem pour les nuls (ouvrage recommandé par Momo)
chapitre 11 : Exemples à ne pas suivre

Le QCM absolu (les choix, pour ceux qui suivent) n’aide pas Kanade dans sa tâche pour recevoir une déclaration d’amour de toutes les filles du tournoi. Il a l’inspiration soudaine de jouer sur l’ambiguïté du verbe aimer (to like / to love) et valide ainsi avec plus ou moins de problèmes et de chantages Yuoji, Konagi (de façon totalement rushé, on sent le manque de temps), Yuragi et Ayame à la poitrine pas très naturelle. La présidente, très louche, refuse de lui accorder ce qu’il désire à moins qu’il ne remporte le tournoi.

C'est une belle histoire...

Ils se sont croisés au bord du chemin…

Pour Yukihira, il a recours à la méthode infâme et meurtrière de la séduction par peluche mignonne interposé en faisant du cosplay de cochon blanc. Ignorant son identité, elle va se confier à lui et révéler sa  vraie nature. Mais Kanade va tout oublier à cause d’une proposition fumeuse du QCM – et au passage se faire effacer son dossier de photos pornos. Détail inutile mais j’y tenais pour insister sur la profondeur psychologique du personnage de Kanade.

L’épisode 6 est présentement moins drôle, Yukihira prend la moitié du screentime et l’ambiance se veut moins porté sur le délire que les sentiments, ou du moins une caricature de romantisme. Si ce n’est pas déplaisant ça jure quand même un peu avec ce qui a été fait jusqu’ici.

A noter que le QCM se fait justement plus discret qu’au début de la série, et c’est pas plus mal.

L'enthousiasme du public est indescriptible

La rencontre se déroule dans un enthousiasme indescriptible

Le tournoi tant attendu va enfin commencer : les membres des deux équipes vont s’affronter en 1 contre 1 au cours de 5 manches dont les règles seront tirés au sort – et le titre de l’article prend enfin du sens.

Premier duel : interprétation

Fuis, j'ai les cheveux roses

Fuis, j’ai les cheveux roses

Yuragi remporte la victoire en jouant la yandere malgré tout l’investissement du vice-président Soka dans son rôle de père au foyer.

Deuxième duel : lutte sur ring huilé

Viens Amo, y a du catch !

Viens Amo, y a du catch !

La partie semblait largement dominée par Yuoji jusqu’à ce qu’une glissade la projette hors du ring et qu’elle finisse dans une position compromettante – elle ne fait que perdre son short, c’est très safe cette série en fin de compte. Dans son genre. Visuellement.

Konagi gagne donc par forfait, Yuoji ayant perdue toute volonté de combattre, mortifiée que Kanade ait vu sa culotte.

La rencontre se poursuit dans un enthousiasme indescriptible

La rencontre se poursuit dans un enthousiasme indescriptible

 

Troisième duel : combat de surnoms

Ferait-elle le poids face à Misaka Mikoto ?

Ferait-elle le poids face à Misaka Mikoto ?

Yukina laisse la victoire à Ayame à la suite d’un match acharné. On vous confirme officieusement que cette poitrine n’est pas naturelle.

Mais c'est un personnage récurrent dans les ecchi voyons...

Mais c’est un personnage récurrent dans les ecchi voyons…

 

Quatrième duel : concours d’insultes

Je n'ai toujours rien compris à ce qu'il se passe et je continue

Fuis, je ne sais pas ce que je raconte

Yumeshima s’étant barré de la rencontre pour des raisons qui n’appartiennent qu’à lui, c’est Chocolat qui est prise comme remplaçant. Je sais que le comique de ce mec vient en grande partie du fait qu’on ne sache rien de lui, mais ptain, j’aurais bien aimé le voir un peu plus.

Toya refusant d’insulter une fille dans sa grande gentlemenitude, la victoire de Chocolat remonte le score à 2 partout. Je tiens encore sur ma chaise.

La rencontre arrive à son terme dans un enthousiasme indescriptible

La rencontre arrive à son terme dans un enthousiasme indescriptible

 

Cinquième et ultime duel : pierre-feuille-ciseau

Ce screenshot ne peut malheureusement pas retransmettre l'intensité de la scène

Ce screenshot ne peut malheureusement pas retransmettre l’intensité de la scène

Dénouement abrupt de cet affrontement au sommet remporté par Kanade, offrant ainsi la victoire à l’équipe des 5 Rejetés – qui n’avait pas réussi à se mettre d’accord sur un nom plus cool.

La présidente honore sa promesse et annonce au micro qu’elle aime Kanade –  trop zélée pour être honnête. Le public a apprécié cette déclaration, je vous jure.

Dieu, m'entends-tu Dieu ?

Dieu, m’entends-tu de là-haut ?

Réalisant que sa mission n’a pas été encore validé parce que Chocolat a rejoint le tournoi après coup,  Kanade l’interpelle à travers le stade, Chocolat donne une réponse immédiate, le public est content.

La rencontre s'achève dans un enthousiasme indescriptible

La rencontre s’achève dans un enthousiasme indescriptible

La scène suivante est censurée par le générique de fin.

Noucome ep 07 18

Un commentaire sur “Noucome 05 – 06 – 07 : Duel of the Fates

  1. Baschien Baschien dit :

    « C’était du grand n’importe quoi mais c’était fun quand même ! » sera ma réaction à l’anime en général et à cet article :3
    Ceci dit, l’anime est plus n’importe quoi et plus fun quand même, tu peux mieux faire !
    Sinon, quand on sort d’Onimonogatari, c’est assez frappant de voir une salle de classe ainsi, la possible référence m’a fait assez sourire. Et d’ailleurs, c’est vrai que la partie sur Yukihira tranche un peu mais je l’ai bien appréciée, on dirait qu’ils se prennent au sérieux que quand il s’agit des chara-développement des personnages principaux,et au fond, par-rapport à d’autres scènes avant et après, ça jure pas tant que ça.
    Bref, je compte sur toi pour les 3 derniers épisodes :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *