Shirokuma Cafe 01 – Les pandas, c’est surpuissant!!!

Panda, ou LA raison de suivre l’animé :3

Panda, ou LA raison de suivre l’animé :3

Ginjou Bonjour, je me présente, Ginjou, et je viens ici principalement pour réparer une injustice immonde, à savoir faire connaître cet anime malheureusement  presque inconnu de la communauté française qu’est Shirokuma Cafe. Oui, rien que ça mes chers.

L’anime étant un slice of life, il est plutôt simple à résumer. On suit simplement la vie quotidienne d’un Ours Blanc nommé Shirokuma (ours blanc en japonais), propriétaire d’un café appelé Shirokuma Cafe, soit le café de l’ours blanc. Je pense que vous commencez à percevoir le schéma de nommage ultra perfectionné qui va être utilisé tout le long de l’anime. Et afin que vous ne soyez pas perdu, il faut savoir que tout ce beau monde vit dans un univers où les animaux sont tous anthropomorphes et vivent en cohabitation avec les humains.

Shirokuma Cafe – Polar’s Bear Cafe – しろくまカフェ / Studio Pierrot / Diffusé du 05 avril 2012 au 28 mars 2013 / 50 épisodes / Réalisé par Masuhara Mitsuyuki / D’après un manga de Aloha Higa

Continue la lecture

Psycho Pass 02 – Chibig Brother

Parce que mes talents à Paint doivent être exploités

Parce que mes talents à Paint doivent être exploités

 

Amo

Ok, allons y, avec six mois de retard je me suis enfin lancé dans la grande aventure Psycho-Pass, bien alléché par l’opportunité de voir Kana Hanazawa dans un rôle principal pendant 22 épisodes écrits par Urobuchi Gen, ce qui veut dire que y’a des chances vraisemblablement hautes qu’a la fin elle pète un cable et bute tout le monde, ce qui serait une morale amusante.

L’épisode 1 était très emballant, nous mettant direct dans le bain avec de l’action, une animation un peu molle et une présentation rapide de l’univers. Maintenant, bam, épisode 02, l’univers commence à être vraiment présenté, l’héroïne développée et il y’a des robots tous mignons. Alors, qu’est-ce que ça vaut que cette histoire de Psycho-Pass, d’humains dont la santé mentale est mesurée en temps réel et de pistolets qui peuvent lire la dite santé mentale et agir en conséquence quasiment d’eux-même ?

RAPIDE ANALYSE CRITIQUE DE L’EPISODE 2, BAM, TOUT DE SUITE, MAINTENANT.

Psycho-Pass // Production IG // Débuté en automne 2012 // 22 épisodes //Réalisateur: Shitoani Naoyoshi (Blood C le film, Windy Tales, Tokyo Marble Chocolate)

Continue la lecture

Sakurasou no Pet na Kanojo 24 – Kyou no Hi wa Sayounara~

 

Oui Sakurasou, tu as bien grandi depuis le temps (image extrait de l'épisode 18)

Oui Sakurasou, tu as bien grandi depuis le 1er épisode (image extrait de l’épisode 18)

Munny Ca y est. Sakurasou, c’est fini. Il est temps de donner le verdict dessus. Amo vous a donné un aperçu de ce qu’il pensait de cet anime ici et ici, j’ai tenté de donner mon avis assez global sans faire mon fanboy pour les épisodes 22 et 23. Sauf que pour ce dernier épisode, je ne pouvais pas ne pas dire ce que je pense personnellement de cette série.

Cette série est pour moi un petit bijou. Une série pas parfaite bien sur, mais qui vaut largement le coup d’être regardé pour son histoire, pour ses personnages, pour sa manière de faire vivre les choses et bien d’autres choses encore. C’est un anime qui m’aura surpris au début, m’aura fais vibrer tout au long de son histoire et m’aura fait passer un bon moment sur la fin, sans que ce soit grandiose comme j’ai pu le ressentir pour d’autres animes.

Bref, c’est parti pour l’épilogue de Sakurasou, mon coup de coeur de ces 2 dernières saisons. Et à la Amo-style ! Car, je cite : « tout [est dit] avec une subjectivité absolument assumée parce que fuck yeah mes opinions sont extrêmement intéressantes. »

Sakurasou no Pet na Kanojo // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 24 épisodes // Réalisateur: Atsuko Ishizuka

Continue la lecture

To-Love Darkness 01 – Rize of the Fenix

L'animation japonaise en image: à gauche, Chihayafuru ; à droite, Infinite Stratos

L’animation japonaise en image: à gauche, Chihayafuru ; à droite, Infinite Stratos

 

Amo

Bon ouais, ok, d’accord, j’adore secrètement la saga To Love. Je reste ébahi par le fait que ce truc a réussi à tenir 18 tomes dans le Shonen Jump sans éveiller les soupçons et qu’il a du se stopper en plein élan à cause de soucis personnels de l’auteur (une histoire de femme qui devient cinglée et qui kidnappe son propre gosse, un truc cool.) Et quand la série revient, c’est dans le Square Jump et c’est dans ce magazine de la Shueisha pourtant assez grand public que les mecs décident que les règles c’est pour les tatas et qu’ils vont réussir à rendre encore plus floue la limite entre érotisme et pur hentai. Et ça s’appelle To Love Darkness. Et le jour ou les autorités françaises compétentes se rendront compte que ça sort en France, Tonkam sera fermé de force et l’industrie du manga trainée dans la boue médiatique pendant un mois (jusqu’au scandale suivant, qui rendra celui-ci caduque.)

Alors du coup logiquement, voilà l’adaptation animée de To Love Darkness, sortie cet automne chez Xebec. Mais comme je suis un type consciencieux j’ai attendu la sortie des Blu Ray pour une meilleure qualité d’image, d’animation et… ok, ouais, non je déconne, c’était surtout pour les tétons.

En vrai je sais même pas pourquoi je mate ça, c’est du Xebec, ça va être nul, je devrais retourner lire le manga.

To-Love Darkness // Studio XEBEC // 12 épisodes // Débuté en octobre 2012 // Réalisateur: Ootsuki Atsushi (Ladies versus Butler, Working’!!)

Avertissement: tétons

Continue la lecture

Btooom! 12 (FINAL) – Darwin avait tort

FINI LA BRANLETTE.

FINI LA BRANLETTE.

 

Amo

J’ai une sorte de passion mal assumée envers les ouvrages comportant des survival game. Une sorte de « Bile Fascination« , si vous voulez que je vous sorte les tropes techniques. Disons qu’a la fois je trouve ça assez con et stupide comme concept, mais de l’autre j’adore voir comment les mecs vont survivre, ce genre de merde. Je chie sur Battle Royale parce que c’est beaucoup trop cruel et violent mais dès que c’est au niveau un peu inférieur, j’ultra kiffe. Genre le livre Running Man ou bien le manga Mirai Nikki. Pour résumer: quand ça affronte des gens qui se connaissent déjà pas mal, j’aime pas, mais quand c’est des parfaits inconnus c’est génial.

J’avais donc commencé Btooom au moment de sa diffusion dans l’espoir d’un truc divertissant et fun. Avec des gens QUI SE BATTENT. La bonne nouvelle, c’est que des gens se sont battus. La mauvaise c’est que c’était pas si fun que ça.

Mais que vaut l’épisode final… ?

Btooom! // Studio Madhouse // Débuté en octobre 2012 // 12 épisodes // Réalisateur: Kotono Watanabe

Continue la lecture

Robotics;Notes 15 – Plot;Mushrooms

Choisissez votre erreur scénaristique s’il vous plaît

.

SuryceSi cet épisode n’a pas été écrit sous l’effet de l’alcool ou de substances illicites alors je veux bien manger mon chapeau (imaginaire).

J’ai déjà énormément critiqué Robotics;Notes sur différentes plate-formes à propos de son scénario et ses personnages mal-exploités, mais cet épisode est tout autre chose encore. C’est un trou noir scénaristique, un amas de chaos implosé, un portail vers l’apocalypse. Vous pensez que le moe est le cancer de la japanimation ? Eh bien, ça tombe mal, la pire victime de ce cancer est un anime de mecha (supposément).

Heureusement pour moi, cet épisode a le mérite de réunir tous les défauts de la série en une seule occurrence, ce qui va me permettre de bien commencer cette série de reviews en résumant la plupart de ces problèmes.

Robotics;Notes // Studio Production I.G // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 22 épisodes // Réalisateur: Kazuya Nomura

Continue la lecture

Sakurasou no Pet na Kanojo 07 – Ma petite soeur ne peut pas être aussi pénible !?

On aurait aimé que l'épisode soit centré sur le permis de Misaki.

Soudainement, Initial D.

Amo

Après six épisodes, force est donc de constater que Sakurasou no Pet na Kanojo est une forte agréable surprise dans le petit monde très stagnant des comédies romantiques japonaises: un design certes très classique mais fort joli, des personnages solides et une intrigue qui avance un poil plus vite que d’habitude.

Voici donc mon premier billet pour ce blog, et comme vous allez le voir il met en place dès maintenant la manière dont je vais fonctionner pour mes billets hebdomadaires. En effet je vais utiliser un schéma fort simple: celui, très manichéen, du bien et du pas bien. Je vais donc scruter chaque épisode avec chaque fois un objectif: en tirer ce qu’il y’a eu de meilleur et ce qu’il y’a eu de pire. Les bonnes et les mauvaises idées, choses, tout ce que vous voulez. Le tout avec une subjectivité absolument assumée parce que fuck yeah mes opinions sont extrêmement intéressantes.

Sakurasou no Pet na Kanojo // Studio JC Staff // Débuté en Octobre 2012 // Prévu pour 24 épisodes // Réalisatrice: Ishizuka Atsuko

Continue la lecture