Prix Minorin 2013 – Jour 4 – Les prix finaux

Prêt ?

Prêt ?

Voilà c’est le dernier jour o/. On va donc enfin pouvoir dévoiler les prix ultimes, ceux qui concentrent sur eux la hype, l’importance, la PRESSION…

… enfin je crois.

Comment ça s’est passé ? Pour donner les prix, ce sont seize personnes qui ont été appelées à la barre – huit des contributeurs de Minorin ainsi que huit invités issus de milieux variés de la sphère otaku française. Ceux-ci avaient donc comme mission, si ils l’acceptaient, de voter via un système de classement. En face d’eux, vingt catégories pour lesquelles ils pouvaient faire un « top 5″, le premier de leur top remportant 5 points, le second 4 et ainsi de suite jusqu’au cinquième qui partait avec le point de consolation. Ils n’étaient cependant pas obligés de répondre à toutes les catégories, et n’étaient pas obligés de faire un top 5 complet – ils pouvaient s’arrêter à trois ou deux animes cités si ils le souhaitaient.

Contrairement aux années précédentes, cette fois-ci les jurys avaient le résultat à leur disposition avant de commenter.

Donc pour ces quatre prochains jours, chaque soir, vous aurez les résultats de quatre catégories. Qui sont les suivantes:

Mardi: Meilleur générique d’ouverture ; Meilleur générique de cloture ; Meilleure chanson ; Meilleure bande son ; Meilleur/e seiyuu

Mercredi: Personnage masculin le plus pénible ; Personnage féminin le plus insupportable ; Technique la plus à la ramasse ; Anime le plus décevant ; Studio le plus décevant

Jeudi: Meilleur personnage masculin ; Meilleur personnage féminin ; Meilleur design ; Meilleure technique ; Meilleure écriture

Vendredi: Meilleur studio ; Meilleure comédie ; Coup de coeur du jury ; Anime le plus sous-estimé ; Meilleur anime

 

Les contributeurs à Minorin qui ont participés au vote, par ordre alphabétique:

Alka AmoElKaizerElwingilMianNockYokathaking

Les contributeurs invités qui ont participés au vote, par ordre alphabétique:

  • Audrey Azura, co-fondateur de Studio-Shaft.fr
  • AxelTerizaki, fondateur de la Brigade SOS Francophone et auteur de Blind Spot
  • Kabu, secrétaire de la Nintendo League, blogueur sur Champ de Navet
  • Kolya, contributeur au forum Thalie
  • Le cercle Tsundereko – Vinhyu, Sitouanang, Kinary & Asok. Auteurs de fanzines (Zettai Ryouiki, Elyse Modern Witchcraft…)
  • Pazu, membre fondateur en 1996 d’Animint, site emblématique du paysage otaku francophone
  • Sanji, animateur de la Brigade SOS Francophone
  • Saori, contributeuse Minorin en devenir
  • ZGMF Balmung, blogueur sur Aria-nisme

Bon bah on conclut la semaine et on se prépare pour un week-end mérité ! Attendez vous à voir débarquer sur Néant Vert un « post-mortem » des prix Minorin :3.

MeilleureComedie

La comédie est un genre ultra majoritaire au sein de l’animation japonaise. Mais parmi cette production massive, quels animes ont su tirer leur épingle du jeu ?

Nouveau prix.

1ère place

Servant X Service

Comedie01

Yoka: « Je suis sûr que c’est le lobby des fonctionnaires (coucou Axel) qui permis à l’anime de prendre cette place, c’est un scandale. Je compte prochainement protester en faisant grève. »

Kabu: « C’est joli, c’est frais, ça esquive quasi totalement l’environnement lycéen, les personnages sont tous très sympathiques, mais surtout, c’est drôle. En particulier pour des spectateurs connaissant un minimum le monde du travail, il y a quelques moments délicieux. Même si évidemment ça reste très japonais et donc dans une ambiance sensiblement différente de ce à quoi on est habitué, on peut tout de même se rendre compte que pas mal de profils sont assez universels. »

Axel Terizaki: « Je sais pas, Servant x Service n’était pas aussi drôle que ça à mon goût. Moi je l’ai regardé parce que ça m’a rappelé le travail. 🙂 »

Nock: « Et là, je me rends compte que j’ai eu beau voter pour, je ne sais pas trop quoi dire. Ce n’est pas forcément la série la plus drôle que j’ai vu cette année. C’était amusant, indéniablement, mais ça ne m’a jamais fait rire aux éclats. Cela dit, Servant x Service est une bonne comédie à base de tranches de vie, avec un cadre qui change un peu du classique school life. Une série vraiment sympa qui mérite de faire partie de ce top. Après, je ne pense pas que je l’aurai mise en première place du top. »

 

2ème place (ex-aequo)

Watamote

Comedie02b

Kabu: « L’anime du MALAISE.

Sauf que perso j’ai fait que rire aux dépends de Tomoko, sans vraiment me sentir concerné par ses petits tracas. C’est assez gras, mais ça part souvent tellement loin qu’on finit par céder au délire. »

Amo: « On a souvient une notion un peu bizarre de la comédie, genre celle-ci doit être inoffensive et ne rien nous apprendre parce qu’après tout on ne peut rien apprendre tout en riant. Enfin un truc comme ça. Et c’est plutôt faux. Perso j’ai mis Watamote en n°1 indéniable parce que la série arrive à être drôle mais dans plusieurs domaines: on rigole parfois franchement, parfois on rigole jaune et parfois on rigole noir. Tous les rires sont bons à prendre et ce même si parfois en voyant Tomoko on rigole sur des situations dans lesquelles on ne se reconnait. Mais en même temps c’est un rire sain, non ? »

Yoka: « Y’a des gens qui rient sur le malaise des autres, tous ces gens qui n’ont pas de cœur. »

Audrey Azura: « Quand à Watamote… Le pire étant que je lis le manga x). Mais, déjà en manga, j’ai du mal à supporter le malaise qui ressort de cette comédie, et ça n’est vraiment pas passé en anime :/. Au final, je lis presque plus ça comme un drame et un exutoire que comme une comédie, en fait x). »

Nock: « ‘scusez moi mais là, j’ai un peu l’anus qui suinte. Non, faut croire que c’est moi le problème. Toujours est-il que cette série ne me fait absolument pas rire, avec son humour à la Hare+Guu : « eh, si on tapait en boucle sur un personnage, ça serait trop lol ». Mouaip, je suis totalement perméable à ce genre de « blagues ». »

2ème place (ex-aequo)

My Teen Romantic Comedy SNAFU

Comedie02

Yoka: « SNAFU est formidablement bien écrit et délicieusement cynique mais drôle ? C’est un de mes animes préférés de 2013 mais c’est clairement pas pour l’humour que je l’ai retenu. »

Nock: « SNAFU est une bonne série avec des bons personnages, je ne le nie pas. Par contre, j’ai pas particulièrement le souvenir de m’être marré devant. »

Amo: « Y’a « Comedy » dans le titre donc j’imagine que… ? »

4ème place (ex-aequo)

Teekyu 2 / Teekyu 3

Comedie04

Amo: « Mon dieu ce gros kiff. Une saison de Teekyu c’est douze épisodes de TROIS MINUTES donc en une demi-heure ayé tu t’es fais toute une saison. Mais ce qui est génial avec cette série c’est que même si un épisode ne fait que trois minutes t’as autant de vannes dedans que dans une saison entière de K-On. Y’a un rythme mitraillette qui fait que tout va super vite et parfois t’as pas le temps de comprendre une blague que la suivante est déjà lancée. L’humour est d’ailleurs parfois très audacieux et c’est une série ou en quinze secondes tu peux avoir une blague référentielle suivie d’une blague pipi caca suivie d’un humour de situation suivi d’un bris de 4e mur suivi d’une situation absurde qui sort de nulle part. C’est très très drôle et ça parle de Tennis à un moment mais je sais plus dans quel épisode. »

Yoka: « Les enfants, la drogue. La bonne. Celle qui t’emmène dans un trip de folie où tu es ressors sans vraiment avoir compris ce que tu viens de voir. La seule chose que je peux déclarer avec certitude : ceci n’est pas un anime de tennis. »

Nock: « Teekyu pratique une forme d’humour assez extrême. Ça passe ou ça casse. Dans mon cas, ça n’a pas marché devant les deux premières saisons. Du coup, le seul souvenir que j’avais de cette série, c’est HanaKana qui double un personnage qui mange des culottes. Et puis j’ai vu la saison 3 un jour que j’étais de bonne humeur, et je me suis vraiment bien marré. Donc finalement, je trouve que sa place dans ce top est bien méritée. Mais attention, en période de dépression, ça peut ne pas marcher. »

4ème place (ex-aequo)

Kill la Kill

MeilleureAnime01

Yoka: « L’épisode 4 <3. Sérieusement, il était juste génial et grandiose. Un non-sens absolu, sa comédie dans sa forme la plus pure. De l’humour pour l’humour et par l’humour. C’était tellement bon. »

Amo: « Je suis heureux de voir Kill la Kill dans le top 5 de cette catégorie parce que du coup c’est exactement ce que j’avais en tête quand j’ai crée la catégorie et j’espère que ça créera un précédent. Oui Kill la Kill n’est pas une comédie, c’est un anime d’action avant tout, mais nom de dieu qu’est-ce que Kill la Kill emprunte au domaine de la comédie. Et qu’est-ce qu’il le fait bien. La gestion des runnings gags est parfaite, l’épisode 4 est hilarant, pas mal de blagues font mouches et l’humour se mélange généralement bien à l’ensemble. »

Kabu: « Hey mais c’est vrai que c’est DRÔLE Kill la Kill. C’est tellement badass que je l’avais presque oublié. »

Nock: « Personnellement, j’avais voté AKB0048, mais c’est un cas assez similaire. Kill la Kill, c’est le genre de série où l’on se demande souvent si ce que l’on vient de voir était totalement épique ou carrément ridicule. C’est un anime sans grosse prise de tête, qui n’a pas l’air de chercher à trop se prendre au sérieux et de fait, c’est assez agréable et amusant à suivre. Bon après, il y a des passages sérieux dans la dernière partie qui sont, du coup, assez lourdingues, mais dans l’ensemble, oui, je trouve ça plutôt drôle. »

Audrey Azura: « A côté de ça, je suis assez surpris de voir Kill la Kill apparaître. Certes, il y a des aspects de comédies, mais… Ca ne m’a pas semblé être vraiment le thème central de l’anime, quoi. C’est loin d’être l’anime qui m’a apporté le plus de rire dans cette année 2013. Vous regardez quoi, les gens ? Oo« 

 

Classement total:

En gras les animes cités en première place par un membre du jury. Les classements sont établis en fonction du nombre de points et, en cas d’égalité, en fonction de l’importance des votes données (nombre de premières places, etc.)

  • 1/ Servant X Service – 18pts
  • 2/ Watamote – 13pts
  • 2/ SNAFU – 13pts
  • 4/ Teekyu – 11pts
  • 4/ Kill la Kill – 11pts
  • 6/ Chronicles of the Going Home Club – 9pts
  • 7/ Love Live – 9pts
  • 8/ Yondemasuyo Azazel-san Z – 5pts
  • 8/ Hataraku Maou-sama – 5pts
  • 8/ Samurai Flamenco – 5pts
  • 8/ Non Non Biyori – 5pts
  • 12/ Noucome – 5pts
  • 13/ Outbreak Company – 5pts
  • 14/ Walkure Romanze – 4pts
  • 14/ Miss Monochrome – 4pts
  • 16/ Vividred Operation – 3pts
  • 16/ Free! – 3pts
  • 18/ Yuyushiki – 3pts
  • 19/ Genshiken Nidaime – 3pts
  • 20/ Love Lab – 2pts
  • 20/ Diabolik Lovers – 2pts
  • 20/ Valvrave the Liberator – 2pts
  • 20/ Silver Spoon – 2pts
  • 20/ Blazblue Alter Memory – 2pts
  • 25/ AKB0048 Next Stage – 1pt

 

MeilleurStudioIn

Gagnant 2012: Kyoto Animation

1ère place

Trigger

Studio01

Little Witch Academia, Kill la Kill

Yoka: « Quelque part, ce résultat ne me surprend pas du tout. Je ne le partage pas forcément mais tout de même Little Witch Academia était probablement une des meilleures choses que j’ai vue en 2013. Kill la Kill était beaucoup plus faillible mais la seconde moitié reste suffisamment bonne pour que cette place reste justifiée. Bien plus que la 2e nomination par exemple. »

Kabu: « Après un Inferno Cop qui servait plus de prétexte qu’autre chose, mais qui reste au final un divertissement totalement réussi dans son genre, Trigger commence les choses sérieuses cette année en envoyant coup sur coup Little Witch Accademia et Kill la Kill.

Trigger devait prouver la légitimité de l’abandon de Gainax en sortant des choses qui n’auraient pas été possibles dans la structure initiale de son studio père. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas et que ce choix ait été pertinent, mais il montre néanmoins sa capacité à produire des animes à forte personnalité, en se fichant un peu du reste. Un peu trop peut-être.

Nous verrons bien par la suite si inou-battle-machin est un dur retour aux réalités ou si le studio tient sa ligne malgré tout. »

Mian: « Rien que pour avoir enchaîné deux succès consécutifs pour leurs deux premières productions sérieuses, les trublions de Trigger mérite bien un coup de chapeau, mais c’est de plus dans deux registres assez différents qu’ils réussissent à faire valoir une vraie identité: l’aventure gentiment drôle, « disneyesque » même, de Little Witch Academia, l’outrecuidance bourine de Kill la Kill, mais à chaque fois le goût du détail et le jeu avec les codes. Grands espoirs, grande déception? Certaines limites actuelles et futurs défis du studio sont déjà décelables: des scénarios trop bruts et un manque de moyens, jusque-là brillamment caché par la réalisation. Trigger est donc attendu au tournant, d’autant plus lorsque le fandom lui finance directement son prochain Little Witch via Kickstarter, mais s’il parvient à conserver sa fraîcheur, il pourra compter sur un public solide et enthousiaste. »

Nock: « Il y a eu le très beau Little Witch Academia et Kill la Kill qui sans être oufissime était pas trop mal foutu et assez marrant à suivre, mais ça me semble assez. »

Amo: « Je pense que ce prix récompense surtout le fait que le studio a su garder sa personnalité et sa passion, ce qui est quelque chose qui crée toujours un certain engouement du public. Si Kill la Kill n’était pas parfait, il y’avait quand même pas mal de signes très encourageants et de directions appréciables. Quant à Little Witch Academia c’était 30mn particulièrement admirables. Y’a pas grand chose à reprocher. »

Audrey Azura: « Je pense que le succès de Trigger est maintenant indiscutable. Et c’est loin d’être une mauvaise chose.« 

Axel Terizaki: « J’ai du mal à saisir comment Trigger est arrivé en première place. Et si vous me dites que c’est grâce à Little Witch Academia je ne vous croirai pas. »

2ème place

Kyoto Animation

DeceptionStudio01

Tamako Market, Free!, Kyokai no Kanata

Mian: « S’il y a des genres dans lesquelles le studio de K-On domine en maître, ce sont bien les comédies et romances à base de filles mignonnes. Pour autant, il est louable que Kyoto Animation ne se repose pas sur ses lauriers et prenne le risque d’agrandir son répertoire. Probablement en tentant de s’adresser au marché féminin avec les nageurs sculpturaux de Free!, le studio ose prendre le contrepied de ce qui lui a valu un fandom un rien encombrant, pour une série somme-toute sans prise de tête. Avec Beyond the Boundary/Kyôkai no Kanata, il s’aventure sur le terrain concurrentiel de la fantasy lycéenne et il faut bien dire qu’il n’y est pas des plus doué: la faute à un rythme et un scénario bancals notamment. Ni l’un, ni l’autre ne semblent destinés à rester dans les annales, néanmoins Kyoto Animation a su leur donner de la valeur ajoutée en profitant de ses acquis, tous deux jouissant d’un design typé et d’une technique en haut du panier. Kyoto Animation tâtonne encore, mais on ne peut que l’encourager à aller plus loin tout en cultivant ses qualités. »

Kabu: « KyoAni a fait un double virage cette année :

Le premier, initié fin 2012, consiste à ne plus produire que des séries originales ou adaptées d’oeuvres “maison”.

Le second, plus léger, en se tournant spécifiquement vers les fusjoshi pour leur anime d’été.

Grand bien leur a pris visiblement, puisque le truc a marché, on ne sait pas trop par quel miracle. Cela dit, même s’il sont toujours aussi intouchables sur la planification et sur la qualité d’animation, ils serait peut-être temps qu’ils aillent chercher de la matière pour des anime plus ambitieux. Je me répète, mais ça reste dommage, du moins à mes yeux. »

Amo: « Rappel: c’est le studio le plus décevant de 2013. Mais c’est aussi le second meilleur studio de 2013. Donc ??? En soit j’ai quand même mis un vote pour eux parce que Free, parce qu’ils ont commencés à faire des ouvrages « originaux » (dans le sens qui n’adapte rien de particulier), parce qu’il continue d’y avoir une certaine personnalité qui se dégage de leurs ouvrages et parce que l’épisode 6 de Kanata no Kyoukai. »

Yoka: « Mais non. KyoAni n’a vraiment pas été remarquable en 2013. Il s’est contenté de montrer qu’il était là, qu’il savait réaliser des animes et gérer un planning mais urgh, globalement, le gros point faible de KyoAni a l’heure actuelle, c’est qu’ils n’ont pas de scénariste. Et diantre, qu’est ce que cela se voit. Sur.Toutes.Leurs.Oeuvres. Vivement que cela change. »

Nock: « KyoAni qui réussi à se placer dans les 2 tops simultanément. Pour le coup, je penche plus vers le celui du studio décevant.

Avec deux déception et une série sympa mais un peu trop « hypée » à mon goût. KyoAni continue de faire des belles choses, mais honnêtement, sur Tamako Market et Kyoukai no Kanata (pas mauvais, mais décevants) ils auraient peut-être dû dépenser un peu moins de thunes pour l’animation et en utiliser un peu plus pour se payer des scénaristes dignes de ce nom. »

3ème place

PA Works

Studio03

Red Data Girl, Uchouten Kazoku, Nagi no Asukara

Kabu: « PA sort un peu de son domaine de prédilection avec le très bon Uchoten Kazoku, et réussit visiblement à passer quelque chose via Nagi no Asukara. On s’éloigne des années où on se tapait du Angel Beats… »

Nock: « Si on oublie le très mauvais Red Data Girl, P.A. Works a enfin réussi à me séduire cette année. Après une suite de productions variant entre le mauvais et l’oubliable, le studio reviens cette année avec Uchoten Kazoku et Nagi no Asukara qui sont à mon avis deux des séries à retenir de cette année. Sans oublier le sympathique film d’Hanasaku Iroha qui est sûrement une de leurs séries précédentes les plus convenables. A côté de ça, niveau technique, le studio fournit toujours un travail bien fichu et agréable à regarder. »

Yoka: « C’est comme regarder des photos et se dire « Yup, c’est un bon film ». Quelque part, à un moment, on s’est planté. Comme PA. Ils font de très beaux animes mais qu’est ce que c’est vide, creux et pas intéressant. Rohlala. »

4ème place

Satelight

Studio04

AKB0048 Next Stage, White Album 2, Log Horizon, Arata Kangatari, Symphogear G…

Yoka: « Yup. Satelight a été mon studio préféré de 2013. Ils ont vraiment animé beaucoup de choses différentes, de la saison 2 d’AKB0048 à Log Horizon en passant par White Album 2, avec à chaque fois la même réussite, la même constance dans la qualité et dans l’écriture. 2013 fut un très grand cru pour Satelight (parce que spoil, 2014, erm) »

Nock: « Le studio qui fait beaucoup de S.F. sans toujours forcément énormément de moyen. Honnêtement, Satelight ne fait jamais dans la technique impressionante, mais c’est un studio que je suis avec beaucoup de plaisir pour ses séries qui ne sont pas forcément les meilleures, mais qui ne manquent jamais de personnalité. Cette année, il m’a régalé avec Log Horizon et AKB0048 qui sont, chacune à leur manière, deux des séries que je retiens de 2013. »

Amo: « Ce que j’aime bien avec Satelight c’est qu’ils font leurs trucs dans leur coin, le font avec une certaine modestie et parviennent malgré tout à proposer des univers originaux et parfois assez délirants. Pour moi c’est un bon état d’esprit. »

5ème place

Tatsunoko

Studio05

Namiuchigiwa no Muromi-san, Gatchaman Crowds, Yozakura Quartet Hana no Uta, Pretty Rhythm Rainbow Live

Yoka: « Fun fact, Tatsunoko existe depuis 1962, ce qui en fait un des plus vieux studios encore en vie, mais n’a réalisé pendant 40 ans pratiquement que des animes pour enfants ou de l’assistance sur de l’animation. Sauf que depuis quelques années, le studio a pris un virage a 180° et a décidé de réaliser des séries beaucoup plus sérieuses. En 2013, ça a donné Gatchaman Crowds et YQ Hana no Uta. De la grosse qualité sur tous les niveaux donc. Bon, il ont aussi réalisé Pretty Rhythm Rainbow Live, qui est à tout jamais le dernier Pretty Rhythm parce qu’Aikatsu est tellement populaire qu’il a tué plein de licences mineures. »

Nock: « Pour promouvoir le film live de Gatchaman, sa licence phare, ce studio a choisi de faire appel à Kenji Nakamura (Tsuritama, Trapèze) pour réaliser un spin-off. Très bonne idée, surtout que la série qui en ressort est bonne (n’en déplaise aux fans de la série originale) . A côté de ça, Tatsunoko a livré un  travail bien léché avec Yozakura Quartet et si Muromi-san était assez particulier, pas toujours très drôle et pas super mémorable, on en retiendra au moins le génial générique d’ouverture. Une année plutôt enthousiasmante pour un studio que je ne connais presque que pour ce monument du cancer qu’est Nurse-witch Komugi-chan. »

Amo: « On les remerciera pour Crowds et Yozakura Quartet. Maintenant je veux un Tatsunoko vs Capcom 2. »

 

Classement total:

En gras les animes cités en première place par un membre du jury. Les classements sont établis en fonction du nombre de points et, en cas d’égalité, en fonction de l’importance des votes données (nombre de premières places, etc.)

  • 1/ Trigger – 29pts
  • 2/ Kyoto Animation – 23pts
  • 3/ PA Works – 21pts
  • 4/ Satelight – 17pts
  • 5/ Tatsunoko – 15pts
  • 6/ A1 Pictures – 13pts
  • 7/ SHAFT – 12pts
  • 8/ Sunrise – 9pts
  • 9/ Productions IG – 8pts
  • 10/ Sanzigen – 3pts
  • 10/ Gainax – 3pts
  • 10/ Diomedea – 3pts
  • 13/Liden – 2pts
  • 13/ WIT – 2pts
  • 13/ White Fox – 2pts
  • 16/ LERCHE – 1pt
  • 16/ Manglobe – 1pt
  • 16/ Toei – 1pt
  • 16/ Silver Link – 1pt
  • 16/ Madhouse – 1pt

 

AnimeSousEstimeIn

 Pour voter à cette nouvelle catégorie, les jurys avaient pour intitué de vote « l’anime qui à votre avis n’a pas été assez vu. » Et ils devaient voter à partir de ça. Suspens !

Nouveau prix

1ère place

My Teen Romantic Comedy SNAFU

Comedie02

Yoka: « Formidablement bien écrits, avec des personnages assez incroyables, du cynisme savamment dosé et des dialogues aux petits oignons, SNAFU fait vraiment parti de ces animes qu’il faut avoir vu en 2013. Rassurez-vous, même mi-2014, il n’est pas trop tard pour se rattraper. »

Nock: « Le héros est cool, les personnages sont sympathiques (dans la majorité des cas en tout cas… l’otak’ est parfois un peu lourd, la pétasse hautaine est parfois un peu chiante), la série n’est pas mauvaise du tout. Cela dit, j’avoue qu’il m’a bien fallu 6 épisodes (sur 13) pour accrocher à la série, parce qu’au début, j’ai trouvé ça laborieux. D’un côté donc, je comprends que certains aient abandonné ou n’aient pas apprécié, mais d’un autre, je trouve ça dommage, parce qu’une fois lance c’est vraiment une série qui vaut le détour. »

Mian: « Et une autre! Un lycéen antisocial est conduit par la force des choses à interagir avec des filles belles et cool, mais qui ont elles-aussi leurs petits tracas relationnels. Moi aussi ça me dit quelque chose, sans parler d’un titre à coucher dehors dans la plus pure lignée des adaptations de romans-jeunesse, et beaucoup ont dû passer leur chemin. Or, bien que ça ne révolutionne pas le genre, c’est étonnamment réussi. Sortant un peu des sentiers battus, les personnages sont assez sympathiques, leurs relations intéressantes et, à défaut, le charadesign a quelques attraits. Même si pas toujours au poil, l’humour est bien présent et le portrait de la vie scolaire touche parfois juste. Comme toujours dans ce genre de série, il y a cette petite empathie du spectateur, qui aurait peut-être voulu une adolescence un peu plus colorée. Cela mérite t-il une réhabilitation? Oui. Cette place dans le classement? Peut-être pas. »

2ème place

Uchouten Kazoku

SousEstime02

Kabu: « Dommage qu’il ne soit pas plus visible, surtout en occident. Uchoten Kazoku et ses balades dans Kyoto méritent mieux que votre ignorance ou votre mépris, tenez vous le pour dit. »

Nock: « A priori, elle est appréciée par les personnes qui l’ont vu, mais cette série, personne n’en parle. Elle est de grande qualité, elle est belle et bien écrite, avec des personnages intéressants. Mais elle est passé à la trappe. Enfin si ça se trouve, ce n’est pas le cas et c’est juste moi qui ait été traumatisé par les prix Minorin de l’été qui ont été écrasés par Gatchaman Crowds, Monogatari et Free, les seules séries que les gens semblent avoir retenu alors même que l’été 2013 cachait quelques bonnes séries, dont l’excellent Uchouten Kazoku. »

Yoka: « Tellement sous-estimé que je ne l’ai pas vu. »

Mian: « Je regrette teeelement de n’avoir pas vu cet animé à temps pour spammer des votes en sa faveur. Un héros tanuki beau-parleur et travesti à la tête d’une galerie de personnages hauts en couleur. Tout cela évolue autour d’une querelle de familles avec Kyoto mi-contemporaine, mi-traditionnelle en toile de fond, avec une conclusion satisfaisante. Simple et efficace, plein d’humour mais sachant être grave ou nostalgique quand il le faut. Ça pourrait être la suite canon de Pompoko. Sur la forme, une bande sonore très agréable et le style graphique si particulier de Kôji Kumeta (Sayonara Zetsubô-Sensei), que l’on n’attendrait pas entre les designs proprets de P.A. Works et qui fonctionne très bien. Pas très sexy au premier abord, noyée sans promotion dans le catalogue pléthorique d’ADN, Uchôten Kazoku est passée sous les radars mais il est toujours temps de se rattraper.  »

3ème place

Kyousougiga

SousEstime03

Yoka: « Kyousogiga, c’est un anime incroyable, très beau, avec des vrais pepites de sakuga, un cast formidable et une histoire qui vaut le coup d’être vue. Par contre, sa production est un mystère. Savoir comment TOEI en est venu à réaliser un projet d’une telle qualité, ne serait-ce qu’au niveau de l’animation, restera probablement à tout jamais une question sans réponse. Certains pensent que Banpresto s’en est servi pour blanchir de l’argent et j’en suis au point où c’est l’hypothèse la plus crédible que j’ai du lire. Cela doit-il vous empêcher de mater l’anime ? Sûrement pas ! »

Nock: « Kyousogiga est une très bonne série et c’est ma préférée de l’année 2013. J’ai essayé de la caser dans plein de top, mais pas dans celle ci. Je n’ai pas particulièrement l’impression qu’elle sois sous-estimée. Elle est bien notée, j’ai vu pas mal de personnes en parler et aucune qui semblait en dire franchement du mal. Peut-être que c’est dû au fait que je fréquente des gens qui regardent ce genre de séries »

Kabu: « Ce projet a fait un peu du zigzag chez la Toei, et ça lui a peut être fait du tort. Pourtant il est bien fichu et très sympathique. »

4ème place

Yozakura Quartet: Hana no Uta

SousEstime04

Yoka: « Au milieu des adaptations d’œuvres grand public, certaines brillent parfois grâce à leur réalisation d’un très haut niveau. Hana no uta fait typiquement parti de celles-ci et je ne peux que vous encourager à tenter l’expérience et à vivre quelques temps aux côtés de cette bande de personnages hauts en couleurs. »

Amo: « Alors oui. Le seul souci de Hana no Uta c’est qu’il faut accepter l’idée qu’on débarque un peu au milieu de l’histoire, même si la série fait un bon effort pour tâcher de nous réintroduire les personnages. Mais à part ça c’est un bon mélange: les personnages sont très colorés, l’action est trépidante et bien réalisée, l’histoire est plus que correcte et le style graphique est vraiment original. Ca peut remplir facilement un après-midi marathon. Et y’a du bon yuri *kofkof*. »

Nock: « Le manga est plutôt bon et la série animée efface une des choses qui me gène le plus dedans, c’est à dire le style graphique (très dépouillée et avec des personnages pas toujours super réussi). Et en bonus, c’est très bien animé. L’histoire n’est pas mauvaise, la série est jolie. Certains pantsu-shot intempestifs m’ont fait grincer des dents, mais à part ça, c’est effectivement un anime plaisant à suivre. Et dont, effectivement, on n’a pas beaucoup parlé. Dommage. »

5ème place (ex-aequo)

White Album 2

SousEstime05

Yoka: « C’est un peu mon Anime Of The Year donc ouais, pour sûr, c’est vraiment un anime complètement sous-estimé. La faute en grande partie à White Album premier du nom qui est une bouse infâme mais, réjouissez-vous, les deux n’ont rien à voir et WA2 se mate sans problème tout seul. WA2, c’est un triangle amoureux époustouflant avec des personnages principaux incroyablement humains qui s’encouragent, se repoussent, se blessent, se complètent, se cherchent et s’aiment dans un tourbillon de sentiments et de musique. »

5ème place (ex-aequo)

Aiura

SousEstime05b

Nock: « Une tendance observable sur les sites du genre My Anime List, c’est les notes minables que se tapent toutes les séries courtes. Parfois, c’est assez mérité (Pupa, Yama no Susume) mais des fois, ça l’est nettement moins. A croire que les gens sont incapables d’apprécier des séries courtes ou que ce genre est incapable de bénéficier des qualités des séries avec des épisodes de 25 minutes. Aiura, c’est court, certes, mais ça reste pour autant une série extrêmement agréable à suivre, jolie, bien fichue, avec une bonne son et un très bon doublage, sans oublier des personnages attachants. Une série de style comédie / tranche de vie adaptée d’un yonkoma qui joue très bien de son format court pour proposer des épisodes amusants, variés et jamais ennuyeux (les adaptations de yonkomas en 25 minutes devraient en prendre de la graine) »

 

Classement total:

En gras les animes cités en première place par un membre du jury. Les classements sont établis en fonction du nombre de points et, en cas d’égalité, en fonction de l’importance des votes données (nombre de premières places, etc.)

  • 1/ SNAFU – 20pts
  • 2/ Uchouten Kazoku – 15pts
  • 3/ Kyousougiga – 12pts
  • 4/ Yozakura Quartet Hana no Uta – 10pts
  • 5/ White Album 2 – 9pts
  • 5/ Aiura – 9pts
  • 7/ Teekyu – 9pts
  • 8/ Yowamushi Pedal – 8pts
  • 8/ Chronicles of the Going Home Club – 8pts
  • 10/ AKB0048 Next Stage – 7pts
  • 11/ Log Horizon – 6pts
  • 12/ C3bu – 6pts
  • 13/ Chihayafuru 2 – 5pts
  • 13/ Aku no Hana – 5pts
  • 15/ Kamisama no Inai Nichiyoubi – 5pts
  • 16/ Gatchaman Crowds – 4pts
  • 16/ Nagi no Asukara – 4pts
  • 16/ Samurai Flamenco – 4pts
  • 16/ Magi the Kingdom of Magic – 4pts
  • 21/ Servant X Service – 4pts
  • 21/ Outbreak Company – 4pts
  • 22/ Maoyuu Maou Yuusha – 3pts
  • 22/ Sasami-san@Ganbaranai – 3pts
  • 22/ Free! – 3pts
  • 22/ Majestic Prince – 3pts
  • 22/ Kyoukai no Kanata – 3pts
  • 22/ Noucome – 3pts
  • 22/ Gingitsune – 3pts
  • 29/ Fate/kaleid liner Prisma Ilya – 3pts
  • 30/ Hataraku Maou-sama – 2pts
  • 30/ Daybreak Illusion – 2pts
  • 30/ Watamote – 2pts
  • 30/ Diabolik Lovers – 2pts
  • 30/ Non Non Biyori – 2pts
  • 35/ Uchuu Senkan Yamato 2199 – 1pt

 

CoupCoeur

Chaque membre du jury devait citer UN anime qu’il estimait être son préféré cette année. L’anime « gagnant » est celui qui a été cité le plus souvent. Aucun commentaire n’était demandé – ce prix reste « muet. »

Coup de coeur 2012: Sakurasou no Pet na Kanojo

Gatchaman Crowds

 

Classement par nombre de fois cités:

Cité 3 fois: 

  • Gatchaman Crowds

Cités 2 fois:

  • Log Horizon
  • Kyousougiga
  • AKB0048 Next Stage

Cités 1 fois:

  • Non Non Biyori
  • Uchouten Kazoku
  • Free!
  • White Album 2
  • Chronicles of the Going Home Club
  • L’Attaque des Titans
  • Kill la Kill
  • Nagi no Asukara

 

MeilleurAnime

Gagnant 2012: Jinrui wa Suitai Shimashita

1ère place

Kill la Kill

MeilleureAnime01

Kabu: « Non, Kill la Kill n’est pas Gurren Lagann. En fait mettez vous bien ça dans la tronche : il n’y aura pas d’autre Gurren Lagann. Jamais. Cela étant dit, il n’y a aucune raison de bouder son plaisir devant Kill la Kill. Si sa construction est un peu maigre voire maladroite, il reste largement de quoi nourrir le spectateur :

  • Les personnages sont quasiment tous ultra charismatiques.
  • L’anime est plus que dynamique, certains diraient même que c’est très énervé.
  • La réalisation fait montre d’une créativité de tous les instants, que ce soit en terme graphiques, en termes de délires chtarbés poussés le plus loin possible, ou en terme d’influences et de références.

Kill la Kill n’est certes pas parfait, mais Kill la Kill reste très bon, et c’est déjà pas si mal. »

Amo: « C’est un anime qui a une vraie personnalité qui lui est propre et en 2013 c’est déjà suffisant pour sortir du lot. Pour le reste c’est extrêmement divertissant, l’univers est attirant, le rythme est dynamique, les personnages sont vraiment très bons, l’OST défonce et on sort de la série en se remémorant pas mal de très bonnes scènes. Puis les sourcils de Satsuki, s’il vous plaît. »

Elwingil: « Ouais bon bah j’ai pas vu grand chose cette saison mais Kill la Kill ça déchire. Tous les perso sans exception sont cool qu’on les aime ou les déteste, l’OST est en béton armé, le scénario est délirant, ça fait n’importe quoi et ça l’assume entièrement. »

Soryont: « D’autres se chargeront de dire ce qu’il y a à dire bien mieux que moi donc juste : C’est bien. Très bien. »

Noob Man:  » Ça part dans tous les sens, l’animation est cheap, le scénario n’a aucun sens, mais qu’est-ce que c’était bon à regarder ! De la pure gratuité bien jouissive avec des personnages tous plus géniaux les uns que les autres et une patte graphique agréable… en bref, une vision fort plaisante malgré ses défauts. »

Yoka: « C’est prévisible. D’autant plus que lorsque le vote a eu lieu, l’anime était encore diffusé et était donc très présent dans la tête des gens. Ce n’est pas pour autant le meilleur anime de l’année mais c’est un anime loin d’être mauvais et il a offert de très belles choses. »

Nock: « Oui, je suis rabat-joie, mais non, je ne suis pas d’accord avec ce choix. Oui KlK, c’est drôle et ça a la classe, oui je me suis amusé devant. Mais non, je ne considère pas cette série comme la meilleure de 2013.

Ça ne partait pas mal et il y a de très bons épisodes au début, qui malheureusement, laissent place à une certaine lassitude quand la série ne consiste finalement qu’en une suite d’affrontements, contre des ennemis de plus en plus forts, destinés à assouvir la soif de vengeance du personnage principal. C’était cool, mais il manquait franchement un scénario digne de ce nom. Quant à la deuxième, elle n’est, hélas, pas toujours assez badass pour faire oublier les faiblesses scénaristiques.

Après, je suis d’accord, ce n’est pas une mauvaise série, loin de là, mais de là à lui accorder la première place, non. »

 

2ème place

L’Attaque des Titans

Kabu: « Le gros blockbuster attendu de l’année a un peu déçu par son rythme assez instable, mais reste une très bonne série. La tension qu’il crée autour de ses personnages est assez remarquable. »

Munny: « Pas vraiment une surprise. L’anime était annoncé dés sa sortie comme LE « gros truc qui va te botter le cul quand tu vas le regarder » et de ce point de vue là, il a pas déçu. Son rythme lent (mais plus rapide que le manga, c’est pour dire) est vraiment le seul défaut qui m’a gâché le visionnage. Le reste n’était qu’émoi, empathie pour les personnages et mâchoire décrochée devant les scènes de voltige des soldats ou le combat d’Eren dans l’épisode 21. Shingeki no Kyojin nous en aura mis plein la vue durant ces 2 saisons et c’est tant mieux.  »

Amo: « C’est une recette pourtant extrêmement simple. L’auteur s’est juste contenté de prendre un univers immédiatement reconnaissable, d’y ajouter des personnages aux archétypes assez communs et de mâtiner le tout d’un talent poussé pour offrir des révélations et des scènes capables de vous faire crier devant votre écran « ha putain de merde. » Des gens meurent, d’autres se battent en imitant Spiderman, tout semble cacher des enjeux assez importants et ça offre de la putain de bonne baston, ou l’aspect stratégique semble sans cesse prédominer par rapport à la force brute.

L’adaptation animée fonctionne d’autant mieux qu’elle rend cet univers bien plus agréable à l’oeil que dans un manga foutrement spécial d’un point de vue graphique. Ajoutez à cela des doubleurs motivés, des génériques et une musique somptueuse et des scènes de bastons animées parfois jusqu’au dernier yen (ce qui ressent dans des réutilisations de plans foutrement évidentes.) Et puis il y’a une excellente gestion du rythme et du timing. Tout se passe finalement très lentement mais il se passe toujours quelque chose à l’écran et notre attention est sans cesse captée. Divertissant, fun et ne prenant pas son public pour un idiot, voilà un shonen qui mérite amplement de devenir l’ouvrage phare de son époque. Et, franchement, ça m’a parfois fait repenser aux bons épisodes de Claymore et ça je dis pas non. »

Noob Man: « Ouais bon quand même, la réalisation n’est pas *toujours* au top mais tout le monde ne peut pas éjaculer de la thune comme KyoAni, et le scénar’ est efficace et bien construit. Donc bon. »

Ginjou: « Que ce soit au niveau de l’histoire de la technique, de la fidélité à l’oeuvre originale, etc… Vraiment un grand anime basé un manga très bien écrit. Pas grand chose de plus à dire. »

Nock: « Comme Kill la Kill. C’est une série que j’ai apprécié, mais ce n’est pas un de mes coups de cœur. Il y a du très bon, genre le désespoir bien palpable lors de la bataille de la ville, où les bleus se font disperser façon puzzle. La musique est classe, les génériques pètent, les personnages ne sont pas mauvais (traditionnellement, les deux principaux sont les moins intéressants du lot), la série réussi à rendre plus « abordable » le style graphique particulier du manga.

Mais en même temps, ayant lu auparavant tout l’arc de la bataille de la ville, je me suis un peu emmerdé devant la première partie qui ne propose pas grand chose de neuf. Le manga, comme l’anime sont riches en rebondissements et en surprises, or quand on connaît le truc, c’est nettement moins efficace.

Enfin, c’est peut-être du détail, mais je considère que l’auteur à fait une erreur en choisissant de ne pas tuer Eren. Parce que sur tout le début, il réussi à donner l’impression que personne n’est immortel et que tout le monde est susceptible d’y passer à tout moment. Alors effectivement, la non-mort du personnage est importante pour la suite, mais cela confirme que finalement Eren (et Mikasa) sont des héros de shônen comme les autres et que leurs chances de survie sont assez élevées. Et c’est dommage. C’est comme dans les animes de sport : il y a bien plus de tension quand on sait que les héros peuvent perdre »

Yoka: « J’aurais tellement tableflip s’il avait gagné. L’anime, en tant qu’anime, est incroyablement mauvais. Il a été diffusé 6 mois trop tôt et n’est donc même pas terminé. Toute sa production est un scandale et il aurait mérité de figurer parmi les pires techniques. »

3ème place

Gatchaman Crowds

Kabu: « Tatsunoko a pris tout le monde à contrepied avec ce nouveau Gatchaman. Véritable questionnement sur le modèle de héros qui a fait le succès du studio depuis ses débuts, il prend cependant soin de ne pas être trop naïf envers le nouveau modèle collaboratif qu’il y oppose. Il montre finalement les limites des deux systèmes et leur complémentarité.

Le tout réalisé toujours avec peu de moyen et avec un planning assez mal foutu mais pas sans talent, loin de là. Reste qu’on se demande encore pourquoi Nakamura a placé le logo Gatchaman sur sa série au lieu d’en faire une toute neuve (sans changer grand chose au résultat final). Peut-être est-ce justement pour attirer du monde et augmenter le dit effet de contrepied. »

Amo: « J’ai pas grand chose à rajouter par rapport au premier paragraphe Kabu. J’ai particulièrement adoré les personnages de cette série et leur évolution, qui se fait finalement assez subtilement. Comme Kill la Kill on sort de la série avec une multitude de scènes marquantes dans la tête, à commencer par cet épisode dans le tunnel, ou Hajime envoie casuellement se faire foutre la sacro-sainte règle de l’anonymat des héros. La seconde saison crée en moi une attente incommensurable et il faudra sacrément assurer. Dans tous les cas l’humaniste en moi jubile en voyant un anime pareil qui se permet de poser tranquillement des propos philanthropiques sans la moindre once de naïveté derrière.

Par contre rappel: si vous voulez mater Gatchaman Crowds, assurez vous de récupérer l’épisode 13 qui est le director’s cut des deux derniers épisodes et qui propose la vraie fin. Pas celle de la diffusion télé qui est un peu précipitée. »

Munny: « Surprise total de cet été, Gatchaman Crowds est surement le meilleur anime que j’ai regardé ces derniers mois. Des graphismes plaisants à regarder, des personnages atypiques évoluant tous aux fils des épisodes, des musiques qui bottent le cul. Ne vous fiez pas à son ton léger et aux lubies de certains de ces personnages ou vous louperiez toutes les subtilités que cet anime offre qui ajoutent encore plus de profondeur à une oeuvre qui a déjà beaucoup à offrir. Si on ne doit retenir qu’un anime de cette saison, c’est celui-ci. »

Nock: « Des personnages funs, des dessins qui pètent, une bonne OST, un opening super classe… Avec en plus une histoire intéressante que l’on suit avec plaisir et des sous-textes intelligents, Gatchaman Crowds est vraiment une des réussites de l’année 2013. Et dire qu’à la base c’était juste un moyen de faire la promo du film live Gatchaman (comme Usagi Drop en 2011)… »

Alka: « C’est bon ça poutre ça a un bon cast une ost qui bute c’est Nakamura dans tout sa splendeur vous voulez que je vous dise quoi. »

Yoka: « Minorin est fan de cet anime donc ouais, je ne suis pas surpris. Ce n’est pas un anime que j’apprécie énormément mais sa place dans ce classement est en rien surprenante. »

4ème place

Nagi no Asukara

MeilleurAnime04

Sedeto: « Avec Nagi no Asukara, j’ai retrouvé les fabuleuses émotions que m’avaient offert la trilogie Key (Air/Kanon/Clannad) de KyoAni. Des personnages pas nécessairement réalistes, mais crédible dans ce qu’ils sont de personnages imaginaires et dans les relations entre eux. Avec ça, des paysages fabuleux de PA works comme ont les connait, mais avec une histoire enfin saisissante et mieux rythmé (quoique encore discutable sur certains épisodes), des génériques nostalgisant de Ray aux sonorités et aux ambiances planantes comme ceux de Kotoko à une autre époque… Et un tournant osé et extrêmement bien géré en milieu de série. »

Pso: « Explication: Ok, je triche un peu car j’avoue que je n’ai pas vu toute la série à l’heure où j’écris ces lignes, il ne m’en manque plus beaucoup mais… ça ne m’empêche pas d’y trouver pleins de bonnes qualité qui en font un anime de bonne facture et le meilleur de la saison. Bien sûr, c’est de la tranche de vie, pas de club de nudistes ni de rencontre avec Dieu. Bien sûr, c’est un contexte scolaire (pour changer), et on y trouvera tout ce qui va avec, comme les amourettes entre collégiens. Mais ça marche: tout est traité avec sérieux et une certaine « crédibilité » dans les relations entre les personnages (que ça soit amoureuse ou familiale, sans fioriture, sans trop de cliché bien lourd), tout comme dans le contexte, plutôt original (Un peuple aquatique qui cohabite avec les humains traditionnels de la surface), qui apporte une dimension supplémentaire à cet ensemble, en abordant des thèmes comme le « racisme ». Bien sûr, guillemet oblige, ce n’est pas extrêmement profond et peut être loin de ce que l’on pourrait imaginer quand on parle de racisme, mais ça tient bien la route, malgré une certaine lenteur générale, j’en conviens. Et si on ajoute que le design est plutôt sympathique, que c’est beau à en pleurer, que les musiques sont sympas et que pas mal de personnages sont présents et développés à la fois; bref, que ça raconte quelque chose, il ne m’en fallait pas plus pour en faire mon number one de la saison. »

Nock: « Même avis que lors des prix de l’automne, puisque j’ai beau apprécier cette série, j’en suis toujours à l’épisode 16.

C’est une série de qualité, avec des personnages attachants, une jolie bande originale, un style graphique alléchant. L’histoire est belle, sans chercher à trop en faire dans la première partie (sauf vers la fin). Le changement de ton en début de deuxième partie apporte une certaine fraicheur et la nouvelle ambiance, très mélancolique est prenante, sans oublier que ça permet de changer totalement les relations entre les personnages. Ça ne manque pas d’émotions et c’est très intéressant, en plus d’être beau. »

Yoka: « Rohlala, tous ces gens qui aiment le NTR. »

5ème place

Log Horizon

ENFINLAFIN

Nock: « Une série sortie un an après SAO avec un synopsis qui semblait similaire, ça partait assez mal.

C’était sans compter sur les personnages très nombreux et très sympathiques et un scénario assez subtil où la baston laisse sa place au marchandage, à la négociation, à l’économie et à la politique. Finalement, c’est un peu une sorte d’anti-SAO : les personnages secondaires sont développées et, alors qu’on ne sais absolument pas pourquoi les personnages se retrouvent coincés dans le jeu et comment ils sont sensés faire pour en sortir, la série se focalise très largement sur la vie qu’ils y mènent. C’est bien moins un récit d’aventure qu’une intrigue politique bien ficelée. Alors certes, il y a quelques passages à vide, mais les manigances de Shiroe et compagnie, les chouettes interactions entre les personnages et tous les bonus à côté (OST au poil, opening franchement cool…) rendent la série extrêmement agréable à suivre. »

Yoka: « Shirou (sic) a été élu meilleur personnage de 2013, LH est dans le top 5 des meilleurs animes, quelque part la logique est respecté. D’autant plus que les deux sont probablement liés vu qu’une bonne partie de la qualité de LH vient de son personnage principal. »

 

Classement final:

En gras les animes cités en première place par un membre du jury. Les classements sont établis en fonction du nombre de points et, en cas d’égalité, en fonction de l’importance des votes données (nombre de premières places, etc.)

  • 1/ Kill la Kill – 35pts
  • 2/ L’Attaque des Titans – 27pts
  • 3/ Gatchaman Crowds – 25pts
  • 4/ Nagi no Asukara – 14pts
  • 5/ Log Horizon – 13pts
  • 6/ Kyousougiga – 12pts
  • 7/ Uchuu Senkan Yamato 2199 – 11pts
  • 8/ Free! – 11pts
  • 9/ AKB0048 Next Stage – 10pts
  • 10/ Uchouten Kazoku – 9pts
  • 11/ Gundam Build Fighters – 8pts
  • 11/ White Album 2 – 8pts
  • 13/ Monogatari 2nd Season – 8pts
  • 14/ Nekomonogatari – 6pts
  • 14/ My Teen Romantic Comedy SNAFU – 6pts
  • 16/ Chronicles of the Going Home Club – 5pts
  • 17/ Watamote – 4pts
  • 18/Love Lab – 2pts
  • 18/ Non Non Biyori – 2pts
  • 18/ Little Busters Refrain – 2pts
  • 21/ Maoyuu Maou Yuusha – 1pt
  • 21/ C3bu – 1pt
  • 21/ Aiura – 1pt
  • 21/ Hataraku Maou-sama – 1pt
  • 21/ Kyoukai no Kanata – 1pt

 

Sources des images utilisées par les bannières:

  • -Meilleure comédie: artwork officiel de Baka to Test To Shoukanjuu
  • – Meilleur studio: Fanart Mekakucity Actors par sennro
  • – Anime le plus sous-estimé: pochette de DVD de Ga-Rei Zero
  • – Coup de coeur du jury: Illustration originale par huazhua01
  • – Meilleur anime: Illustration de Tobe Sunaho pour le light novel Jinrui wa Suitai Shimashita

Et voilà c’est terminé pour cette année ! On vous donne rendez-vous l’année prochaine du coup ? Avec un peu de chance, peut-être même qu’on pourra vous donner rendez-vous pour l’édition 2014 de la convention Epitanime pour une remise live particulièrement animée. Mais ne mettons pas la charrue avant les boeufs et espérons au moins que l’an prochain, la remise aura lieu un peu plus tôt que mi-juillet ♪.

Dans tous les cas encore une fois merci à tous les jurys, à tous ceux qui ont pris de leur temps pour rédiger des longs commentaires et à tous ceux qui ont pris leur temps pour voter.

Des gros bisous ♪

7 commentaires sur “Prix Minorin 2013 – Jour 4 – Les prix finaux

  1. Oreku dit :

    Je suis tout à fait d’accord avec White Album s2, un anime sous estimé qui mériterais qu’on s’y attarde plus.
    Sinon je suis majoritairement d’accord avec le classement même si le hype devant Shingeki no Kyoujin m’ont dégouté. Il ne mérite tout de même pas autant d’engouement.

  2. Oreku dit :

    Excusez moi pour ce double post mais je viens de remarquer que Non non Biyori est vraiment bas dans le classement alors qu’il mériterais mieux.

    • Nock Nock dit :

      Totalement d’accord, Non Non Biyori est clairement un des absent de ces prix. Et c’est dommage, car c’était une série super sympa.

  3. Redika Redika dit :

    Il est clair que Gatchaman Crowds *coughhajimecough* ça envoie clairement du pâté. Même que la série qui était censé promouvoir le film s’est révélée meilleure que le ditfilm. Après mes avis sont à peu près les mêmes. Pour ce qui est de KLK dans la comédie, il faut dire que malgré leur petit budget, TRIGGER se faisait quand même chier à faire les scènes détaillées (mako qui se roule sur le lit superposé…) et que sans Mankoshoku, 2013 aurait été un peu plus fade.

    Love Lab c’est cool les gens. ;w;

  4. Api dit :

    Bah, pas une mention de Senyuu dans ces tops ? Pas même pour la meilleure comédie ? Il a été refoulé à l’entrée ou bien ? 😮

  5. Yokathaking Yokathaking dit :

    Le vrai scandale, c’est qu’il n’y a que 2 points pour Love Lab alors que sérieusement, c’est une des pépites de 2013.

  6. ElKa ElKa dit :

    Bouhouhou, dommage que j’ai pas eu le temps nécessaire pour rédiger les articles :'( j’aurais adoré pouvoir chier sur l’intégralité des prix comme Yoka ! Nan mais qu’est ce qu’on est venu me foutre avec Nagi no Asukara plusieurs fois cité ? Scandale, Complot, Aberration !

    Je jures de me venger pour celui de 2014 !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *