Oreimo 11 – Pour le clifhanger, revenez à l’épisode suivant !

Mon regard en voyant l'un des personnages de cet épisode apparaître

Mon regard en voyant l’un des personnages de cet épisode apparaître

Munny Bon…C’est pas comme si ça faisait 2 mois que j’avais rien écrit et que je me sentais assez gêné. Donc on va faire comme si rien ne s’était passé ok ? Je dirais quand même qu’un truc : même après autant de temps d’inactivité, on peut encore venir écrire ce qu’on a envie de dire sur l’épisode qu’on vient de voir et ça, c’est cool. Donc merci Amo.

Bon sinon, y a un truc qui passent en ce moment qui s’appelle Oreimo et qui en est déjà à son 11e épisode. En même temps, c’est bientôt la fin de la saison donc y a pleins de trucs qui ont déjà 11 épisodes. Mais celui-ci a plein de petits points qui reflètent ce qu’a été Oreimo jusque ici donc hop, petit billet. Et puis ça préparera l’épisode de… hier soir… Oui bon, j’vous zut !

Y a un gros trou entre ce que Suryce a déja dit et ce billet mais pas de soucis, y a un résumé des points importants dans la suite.

Ha et la série est dispo en streaming gratos chez Wakanim. Et y a aussi des séries humoristiques comme Valvrave ou Attack on Titan, ce sera bête de pas en profiter, nan ?

Bon, cette intro s’éternise un peu en longueur et en trucs inutiles, on commence ?

Ore no Imôto ga Konna Ni Kawaii Wake Ga Nai. // Studio A-1 Pictures // Débuté en avril 2013 // Prévu pour 13 épisodes + 3 bonus // Réalisateur : Hiroyuki Kanbe

Suryce s’étant arrêté à l’épisode 05, résumons rapidement ce qui s’est passé pour les 2 du fond qui dormait :

  • Kirino a fait croire à son frangin qu’elle avait vraiment un petit ami pour que Kyousuke dise ce qu’il pensait vraiment de ça au fond de lui. Bref, elle a encore manipulé son frère.
  • Kuroneko a enfin réussi  a demander à Kyousuke de sortir avec elle. Non seulement il a dit oui mais en plus ils ont passé l’été ensemble… Avant que celle-ci ne le largue en une phrase écrite dans son carnet. Désolé Kuroneko, mais à cet instant précis, tu est passé en dessous de Kirino dans mon estime, ce qui ne vole vraiment pas haut.
  • Mais tout ceci n’était qu’un stratagème de Kuroneko pour que Kirino admette et dévoile finalement ce qu’elle pensait vraiment à Kyousuke (bon sauf le fait qu’elle est à fond sur lui, faut pas abuser non plus). En clair, Kirino est une idiote trop tsundere, Kuro est une idiote qui aurait du se mêler de ses affaires. Et Kyousuke s’est encore fait manipuler.
  • Saori n’apparaît plus mais reste la meilleure
  • Kanako… C’est qui elle ? Ha oui, celle qui joue le rôle de Meruru et d’idole.
  • Manami ne sert à rien mais reste gentille
  • Ayase ne sert à rien

 Bon, on peut attaquer l’épisode maintenant. Ce sera sous la forme du Bien/Pas bien, parce que ça reste une valeur sur. 

 BIEN : Papa et Maman Kousaka

C’était une réflexion que j’avais déjà eu sur Sakurasou mais avoir des parents d’animes, c’est cool. Ils sont originaux, ont souvent de l’humour et… quoi ? Code Geass ? Mais c’est parce que leurs parents voulaient les protéger ! Evangelion ? Mais Gendo il compense par la classe ! Lain ?  %!#&@$ !!!

Bref ! Maman Kyousuke trouve que son fiston et sa soeur son devenu proche à en être suspect. Et elle a trouvé le sticker où celui-ci et Kirino faisait semblant d’être un couple. Autant dire que ça sent pas bon. Kyousuke tente de venir chercher de l’aide auprès de son père qui lui à confiance en lui… et qui donc l’envoie vivre sa propre vie dans une chambre loué pour qu’il puisse réviser ses exams.

Oui, cet anime a  tendance à passer du coq à l’âne dans tous ces sujets, ce qui fait à la fois une force et une faiblesse. Un force car on peut observer ainsi pas mal de situations et d’apparitions de personnages en un seul épisode. Sa contre-partie, c’est que l’anime s’est ainsi vu quelques fois se perdre dans des situations peu utile à l’intrigue… qui a dit Railgun ?

Bien : Manami

« Mais pourquoi tu fous ça dans Bien ? » – Parce que.

Parce que cette pauvre Manami n’a eu le droit qu’à 30 secondes d’écran dans cette épisode et que depuis je sais plus quel épisode de la saison 1, elle n’a plus eu le droit à un moment intéressant. Beaucoup n’apprécie pas son coté « gentille tout le temps » (je peux pas leurs reprocher, c’est un peu exagéré parfois) mais le fait est qu’au même titre que Saori, elle sert d’éminence grise aux autres idiots  personnages de cet anime. On la voit pas mais elle sert. A rien certes mais elle sert quand même.

C’est donc durant ces 30 secondes d’apparitions que Manami annonce qu’elle va organiser une fête de bienvenue pour inaugurer le nouvel appartement de Kyousuke, ce qui sera hélas le fond et l’excuse de tout le reste de l’épisode pour nous offrir les scènes qui suit.

Ben… : Kirino qui aide son frangin avec son appart

Ben… Ouais. Cette scène me laisse un peu sans réaction dans la mesure ou le personnage a changé assez brusquement au cours de la série. Alors qu’elle se comportait comme une tsundere au coté « tsun » plus chiant que jamais, elle agit maintenant de manière plus calme et moins violente. Ce qui rend le personnage moins antipathique à regarder, mais moins intéressant je trouve. Disons plutôt que le changement de caractère étant assez soudain, il m’est difficile de m’attacher et de me dire « C’est cool, elle est gentille avec son frère » parce que finalement, c’est pas la Kirino qu’on a l’habitude de voir.

Là déjà, ça ressemble mieux à la Kirino qu’on connait.

Bon du coup, pour éviter que son frère mange comme tout bon étudiant ayant la flemme de se faire à manger, elle lui a acheté et apporter un frigo. Comment l’a-t-elle apporter, on en sait rien et hélas, je crois que cette question me hantera toute la journée (ou pas). Elle en profite aussi pour lui offrir un eroge et le provoquer, ce qui a pour conséquence un pari : si Kyousuke réussit ses exams, Kirino fera ce qu’il veut et s’il foire, c’est lui qui fera ce qu’elle veut….. Rien de mieux que les petits paris en famille pour se motiver, nan ? Ouais bon, idée débile, je vous l’accord surtout qu’on sait tous comment ça va se finir… Vous savez pas ? Moi non plus.

Bis repetita : Kanako

Même problème que pour Kirino mais dans un autre style : comment s’attacher à un personnage qu’on ne voit pratiquement jamais ? Bon, ses interventions restent sympa, notamment pour son coté détaché et ses répliques mais honnêtement, je n’apprécie pas plus le personnage que ça. Surtout que sa raison pour squatter chez Kyousuke c’est « Je m’entraîne à cuisiner, tu peux goûter pour voir si c’est bon ? » Bref, rien de vraiment génial.

« Munny ? »

Oui, qu’est-ce-qu’il y a voix inventé de nulle part sortant de ma tête ?

« T’es sur qu’il y a rien de génial dans cette séquence ? Regarde toi de nouveau la scène. »

…Putain le *** !

Exemple : la fille ici présente est : a) aux anges b) sur le point de dégommer le MC c) en train de tenir dans ses mains le jeu dont elle détient le record mondial d'heures de jeu d) Obi-Wan Kenobi

Super Bien : Kanako qui trouve l’eroge

Ou plutôt, « Kanako qui cherchait des magazines pornos sous le lit de Kyousuke est tombé là-dessus et lui demande ce que c’est. » Ce passage est l’exemple même des quelques interventions sympas qu’elle a dans l’anime, surtout quand Kyousuke lui donne la réplique sur un ton des plus neutres possible. Peut-être que c’est justement avec ce genre d’intervention qu’elle me marquerait plus. Bref, si vous avez la flemme de mater l’épisode entier, allez directement à 8:30 , ce passage vaut son pesant de cacahuète. La suite est une discussion sur Kirino, bref passons.

Pas bien : Kyousuke qui va mater des photos d’Ayase pour faire une pause

Tout est dit en une phrase. Pour les explications du Pas bien, se référer au point suivant.

Kyousuke a geeké toute la nuit et on sonne chez lui à 6h du mat’. Il se retrouve obligé de ramper à cause de fourmis dans les jambes et alors qu’il arrive à la porte celle-ci s’ouvre (à clé) devant ses yeux et dévoile…

Point noir de l’épisode : Ayase

Cette fille ne sert à rien.

Vous avez mon avis clair, tranché et définitif sur la question : cette fille ne sert à rien dans toute cette saison. Chacune de ses interventions n’avaient pour but que de tenter un humour « harceleur/harcelée » en jouant sur le coté fanboy de Kyousuke et le coté provocatrice/pseudo-yandere de Ayase. Autant elle avait un rôle dans la saison 1, une utilité à l’histoire, autant ici, elle ne sert à rien… A part à montrer à quel point Kyousuke peut agir de manière débile, mais ça on le savait déjà.

Bref, pourquoi est-elle là ? Pour offrir un couteau de cuisine en guise de cadeau pour le nouvel appartement de Kyousuke et pour discuter de cette fête organisée par Manami. Ce n’est que 4 minutes plus tard qu’une nouvelle personne sonne à la porte et…

Bien/Pas bien : Kuroneko qui vient squatter

Bon, l’arrivée de Kuroneko donne lieu à une scène bien marrante. Voir deux fortes têtes comme Ayase et Kuroneko se rencontrer a forcement son coté comique, de par les répliques cinglantes et le desespoir d’un Kyousuke voulant calmer les choses. Sauf que voilà, le coup du « Je sors avec Kyousuke, puis je romps avec lui pour qu’il s’entende bien avec sa soeur » non quoi. Comme je l’ai dit plus haut, ça a plus fait d’elle une fille qui devrait plus se mêler de ses affaires que de celle des autres et ça, ça me laisse encore une impression négative.

Mais je m’égare. Son intervention ici tient plutôt du Bien dans la mesure ou elle rabat son caquet à Ayase, et ça, c’est cool ! Même si bon…c’est dit d’une manière… enfin…

Là, ça a le mérite d’être clair.

Du point de vue intrigue, on apprend juste que Kuroneko et Saori seront aussi invité à la fête, ce qui me fait de plus en plus sentir la fête qui va mal tourner et amener un dernier clifhanger pour les deux derniers épisodes. Ha et Ayase et Kuroneko se battent en mode « Chuunibyou » parce qu’Ayase n’accepte pas la relation de Kuroneko avec Kirino.

Pour ceux qui le savent pas, l’OAV de Chuunibyou est sorti d’ailleurs.

Bilan de l’épisode : Oreimo a quand même son intérêt à être regarder, ça reste un moment divertissant et amusant… mais l’anime a du mal sur certains points, notamment à ré-utiliser à l’écran les personnages qui l’ont plus vraiment d’utilité (Manami, Saori, Ayase)  et surtout, le coté inceste de l’oeuvre. Je me sens pas particulièrement dérangé par ce sujet mais il faut avouer que lorsque Kuroneko sort de but en blanc que Kirino coucherait avec son frère, ça jette un froid dans l’auditoire… Et l’anime ne semble pas bien partie pour éviter le sujet dans les prochains épisodes.

Bref, merci pour la lecture et à la prochaine.

7 commentaires sur “Oreimo 11 – Pour le clifhanger, revenez à l’épisode suivant !

  1. Yokathaking Yokathaking dit :

    « Pas bien : Ayase ». Va te jeter sous un train !

  2. Avatar retarded_fly dit :

    « Bien : Manami ». Va te jeter sous un train !

  3. Munny Munny dit :

    Désolé, le dernier train de la journée est passé, faudra attendre demain avant de m’y voir~

    Plus sérieusement : pourquoi pas « Bien : Manami » ? Je sais qu’elle sert pas à grand chose mais ça ne peut pas être pire qu’Ayase (oui Yoka, désolé mais certaines choses ne passent pas)

  4. Yokathaking Yokathaking dit :

    En fait, je te résume :
    Ayase = Kuroneko >>>>>mur infranchissable>>>>> les autres personnages >>>>mur pratiquement infranchissable>>> Manami
    Très globalement.

  5. Munny Munny dit :

    Nan… Mais nan Yoka nan. Pour Saki dans Valvrave encore je peux tout à fait comprendre mais pas Ayase quoi…

  6. Avatar retarded_fly dit :

    Ayase à un couteau et ton argument est donc invalide.
    Quant à ta moeblob, je l’imagine juste en héroïne d’un douijin de chez roreroreya. 😐
    On pourra y tester sa gentillesse trop riche en glucide.

    Sinon, même sans train, an autobus is fine too.

  7. Baschien Baschien dit :

    En fait, ça m’a choqué aussi quand j’ai vu cette scène qu’Ayase et Kuroneko se ressemblent autant et du coup j’ai repensé à la relation qu’a Kyousuke avec Ayase. On en parle quasi pas finalement dans l’anime, on nous fait comprendre un peu la nature de leur relation dans ses rares interventions, on a eu 30 secondes d’images résumant le comportement d’harceleur de Kyousuke et voilà, c’est comme si l’anime s’en foutait totalement mais nous le montrait quand même pour qu’on puisse comprendre un tant soit peu la réaction d’Ayase (et ça me fait tellement rager que j’ai envie de lire la light novel et de jouer à la visual novel mais flemme actuellement). Bref, pour moi le fait qu’Ayase ressemble autant à Kuroneko est parce qu’elle était la Kuroneko de remplacement pour Kyousuke, il s’est comporté comme un amoureux transi avec elle pour vivre par procuration son amour inconscient pour Kuroneko puisqu’il n’aurait jamais pu le faire directement, et je pense que c’est pour ça qu’Ayase et Kuro sont autant présentées en tant que rivales et qu’on ait passé du temps aussi sur la scène des menottes et le reste là. Et on dirait vraiment des soeurs oui.
    Bon, okay, c’est mon opinion en tant que fan de Kuroneko, l’inverse pourrait aussi être vrai mais moins probable tout de même compte tenu du déroulement des évènements et ce n’est pas la manière dont le présente l’anime en tous cas.
    Personnellement j’aime bien Ayase par moments (parce qu’en yandere mode elle est mal écrite) et pareil pour les autres personnages secondaires mais bon le problème vient du format plutôt qu’autre chose je pense, à vouloir faire trop courts ils sont obligés de les caricaturer lorsqu’ils les font apparaître pour qu’on arrive à comprendre leurs comportements. Enfin, sauf Saori mais elle manque de personnalité aussi dans cette saison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *