Otorimonogatari 04 – Dieu est moe

Moshi moshi, Jesus-desu

Moshi moshi, Jesus Desu

 

Amo

Episodes précédents: 12 et 5 (Tsubasa Tiger) ; 1213 et 14 (Nadeko Medusa)

Ok alors attention: je pense qu’après cet épisode l’arc Nadeko Medusa est officiellement terminé. Je me trompe peut-être, j’espère tellement ne pas me tromper, mais tout me fait y penser. Donc on verra la semaine prochaine ce qu’il en est mais c’est peut-être le dernier épisode que je couvre de la saison. Surtout si le prochain arc c’est Shinobu Time. Parce que, pouahShinobu.

En tout cas voilà un épisode qu’il est très bien. Tellement bien que l’article est court parce que j’ai pas grand chose à dire à part « waaah », « woooh », « yooooupi » et « putain ouais Shinobu se fait étriper. »

Monogatari Seconde Saison // Studio SHAFT // Débuté en Juillet 2013 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateurs: Akiyuki Shinbo et  Tomoyuki Tamura

Nadeko401

TRES BIEN: Tout l’épisode

AH OUAIS IL EST FEIGNANT AMO CE SOIR.

Non je ferais un tout petit peu de point par point après. Mais un tout petit peu. C’est à dire que grosso merdo on a là un épisode que je trouve extrêmement efficace. Pour une fois la quasi totalité des tares que je reproche à la saga se sont peu à peu effacés: la continuité est putain de respectée, le fanservice inutile a dégagé, les dialogues sont TOUS utiles, y’en a aucun à jeter, les effets de styles migraino-shaftiens se calment pour enfin servir vraiment à quelque chose, y’a des très jolis plans et y’a un scénario passionnant et une caractérisation extrêmement importante du personnage de Nadeko.

Bref c’est Monogatari qui se prend au sérieux et c’est PUTAIN DE BIEN.

Mais surtout ce qui m’épate, c’est l’évolution du personnage de Nadeko. Certes le twist du fait que le dieu serpent était dans sa tête depuis le début n’est pas un twist particulièrement original mais son efficacité est indéniable. Jusqu’a présent Nadeko n’était qu’une jeune adolescente pas particulièrement très dégourdie dont la particularité était une innocence et une timidité qui semblait voler en éclats de ci de là puisqu’on lui connaissait également une façade plus coquine, plus prompte à du rentre dedans. Bref c’était un personnage crée pour séduire une frange de garçons et de filles très attirés par l’archétype de la timide qui cache un peu son jeu mais qui est de toute façon trop mignonne. 

Tout l’arc Nadeko Medusa déconstruit un peu cette image que l’on avait d’elle: elle est excédée par le fait qu’on la qualifie de mignonne, montre un égo assez inattendu d’un personnage aussi timide, commence à péter un cable et, surtout, à se lâcher. C’est ce qui se passe quand un Woobie pète un cable. Et c’est passionnant à suivre. Le personnage de Nadeko commence même à se montrer parfois intentionnellement détestable. Quand elle se montre incapable d’abandonner l’idée d’avoir Koyomi parce qu’elle se rend compte que c’est « confortable » d’avoir un amour non partagé et qu’elle décide de ne pas vouloir perdre ce confort, c’est excellent parce que le personnage est stupide et égoiste, en a conscience, mais souhaite rester dans cet état d’esprit.

Du coup revoir tous les trois épisodes précédents en se disant que le serpent n’était pas là est excellent parce que du coup Nadeko gagne en profondeur et devient un personnage qui n’est pas juste « trop mignon. » Et c’est exactement le genre de choses que je veux vouloir ressentir devant un personnage. Nadeko reste mon personnage favori de la saga, un de mes préférés de l’animation japonaise ever et Nadeko Medusa renforce mon sentiment.

Yeah.

Maintenant:

Nadeko402

PAS BIEN: Ce plan

PUTAIN.

1365867712320

SHAFT POURQUOI TU TIENS A ME MONTRER LA BOUCHE DE NADEKO VUE DE L’INTERIEUR. T’ES CRADE, SHAFT.

Nadeko403

Eh Nadeko-chan, BIEN, huuuuh ?

Je suis méga fan du tic verbal du serpent. Toutes les phrases qu’il commence par « Eh Nadeko-chan » pour ensuite terminer par « huuuh ? » c’est méga addictif. En plus il a une vraie voix qui déchire bien, bien douce comme il faut, c’est un vrai poète. Je veux qu’il fasse du slam. L’album s’appellerait « Huuuuuh ? » Ca serait la meilleure idée du monde.

Et puis, oui, le design de Nadeko Medusa en général. Les yeux rouges, les cheveux serpents, tout fonctionne. Je suis UN PEU phobique des serpents en général mais là non je m’en fous, je pourrais lui faire un calin quand même. Tant qu’ensuite on a pas l’arc Nadeko Rat TOUT VA BIEN.

Nadeko404

TRES BIEN: Le TRAILER FINAL

Bris du quatrième mur de qualité !

Voilà pourquoi je crois que le prochain épisode sera un nouvel arc: parce que tu ne conclus pas un épisode avec une ellipse de six mois et un « trailer » si c’est pour dédier l’épisode suivant au contenu du dit trailer. On devrait donc passer à l’arc suivant donc soit Kanbaru Devil (qui avait été sauté), soit Shinobu Time. Comme je suis incapable de trouver des résumés un tant soit peu utiles des dits arcs, je vais donc prévoir ça dans le pif en disant que la semaine prochaine j’aurais pas d’épisode à faire. Surprise totale.

Mais bref ce trailer envoie du paté: de la baston, NADEKO AVEC UNE QUEUE DE CHEVAL, des jolis décors, LE BONHEUR.

Après elle fout quoi Nadeko pendant six mois, j’en ai absolument aucune idée. Elle doit s’emmerder dans son temple. Peut-être qu’elle a installée une télé et une console dans le sous sol et qu’elle joue à des jeux, surfe sur le net et mate du porno à volonté. Qui sait ? Elle en a plus rien à branler maintenant.

CONCLUSION DE L’EPISODE: 17/20

A part Shinobu qui ouvre trop sa gueule insupportable y’a pas grand chose à reprocher. Je sors de cet épisode avec un vrai enthousiasme et je suis content de voir l’arc se cloturer de bien belle manière. Enfin ça se trouve il se cloture pas MAIS TIN c’est cool. Meilleur arc de la saga ? Ouais ptet. J’hésite avec Kanbaru Monkey un peu.

3 commentaires sur “Otorimonogatari 04 – Dieu est moe

  1. Elwingil Elwingil dit :

    Côté psychologie et évolution du personnage, ouais, c’est clairement le meilleur arc.
    Depuis le début on était parti sur le format « nouvelle abomination, ça s’arrange, on passe à la suivante », avec les cas de Hanekawa et de Kanbaru un peu plus persistants.
    Fallait bien que ça arrive à jour mais là boum, une des filles tourne complétement monster ; à moins d’une EXCELLENTE explication je ne vois pas comment ils pourraient la sauver à la fin. Donc je pense qu’elle ne sera pas sauvé – situation qui ne s’était encore jamais produite dans la série.

    Y a-t-il une raison à l’appel de Senjougahara qui soit proposée ? Elle sauve l’affaire, mais qui l’a mise au courant ? La « pseudo-nièce » en retournant sa veste ? (décidément j’ai jamais pu l’encadrer)

  2. Avatar Krow dit :

    Kanbaru Devil aura un traitement particulier et ne sera pas diffusé cette saison (j’ai plus le lien de la news sur moi, la nouvelle date du mois dernier).

    Pour le reste, c’est effectivement intéressant de voir un échec d’Araragi à sauver quelqu’un de son entourage et même si j’adhère au nouveau statut de Nadeko, les raisons qui l’y ont amenée sont assez déstabilisantes (et pas forcément bien mise en scène au long de cet arc). Mais c’est bien d’être déstabilisé !

    En revanche j’avais cru comprendre que Koimonogatari en finirait avec Nadeko, du coup je me pose plein de question (en premier lieu « est-ce que c’est vrai ? »), surtout avec un nom d’arc pareil (Hitagi End ? J’imagine pas sa mort mais…)

  3. Tsuchi Tsuchi dit :

    Je te rejoins énormément sur le point du tic verbal de Nadeko Medusa. AUssi bien le « Eh Nadeko » ne m’avais pas plus frappé que cela, mais le « uuuh ?! » était juste super super cool venant du serpent alors lorsqu’il vient de BERSERK NADEKO OHLALALALALA. Cet arc était vraiment excellent. Je ne suis pas trop fan de la technique qui consiste en montrant presque la fin au début pour ensuite raconter comment on en est arrivés là mais au final, cela a servi pour la façon de narrer l’arc et ça passe crème. Donc voilà voilou. Nadeko a gagné beaucoup de points dans cet arc pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *