To aru Majutsu no Index : Endymion no Kiseki – In space no one can hear you sing

"MISAKA sort enfin l'artillerie lourde, dit MISAKA en regrettant de ne pas avoir eu ce genre de jouet quand elle se faisait trucider par Accelerator."

« MISAKA sort enfin l’artillerie lourde, dit MISAKA en regrettant de ne pas avoir eu ce genre de jouet quand elle se faisait trucider par Accelerator. »

 

ElwingilIl y a quelques mois je suis tombé sur le film Index et j’ai voulu en causer sur Thalie. Mais je me suis rendu compte que ce qui partait d’un commentaire voulu concis a tourné en critique assez longue et verbeuse, et allez savoir pourquoi les post trop longs ont tendance à lasser les autres internautes.

Or j’ai ma fierté et mon égo, j’aime à me dire que ce que j’écris ne fait pas chier les éventuels lecteurs – sauf quand je troll, c’est délibéré, mais ce n’est pas le sujet qui nous préoccupe. J’ai alors pensé au blog communautaire lancé en février dernier par un certain Thaliste dont les articles étaient ma foi fort agréables à lire, je me suis dit tiens, j’ai une bonne raison d’aller squatter de ce côté. Mais ma requête n’a pas été suivi immédiatement et le temps que je sois finalement accepté au rang de contributeur, ma verve de chroniqueur s’était déjà tournée vers une autre source d’inspiration, abandonnant temporairement celle qui avait lancé toute l’histoire. Et s’effiloche en grinçant mélodieusement le temps que tisse sans trêve le rouet des trois mémés toutes de noir vêtues.

_

TL;DR : Amo a mis des plombes à m’envoyer les identifiants du coup ça m’a servi de prétexte pour aller causer d’autre chose avant de lui renvoyer la balle dans les dents 6 mois plus tard. Ce dont il n’a très certainement rien à foutre et entre nous, pourquoi le devrait-il, je vous le demande.

J’avais pas d’idée d’intro. Maintenant on cause de le film.

To aru Majutsu no Index : Endymion no Kiseki // JC-Staff // Film sorti au Japon le 23 février 2013 // Durée : 1h30 // Réalisateur : Nishikiori  Hiroshi (To aru Majutsu no Index, Angelic Layer, Azumanga Daioh) // Scénario de Kamachi Kazuma (auteur du light novel)

Ce ne sera pas un résumé, je ne développerai certains pans de l’histoire que pour appuyer ma critique, sans trop faire attention au spoil non plus. Je vous laisse quand même la possibilité d’aller regarder le film et d’avoir la conclusion, si vous êtes familier de RailDex et des personnages il y a quelques bons moments à passer.

Continue la lecture

Shigofumi 01 & 02 – Ce que l’avenir vous promet, la Poste vous l’apporte

shigofumi0100

Au menu du jour, de la joie et de l’insouciance… et plus, si affinités…

NockComment choisissez-vous vos anime ? Un synopsis alléchant ? Des retours positifs ? Un réalisateur particulier ? Ou bien piochez-vous au pif dans la masse de la production, avec pour seul point de chute la présence d’un doubleur particulier, ou autres raisons des plus pointues ?
Il existe un concept que j’apprécie : la sérendipité, que l’on pourrait plus ou moins définir comme le fait de faire une découverte inattendue par hasard alors que l’on recherche quelque chose de différent.
Pourquoi tout ce blabla inutile ? Pour introduire Shigofumi, dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à ce que je commence à loucher vers les illustrations du chara-designer original de l’Odyssée de Kino qui est aussi celui de Shigofumi.

Alors puis-je vraiment parler d’heureuse découverte à propos de Shigofumi ? Je n’en sais rien, pour la simple et bonne raison que je n’en ai vu pour l’instant qu’une paire d’épisode.

Et une fois n’est pas coutume, jouant avec les règles de Minorin, je vous propose un billet 2 en 1. La raison a cela est très simple, plus que mon désir d’outrepasser avec véhémence les limites fixées par Amo, je juge assez idiot de séparer les deux épisodes alors qu’ils forment à eux deux une histoire continue, cohérente, avec une situation initiale, un retournement, des péripéties, un dénouement et une situation finale.
Et le tout avec des morts et dans la joie et la bonne humeur.

Shigofumi – Stories of Last Letter // J.C. Staff // Hiver 2008 // Série finie en 12 épisodes et une OAV // Réalisateur : Tatsuo Satou (Bodacious Space Pirates, Lagrange…) // D’après les LN de Ryo Amamiya, illustrés par Kohaku Kuroboshi (Kino, One Off…)

  Continue la lecture

To Aru Kagaku No Railgun S 08 – Get Lucky

Wakarimasen lol ♪

Wakarimasen lol ♪

 

Amo

Dans les épisodes précédents: 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ; 6 ; 7

L’épisode 7 était une grosse purge bien merdique, destinée à nous faire saliver à l’idée d’avoir cette semaine un vrai épisode de To Aru Kagaku no Railgun. Un avec de l’action, avec Misaka qui fait péter des usines, du scénario qui avance, ce genre de trucs. Bref, ce que la série nous vend depuis l’épisode 5.

Eeeet je sais pas si c’est le manque ou quoi mais c’était un super épisode.

To Aru Kagaku no Railgun S // Studio JC Staff // Début en avril 2013 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Tatsuyuki Nagai (Ano Natsu de Matteru, Ano Hana, To Aru Kagaku no Railgun, The Idolmaster Xenoglossia)

Continue la lecture

To Aru Kagaku no Railgun S 06 – A Certain Awesome Shinobu

CINDY DERRIERE TOI C'EST AFFREUX

CINDY DERRIERE TOI C’EST AFFREUX

 

Amo

Dans les épisodes précédents: 1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5

L’épisode 5 avait terminé sur un générique instrumental hyper sérieux et hyper important alors croyez-bien que quand j’ai lancé cet épisode 6 je m’attendais aux trompettes du Jugement Dernier et à tout le super tralala. Finalement c’était juste un très bon épisode, comme quoi, eh, faut se contenter de peu dans la vie.

To Aru Kagaku no Railgun S // Studio JC Staff // Début en avril 2013 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Tatsuyuki Nagai (Ano Natsu de Matteru, Ano Hana, To Aru Kagaku no Railgun, The Idolmaster Xenoglossia)

Continue la lecture

To Aru Kagaku No Railgun S 05 – I Like Trains

Quand vous essayez de rentrer le dimanche soir après 48h d'Epitanime

Quand vous essayez de rentrer à pied le dimanche soir après 48h d’Epitanime

 

Amo

Hola ! Come esta ? Un poco ? Senor Zorro un hombre! Un dos tres!

Voici l’épisode 5 de To Aru Kagaku No Railgun S ou, visiblement, ça commence à un peu en chier sévère pour les personnages. Ce qui n’est pas bon pour eux est de toute bien pour nous parce que bon, c’est pas qu’on s’en fout de savoir si la copine à Uiharu aura des maillots de bains pour cet été mais, bon, presque.

To Aru Kagaku no Railgun S // Studio JC Staff // Début en avril 2013 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Tatsuyuki Nagai (Ano Natsu de Matteru, Ano Hana, To Aru Kagaku no Railgun, The Idolmaster Xenoglossia)

Continue la lecture

Joshiraku OAD – Le joyeux rappel

Amo quand il regarde des promos de catch, sous les yeux effarés de son entourage

Amo quand il regarde des promos pour Wrestlemania 29, sous les yeux effarés de son entourage

 

Amo

Joshiraku était un des meilleurs animes de 2012, de manière relativement indiscutable. Après personne l’a vu en France à part dix initiés parce qu’il faut avouer que c’est un anime qui, comme Sayonara Monsieur Desespoir avant lui (du même auteur), c’est beaucoup de dialogues à se taper et surtout beaucoup de références très nippo-japonaises, avec des liens avec l’actualité people de l’archipel ou des teams sportives dont on a pas grand chose à branler, nous occidentaux otakus déjà bien incapables de savoir si le club de football de Brest est en ligue 1 ou ligue 2.

Donc pour rappel, Joshiraku est un anime merveilleux ou l’on suit le quotidien de cinq actrices de rakugo (sorte de one man show traditionnel japonais) qui papotent entre elles. Ok ça a l’air nul dit comme ça sauf que comme c’est par Kohji Kumeta, très vite leurs discussions se barrent en couilles, ça devient absurde, ça donne des leçons de vie, ça tire à boulets rouges sur l’actualité japonaise, etc etc. C’est donc profondément malin et intelligent <3.

Donc ma joie fut totale quand on m’a appris taleur que l’OAV de Joshiraku était sorti. JE VAIS VOUS FAIRE PROFITER DE CETTE JOIE.

Joshiraku OAD // JC Staff // 1 OAD // Sorti en février 2013 // Réalisateur Mizushima Tsutomu (Dokuro-chan, Kujibiki Unbalance, Another, Girls und Panzer)

Continue la lecture

Little Busters! 17 – On ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs

Hey, petite fille, tu veux des bonbons ?

Coucou, tu veux un bonbon ?

.

SuryceLe fandom a fait grand cas de l’annonce de la non-adaptation du jeu Little Busters par Kyoto Animation et il est amusant de voir que dès qu’on parle de l’adaptation d’un jeu Key, le studio KyoAni n’est soudain plus une mauvaise « usine à animes moe » mais au contraire le seul messie capable de rendre justice à un jeu parfait.

Sauf que, j’ai beau être moi-même un fanboy de Little Busters et le considérer comme le meilleur jeu de Key, il faudrait être fou pour ne pas voir tous les défauts du titre et pensait qu’il n’est en rien améliorable, ou que fidélité rime forcément avec qualité. Un jeu aussi interminable que LB gagne parfois beaucoup à être soumis à quelques restrictions propres au format anime.

Donc assez parlé de KyoAni et voyons comment s’en sort jusque ici le studio J.C. Staff dans la sacro-sainte mission d’adapter un Key au petit écran. Ça tombe bien, tout comme l’épisode 15 de R;N est un bon exemple d’une histoire qui ne va nul part, cet épisode 17 de Little Busters est l’exact inverse.

Little Busters! // Studio J.C. Staff // Débuté en octobre 2012 // Prévu pour 26 épisodes // Réalisateur: Yoshiki Tamakawa

Continue la lecture